Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/07/2012

Après les élections, le combat continue...

P1010959.jpgPar Roland Hélie

Directeur de Synthèse nationale

Editorial du n°28 de la revue

Synthèse nationale cliquez ici

 

Les péripéties électorales sont, enfin, passées. Après 18 ans de pouvoir, la pseudo droite est balayée par la gauche bobo-écolo-socialiste. Rien d’extraordinaire donc… ainsi va la démocratie française : les gouvernements changent, la crise demeure.

 

En réalité peu importe que notre pays soit gouverné par les uns ou par les autres puisque la politique menée par les deux est finalement la même, c'est-à-dire une politique au service des intérêts de l’hyper-classe mondialiste dont le seul projet est de détruire les peuples et les nations afin de mettre la planète au diapason de ses ambitions.

 

Certains, parmi nos lecteurs et mêmes nos collaborateurs, nous ont aimablement reproché de n’avoir pas appelé à voter, au second tour de la présidentielle, pour le président sortant. Mais comment aurions-nous pu soutenir un homme qui, cinq ans durant, a mené une politique qui a toujours été à l’encontre de nos idées et de notre conception de la France ? En effet, ceux qui ont la mémoire courte doivent s’interroger : qui a fait appliquer le traité européen malgré le « non » massif des Français au référendum de 2005 ? Qui a nommé des gadgets de gauche style Frédéric Mitterrand, Bernard Kouchner, Fadela Amara, Rama Yade, Eric Besson etc. à des postes de secrétaire d’Etat ou de ministre ? Qui a pris Bernard-Henri Lévy comme conseiller particulier ? Qui a lancé la France dans une guerre en Lybie et y a installé la charia (à moins que ça ne soit pour détruire des preuves de financements occultes …) ? Qui a mis en place un président musulman en Côte d’Ivoire ? Qui a réintégré la France dans le commandement de l’OTAN ? Qui a laissé des soldats français se faire tuer en Afghanistan dans une guerre qui n’est pas la nôtre ? Qui a augmenté la dette française de plus de 500 milliards d’euros ? Qui a créé plus d’une vingtaine de nouveaux impôts rien que ces 5 dernières années ? Qui a laissé plus de 200 000 immigrés rentrer légalement en France chaque année ? Qui a reconnu l’indépendance de l’État fantoche et musulman du Kosovo ? Qui a explosé tous les records de chômage et aggravé la précarité dans notre pays ? Qui a introduit la fumeuse théorie dite du « gender » dans les programmes scolaires ? Le simple fait de se poser ces quelques questions leur permettra de comprendre pourquoi il était impossible pour nous de servir de rustine à cette droite aussi pusillanime qu’inefficace et nous ne pleurerons pas un seul instant sur sa défaite, même si celle-ci, admettons-le, n’est pas aussi spectaculaire que certains l’annonçaient.

 

Avec la gauche, nous savons au moins à quoi nous en tenir. A peine élu, Hollande est confronté à la dure réalité de la crise d’un Système quasi-planétaire qui, de toutes façons, dépasse ses compétences. Certainement plus social-démocrate que marxiste, le nouveau pouvoir va tenter de cacher sa soumission aux puissances financières mondialistes en éblouissant ses troupes à coup de mesures sociétales reposant sur sa conception de la morale, sur l’antiracisme, les droits de l’homme (hors de nos frontières s’entend), etc… Ce n’est pas vraiment nouveau, dans les années 80 et au début des années 90, Mitterrand et les siens avaient alors procédé de la même façon. Il y a bien longtemps qu’en France, comme dans les autres pays européens, ce n’est plus le gouvernement qui gouverne… Et cela, les peuples commencent à s’en rendre compte.

 

Ne soyons pas totalement pessimistes, ces dernières semaines nous ont offert tout de même un bon moment : l’élimination (momentanée ?) du fanfaron Mélenchon qui commençait à nous chauffer les oreilles en prenant un peu trop ses désirs pour des réalités…

 

Il serait injuste de commenter ces élections (la présidentielle + les législatives) sans parler des scores du Front national. L’analyse d’Yvan Blot que nous avions publiée dans notre précédente livraison (*) nous semblait pertinente au moment où elle fut écrite. Cependant, force est de reconnaître que les résultats de Marine Le Pen furent meilleurs que ceux escomptés dans nos colonnes. Mais, après tout, nous n’allons pas nous en plaindre. Nous savons que les Français qui ont voté pour Marine Le Pen, dans leur immense majorité, ont voulu exprimer leur refus de voir la France disparaître, et ce n’est certainement pas nous qui allons le leur reprocher. Même si ces résultats sont en dessous des espérances de nombreux nationaux qui pensaient, sans doute sincèrement, que les efforts entrepris par la candidate du FN pour ripoliner son parti allaient la conduire aux portes du Palais. Elle en est encore loin. Et cela en dépit d’une sur-médiatisation qui pouvait laisser imaginer, dans la dernière ligne droite, qu’un nouveau 21 avril était envisageable. Il n’en fut rien… De même que la victoire annoncée aux législatives à Hénin-Beaumont ne fut pas non plus au rendez-vous tant attendu.

 

Le FN marinisé continuera sans doute sa mutation en parti droitier et conservateur qui cherchera, vainement, à s’entendre avec les partis aux ordres du Système. Telle est la volonté de sa présidente…En cherchant à devenir l’aile droite de la classe politique, il rompra de fait avec sa vocation « révolutionnaire » qui avait été sa raison d’être et qui avait fait sa force jusqu’à présent. Cette mutation aura l’avantage de libérer un espace nouveau pour les seules forces capables de proposer une alternative crédible à ce système mondialiste. Or, nous le savons bien, cette alternative au mondialisme ne peut être que l’alternative nationaliste.

 

Le dimanche 13 mai dernier, jour de la Fête nationale de Jeanne d’Arc, les mouvements nationalistes ont multiplié les démonstrations de forces dans les rues de Paris. Plus de 1 500 personnes ont défilé le matin à l’appel des organisations nationalistes radicales. La Nouvelle Droite Populaire était en tête du cortège. L’après-midi, plusieurs milliers de militants catholiques ont aussi célébré, à leur façon, le 600e anniversaire de la naissance de la Sainte héroïne de la Patrie. Dans le même temps, de nombreux dépôts de gerbes furent effectués par les associations patriotiques devant les statues de Jeanne d’Arc tant à Paris qu’en Province. Une semaine après le retour de la gauche au pouvoir, ces actes ont démontré clairement que les forces nationalistes n’étaient pas prêtes à abandonner le combat.

 

Que ce soit hier contre la droite affairiste ou aujourd’hui contre la gauche internationaliste, notre combat est le même. Nous nous battons contre le mondialisme destructeur des nations et des identités ; nous nous battons pour imposer un Ordre nouveau, nationaliste, populaire, social et identitaire. Voilà pourquoi Synthèse nationale, fidèle à sa vocation, continuera son combat pour rassembler toutes les énergies qui agissent dans ce sens.

 

Le prochain rendez-vous, vous vous en doutez, c’est le dimanche 11 novembre prochain à Paris pour notre 6e (et oui) Journée nationale et identitaire. Nous vous en reparlerons…

 

 

(*) Voir Synthèse nationale n° 27, page 9, la tribune libre d’Yvan Blot un mois avant la présidentielle.

Immigration : Manuel Valls ouvre les vannes...

270712_074326_PEEL_ZmaRWk.jpgCaroline Parmentier

Présent du 27 juillet 2012 cliquez ici


C’est bien l’idéologie socialiste à marche forcée. On se croirait dans les revendications hystériques des artistes français ou dans le film militant de Philippe Lioret Welcome : des papiers pour tous.

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls s’est bien démarqué mercredi de son prédécesseur Claude Guéant sur l’immigration, annonçant sa décision de détricoter les mesures prises par le précédent gouvernement. Le peu qui avait été mis en place pour protéger la France d’une invasion de masse en limitant les régularisations à 30 000 par an (quand même !), il veut l’abattre, le balayer. Il ouvre les vannes. Et ça va s’accélérer.

Le nouveau ministre de l’Intérieur veut assouplir les derniers critères de naturalisation et souhaite mettre fin au pouvoir discrétionnaire de l’administration en matière de régularisations. Intervenant devant la commission des Lois du Sénat, Manuel Valls a aussi écarté l’hypothèse d’un rétablissement du contrôle aux frontières pour lutter contre une « Europe passoire » comme l’avait souhaité Sarkozy lors de la campagne présidentielle.

« Je suis très attaché au principe de libre circulation et je serai très scrupuleux quant à la préservation de l’acquis Schengen. Je refuse la fermeture unilatérale des frontières », a déclaré le ministre.

Sur l’acquisition de la nationalité, Valls a fait part de sa décision de « revenir sur les critères » de naturalisation « introduits subrepticement par mon prédécesseur » et qui relèvent, selon lui, d’une « course d’obstacles aléatoire et discriminante ».

Il a notamment fustigé le test concernant la connaissance de la culture et de l’histoire de la France, qui devait rentrer en application le 1er juillet.

Cette mesure prévoyait que tout étranger aspirant à acquérir la nationalité française devrait justifier d’un niveau de maîtrise du français équivalent à la 3e des collèges, avoir une connaissance minimale de la culture et de l’histoire de la France, et signer une charte « des droits et des devoirs du citoyen ». Ça paraît plutôt un minimum.

« Des ministres et des sénateurs auraient du mal à y répondre tellement il est hors des clous », a plaidé le ministre, ce qui ne nous rassure pas du tout !

Il a évoqué une « politique délibérée » du précédent gouvernement « d’exclure de la nationalité des gens méritants et ne posant aucune difficulté ». C’est en effet ce que l’on peut dire en toute objectivité et sans aucun parti pris du quinquennat Sarkozy…

Résultat : « le nombre de naturalisations est en chute libre », déplore-t-il et « si rien n’est fait, ce nombre va chuter de 40 % entre 2011 et 2012 après une chute de 30 % entre 2010 et 2011 ».

Il n’y en a pas encore assez comme ça ? La France ne paye toujours pas assez cher le poids, le joug de l’immigration dans tous les domaines : chômage, santé, logement, école, insécurité ? Il faut naturaliser davantage et à tours de bras ?

Ecoutons-le encore, ce jeune idéologue au regard d’acier :

« Le défi de l’immigration sera relevé si la naturalisation n’est plus vécue, ou perçue, comme la fin d’un parcours du combattant, mais comme l’issue d’un processus d’intégration qui a sa part d’exigences. »

Sur les 30 000 régularisations annuelles effectuées sous le précédent gouvernement, il y en avait « 15 000 purement discrétionnaires », a accusé Manuel Valls. Les nouveaux critères « portent sur les années de présence sur le territoire, les attaches familiales, la scolarisation des enfants, la situation par rapport au travail, donc sur ce qui fait la réalité d’une vie construite sur notre territoire », a-t-il détaillé. On ne pourra plus refuser la nationalité française à quiconque. Déjà que tout le monde l’avait.

Il a également annoncé la création d’un titre de séjour pluriannuel (trois ans contre un an actuellement). Le projet de loi sera présenté au premier semestre 2013. Ce titre sera destiné aux étrangers en situation régulière sur le territoire français :

« Ceux-ci doivent, en effet, bénéficier d’un cadre administratif moins contraignant. Les difficultés à obtenir le renouvellement d’un titre de séjour sont des facteurs de fragilisation économique, d’instabilité et, in fine, des obstacles à l’intégration. »

Jusque-là, sauf exceptions, les titres de séjour étaient délivrés pour un an.

Enfin, très significatif dans le symbole – et malheureusement pas que dans le symbole – un projet de loi présenté à l’automne va « mettre fin au “délit de solidarité” qui permet de poursuivre l’aide désintéressée apportée à des étrangers en situation irrégulière, sur la même base juridique utilisée pour les filières criminelles d’immigration ». Des militants associatifs, notamment dans le Pas-de-Calais, auraient ainsi été poursuivis en justice pour avoir porté assistance à des sans-papiers. Il faut en faire des « justes » ! C’est exactement ce que réclamait le film Welcome. Et l’on sait très bien que l’abolition de ce délit va rendre la vie plus facile aux passeurs et autres exploiteurs de misère et favoriser l’immigration clandestine.

Roland Hélie, membre du Bureau de la NDP, a participé à l'Université d'été des jeunes du Vlaams belang en Bretagne...

292366_10150912402657038_1852487011_n.jpgMercredi 25 juillet, Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale et membre du Bureau national de la Nouvelle Droite Populaire, était invité par Filip Dewinter, dirigeant du Vlaams Belang, à participer à l'Université d'été des jeunes de ce mouvement qui se déroulait en Bretagne.


Au cours de son intervention, Roland Hélie salua la grande amitié qui lie les nationalistes français et les nationalistes flamands et insista sur la nécessité de mener un combat commun dans toute l'Europe contre l'islamisation qui menace notre continent. Cette sympathique réunion fut l'occasion de retrouver, dans un cadre de rêve, de nombreux amis flamands et bretons et d'échanger ainsi, de manière constructive, nos vues sur l'avenir du combat nationaliste et identitaire. 


Une formidable veillée, au cours de laquelle retentirent jusquà tard dans la nuit nos vieux chants de combats européens, conclua cette journée fort enrichissante.

13/07/2012

Avez-vous pensé à prendre votre carte 2012 à la Nouvelle Droite Populaire ?

SN 28 8.jpg

Bulletin d'adhésion cliquez ici

La Table ronde 2012 de Terre et peuple se déroulera le 7 octobre : date à retenir...

auto-collant_ TP.jpg

La Table ronde 2012 de TERRE ET PEUPLE se tiendra le 7 Octobre prochain, le lieu sera précisé en temps utile, alors pensez à réserver cette date sur vos agendas.

 

Battez le rappel autour de vous, pour maintenir la mobilisation qui fait le succès de cette journée exceptionnelle pour les révolutionnaires identitaires.

00:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

07/07/2012

Mercredi prochain : sortie du n°28 de la revue Synthèse nationale...

Couv Synth. Nat. - 28.jpg

Au sommaire :

 

- Editorial de Roland Hélie : Après les élections, le combat continue...

- Retour sur les législatives...

- Patrick Parment : Défaite d'une droite sans valeurs...

- Arnaud Raffard de Brienne : Honneur à l'oeuvre de la France en Algérie...

- Bernard Bres : Agriculture, de l'autosuffisance alimentaire aux dégats du productivisme...

- Georges Dillinger : La dénatalité ou le suicide d'une race...

- Luc Pécharman : Les municipales, pour quoi faire ?

- Jean-Claude Rolinat : Syrie, redoutons l'"effet papillon"...

- Lionel Baland : Dossier Jörg Haider, l'homme qui ébranla l'Europe... A l'occasion de la sortie de sa biographie.

- Francis Bergeron : Histoire des fascismes de François Duprat...

- La sortie du Dictionnaire des polémistes aux Editions Les Bouquins de Synthèse nationale.

Les rubriques de Philippe Randa, du Marquis Jean-Paul Chayrigues de Olmetta, d'Yves Darchicourt, de Luc Barbulesco et de Pieter Kerstens...

 

N°28, Juillet Août 2012, 124 pages, 12 €.

Abonnement : 6 numéros 50 €, soutien : 100 €

Chèque à l'ordre de Synthèse nationale à retourner à

Synthèse nationale 116, rue de Charenton 75012 Paris

 

Bulletin d'abonnement cliquez ici

                                                      

06/07/2012

La conférence d'Arnaud Raffard de Brienne sur la désinformation jeudi de la semaine dernière au Local à Paris...

07:29 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

04/07/2012

Afin de rentrer dans le paysage, la mosquée (en construction) de Nogent-le-Rotrou avait organisé une journée "porte ouverte"...

mosquee-nogent-le-rotrou.jpg

 

"Embrasse la main que tu ne peux pas couper" ce proverbe d'Abu Shakour si cher aux musulmans et qui a le mérite d'être explicite illustre parfaitement l'opération démagogique menée dernièrement (cliquez là) par l'association culturelle, sportive et sociale (entendez la mosquée salafiste cliquez ici) de Nogent-le-Rotrou.

 

Au cours de la campagne électorale du mois dernier dans la 3e circonscrition, nous avons jugé par nous-mêmes le vaste élan de réprobation que l'installation de cette cidadelle salafiste engendrait à Nogent et dans la région.

 

Bien sûr, quelques benêts en mal de sensations se sont rendus à cette journée "porte ouverte". Savent-ils au moins, ces crétins aux mines de collabos en devenir, que la construction de cet édifice symbolise l'implantation massive sur notre sol d'une civilisation qui, Dieu merci, n'est pas la nôtre. Le jour où la Charia sera en application, il ne faudra pas que ces imbéciles heureux viennent se plaindre.

 

Heureusement, cette éventualité n'est pas pour demain ! La France, qu'on se le dise à Nogent et ailleurs, est une terre de béffrois et de cathédrales. Elle n'est pas, et elle ne sera jamais, une terre de mosquées et de minarets.

 

Pour que demain les salafistes ne fassent pas la loi dans le Perche, il est temps de réagir. Le vaste mouvement de redressement national que nous sommes en train de mettre en place a besoin de votre aide à tous. Rejoignez la Nouvelle Droite Populaire. Ensembles, nous serons plus forts ! Ensembles, nous vaincrons !

 

Bulletin d'adhésion à la NDP cliquez ici

 

NDP 28 E et L que l'on aime1.jpg

03/07/2012

Euro 2012 : l’équipe la plus homogène triomphe

Spain+Euro+2012.jpg

Contrairement aux mensonges des mondialistes métisseurs qui nous affirment de façon éhontée que l’immigration et le métissage sont des chances pour nos races vieillissantes et consanguines, le succès des Espagnols démontre que l’homogénéité est une force.

 

Une équipe homogène, c’est-à -dire composée uniquement de Souchiens, à une âme et cela se ressent dans le jeu. Car ne l’oublions pas la race ne se définit pas exclusivement par des caractères physiques extérieur, mais également par une âme et un esprit communs développés au cours de centaines voir de milliers d’années de vie commune.

 

Des siècles de vie commune sur une même terre façonnent l’esprit et l’âme d’un peuple et crée une cohésion d’ensemble. L’équipe est soudée par un esprit commun.

 

De l’autre côté, l’Allemagne, l’Angleterre, les Pays-Bas et surtout la France, nations phares du multiculturalisme regardent les trophées passer devant leur nez en faisant semblant de ne pas comprendre.

 

Certes, cela n’enlève pas le talent individuel des joueurs espagnols. Il est vrai que les jeunes Espagnols peuvent encore s’épanouir à travers le football contrairement aux jeunes Français harcelés par la racaille dans les clubs et qui finissent par renoncer.

 

Les dirigeant du football français devraient s’inspirer du modèle espagnol et reconsidérer l’apport immigré dans le sport ; un apport au bilan négatif et qui  s’opère au détriment des jeunes Français de souche. Qu’ils commencent déjà par écarter la racaille de tous les terrains de football et le talent pourra alors de nouveau s’exprimer dans le sport et le respect.

 

Source Tracrède Lenormand cliquez ici

 

01/07/2012

Contre la repentance et le mensonge, près d'un millier de patriotes à Paris samedi... Parmi eux, Jacques Dautrême et Roland Hélie qui furent candidats de l'Union de la Droite Nationale dans notre département...

DSC_8565-20757.jpg

Consultez l'album photos réalisé par Le nouveau NH cliquez là

 

Près d'un millier de personnes s'est rasemblé vers 14 h Place de l'Etoile pouir former un cortège qui s'est rendu Place du Trocadéro, au pied de la statue du Maréchal Foch. Il s'agissait, au moment où on nous tarabuste en permanence avec le 50e anniversaire de la fin de la guerre d'Algérie, de défendre l'honneur de l'Armée française sans cesse attaquée.

 

Cette manifestation patriotique d'une très haute tenue était organisée par Pierre Descaves et par Roger Holeindre, ainsi que par plusieurs associations de rapatriés. L'Institut Civitas, le Parti de la France et la Nouvelle Droite Populaire participaient aussi à ce défilé éfficacement encadré par le SEP (Service encadrement et protection) le service d'ordre du PdF.

 

Plusieurs orateurs prirent la parole à la fin de la manifestation. Alain Sanders, journaliste à Présent, Alain Escada, président de Civitas, Pierre Descaves et Roger Holeindre qui, avec le talent que nous lui connaissons, conclua cette belle démonstration de force par un appel à la mobilisation dès la rentrée.

 

Notons la présence parmi les manifestants de Mmes Claudine Dupont-Tingaud, Martine Lehideux, de MM Jean-Claude Martinez, Carl Lang, anciens députés européens, Thomas Joly, secrétaire général du PdF, Thibaut de Chassay, Président du Renouveau français, Michel Cols, de Terre et peuple Ile-de-France.

 

Jacques Dautrême, qui fut candidat du PdF à Dreux, et Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, qui se présentait dans la 3e circonscription d'Eure-et-Loir  pour la NDP étaient présents avec de nombreux amis venus du département.

 

assez de mensonges.jpg

Le tract distribué samedi après midi à plusieurs milliers

d'exemplaires par les militants de la Nouvelle Droite Populaire.

22:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)