Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2012

Euro 2012 : l’équipe la plus homogène triomphe

Spain+Euro+2012.jpg

Contrairement aux mensonges des mondialistes métisseurs qui nous affirment de façon éhontée que l’immigration et le métissage sont des chances pour nos races vieillissantes et consanguines, le succès des Espagnols démontre que l’homogénéité est une force.

 

Une équipe homogène, c’est-à -dire composée uniquement de Souchiens, à une âme et cela se ressent dans le jeu. Car ne l’oublions pas la race ne se définit pas exclusivement par des caractères physiques extérieur, mais également par une âme et un esprit communs développés au cours de centaines voir de milliers d’années de vie commune.

 

Des siècles de vie commune sur une même terre façonnent l’esprit et l’âme d’un peuple et crée une cohésion d’ensemble. L’équipe est soudée par un esprit commun.

 

De l’autre côté, l’Allemagne, l’Angleterre, les Pays-Bas et surtout la France, nations phares du multiculturalisme regardent les trophées passer devant leur nez en faisant semblant de ne pas comprendre.

 

Certes, cela n’enlève pas le talent individuel des joueurs espagnols. Il est vrai que les jeunes Espagnols peuvent encore s’épanouir à travers le football contrairement aux jeunes Français harcelés par la racaille dans les clubs et qui finissent par renoncer.

 

Les dirigeant du football français devraient s’inspirer du modèle espagnol et reconsidérer l’apport immigré dans le sport ; un apport au bilan négatif et qui  s’opère au détriment des jeunes Français de souche. Qu’ils commencent déjà par écarter la racaille de tous les terrains de football et le talent pourra alors de nouveau s’exprimer dans le sport et le respect.

 

Source Tracrède Lenormand cliquez ici

 

Les commentaires sont fermés.