Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2012

L’incapable et hypocrite François Hollande, fossoyeur embusqué de l’euro !

ps-hollande.jpg

Par Marc Rousset

Les propos lénifiants du discours à Châlons-en-Champagne, le vendredi 31 août, de François Hollande pour montrer électoralement sonvolontarisme et sa détermination n’ont pas convaincu 80% des Français, selon un sondage d’Orange du samedi 1er septembre ! L’inconséquent François Bayrou qui a commis l’erreur grave etmortelle politiquement de voter pour François Hollande reconnait aujourd’hui mais trop tard que le désenchantement des socialistes est grand : « dans les semaines qui viennent, la réalité économique du pays va leur tomber sur la tête comme la pluie tombe de l’orage »

LesAllemands, à juste titre,estiment que François Hollande est un incapable

La France tout au long de son histoire, n’a été prise au sérieux par les Allemands qu’avec des hommes tels que Richelieu, Louis XIV, Napoléon 1er du temps de la « Grosse Nation » (Grande Nation), Clémenceau, De Gaulle, avec aussi parfois une très haute considération pour certains intellectuels, hommes politiques ou militaires français tels quel le Maréchal Pétain, le « Vainqueur de Verdun » ! L’Allemagne nous juge aujourd’hui comme des gens légers du Sud qui veulent jouer aux gens du Nord, des hédonistes qui avec l’Euroland se sont adonnés aux délices de Capoue.

Le journal « Die Welt » écrit la Vérité pas bonne à dire et qui fait mal : « Tandis que Sarkozy a épuisé les Français pendant 5 ans avec l’impérative nécessité des réformes, sans en avoir mené lui-même une seule efficacement, c’est comme si la priorité pour François Hollande était d’appliquer à tout le pays une lotion après-soleil ». Avant de constater « Dans ce pays où l’économie reste une affaire d’Etat, quel sera le gouvernant enfin capable de rendre sa compétitivité à la deuxième économie de la zone euro ».

Le quotidien de gauche « Süddeutsche Zeitung » brode, lui, sur le terme « d’hypoprésident » ; le « nouveau chef d’Etat serait mou comme un hippopotame ». Il constate : « La crainte existe chez Hollande que la France se retrouve un jour à son tour dans le collimateur des marchés ». Quant au très influent « Spiegel » , il explique à ses lecteurs « Comment Paris est en train de tuer l’industrie française »

Tandis que la France s’embourbe dans les déficits, l’Allemagne, après avoir payé le coût faramineux de la réunification pour la mise à niveau de la DDR avec en prime un paiement de retraites du niveau de l’Ouest aux citoyens de la DDR qui n’avaient jamais cotisé, affiche un excédent public de 8,5 milliards d’euros au premier semestre 2012 et un surplus commercial de 93,4 milliards. D’où vient le Mal français ? D’hommes tels que François Hollande, le symbole même du laxisme socialiste, de notre décadence tant par l’idéologie stupide que par la personnalité insignifiante d’un homme qui n’a jamais rien fait, comme le constatait elle même, son ancienne compagne Ségolène Royal ! Les Français décadents et inconscients avec l’appoint, ô surprise, des 93% du vote immigré de l’étranger, ont mis sur le trône présidentiel un disciple et un digne successeur d’Henri Queuille, un Monsieur 3%, dont même les socialistes et Mitterrand ne voulaient pas ! Pas étonnant, dans ces conditions, que la barre de confiance d’un sondage CSA-Les Echos soit déjà sous la barre des 50% !

Les cent jours ratés

De qui se moque-t-on ? Les socialistes augmentent simplement les impôts et adoptent des mesures aussi coûteuses qu’inefficaces pour amuser la galerie... du style Livret A, du style les 150 000 emplois aidés sans avenir avec le qualificatif « emplois d’avenir » qui fait penser au titre ronflant, ridicule du beau parleuret « Ministre du redressement productif » Arnaud Montebourg ! Au lieu d’aider par une politique fiscale les entreprises à innover et à investir, de réduire les charges des entreprises, de rendre plus flexible un marché de l’emploi sclérosé, la France dépense stupidement 1,5 milliards d’euros pour des emplois fictifs dans des collectivités locales… alors que nous avons déjà 2 millions de fonctionnaires en trop ! Le gouvernement socialiste, en lieu et place d’un choc de compétitivité, a fait le choix stupide d’augmenter massivement les impôts de 7,2 milliards d’euros en 2012, devant en trouver encore 33 milliards en 2013, s’en prenant aux actifs, retraités et entreprises, au budget en dessous du seuil de tolérance des Armées qui sont le dindon de la farce car les militaires disciplinés, avec 1,5% seulement du PIB, sont les seuls à avoir fait des efforts louables et exceptionnels de réduction d’effectifs, de réorganisation ces dernières années; accomplir un effort indispensable de réduction des dépenses publiques improductives n’est même pas envisagé !

Madame Taubira, elle, reste prisonnière des vieilles lubies soixante-huitardes qui considèrent la sanction comme dangereuse. Pendant ce temps 16 policiers sont blessés à Amiens par des tirs de chevrotine, ce qui confirme l’échec de l’immigration en France ! Absorbés par la déferlante économique, les Français oublient momentanément la suicidaire invasion extra-européenne de 250 000 personnes par an que Nicolas Sarkozy a combattu seulement avec des rodomontades et d’illusoires mesures homéopathiques. Pendant ce temps, les socialistes éclairés, mais qui n’ont jamais dû voir, à l’exception de DSK, un homme nuo u une femme nue pour constater la différence bien réelle entre les deux sexes, envisagent l’adoption homosexuelle sans penser le moins du monde à l’intérêt de l’enfant qui va se retrouver avec deux pères et deux mères, voire plus, avec l’instabilité endémique de ce pseudo milieu « familial » artificielet recomposé...

Christian Saint Etienne a eu au moins le courage de démissionner du Conseil d’analyse économique du Premier ministre. Il critique le cul de sac idéologique socialiste, le retour aux 60 ans pour une partie des retraités, l’abandon de la TVA sociale, la relance par la consommation qui serait une « folie » au regard du déficit extérieur, le « choc fiscal » et la taxation à 75% des plus hauts revenus qui équivaut à une spoliation pure et simple ! S’imposent cependant d’une façon urgente, une réduction de la dotation aux collectivités locales, une réduction drastique de l’emploi public, un gel partiel de l’indexation des prestations sociales, la retraite à 65 ans, la fin du scandale des régimes spéciaux et des retraites du public, la « TVA emploi » et la fin des 35 heures…

Comme l’écrit Yves de Kerdrel dans le quotidien Le Figaro, « croyez vous que nos nageurs auraient remporté autant de médailles d’or s’ils avaient été lestés de ceintures de plomb ? Croyez vous que nos judokas auraient pu grimper sur le podium s’ils avaient dû porter un sac de pierres sur le dos » ? « Le jour est proche où nous n’aurons plus que l’impôt sur les os » plaisantait le scénariste Michel Audiard. Les socialistes ne connaissent qu’un seul mot : « impôt ! » ce qui consiste tout simplement à « piquer », à voler dans les poches d’autrui ce qui ne vous appartient pas pour le gaspiller, le redistribuer, avec le mot « justice sociale » et de belles envolées lyriques humanistes comme paravent, et en fait à appauvrir tous les Français, à créer des chômeurs, à égaliser et niveler tous les revenus par le bas !

François Hollande, le fossoyeur embusqué de l’euro

La situation de la zone euro empire jour après jour avec un taux de chômage de plus de 11%. Un jour ou l’autre, le réel va exploser à la figure de François Hollande avec une violence inouïe ! La compétitivité de la France n’attend pas ! S‘il ne prend aucune mesure courageuse devant cette crise exceptionnelle, la faillite de la France approche à grand pas ! Augmenter seulement les impôts, c’est trop facile et contreproductif ! Marc Simoncini, créateur de Meetic, exilé fiscal potentiel vers la Suisse, après la danse du ventre du pouvoir socialiste aux universités d’été du Medef, remarque : « on nous dit que ce sera dur, qu’il n’y aura pas de reconnaissance et qu’après on vous prendra tout ».Comment sans entreprise et sans entrepreneur créer des emplois !!!… Comment prétendre défendre l’euro et le libre échange intra-européen sans rétablir la compétitivité de la France !

L’hypocrite François Hollande, avec sa tête de jésuite, qui a réussi à survivre pendant de nombreuses années à la tête du PS sans prendre parti, a peut être trouvé la solution ! Attendre tout simplement qu’il y ait 4 millions de chômeurs en France, accepter les revendications suicidaires de la CGT, bref, rien faire ! Sentant venir la révolution de type soixante-huitard avec les hordes d’immigrés grondant dans les villes et les banlieues, il n’aura plus alors, comme seule et unique solution, tout comme lors de son discours électoraliste à Vincennes, que de se tourner vers le ciel en nous annonçant gravement d’une façon théâtrale qu’après avoir fait tout son possible, il ne reste malheureusement plus que… le retour au franc !!!!!.... même s’il prétend benoîtement aujourd’hui défendre l’euro… avec à la clé une première et probable dévaluation de 25 % pour rétablir la compétitivité, le début d’une possible hyper-inflation semblable à celle qu’a connu l’Allemagne en 1923, une possible insurrection avec Mélenchon de type spartakiste à la sauce très épicée des banlieues, une possible révolution nationaliste, le possible déclenchement d’une guerre civile, mais dans tous les cas, une faillite économique certaine tout à fait semblable à celle de l’Argentine avec son lot de miséreux pour plus de la moitié de la population !

Merci à la France décadente avec son laxisme socialiste post-soixante-huitard ! Merci au brillant énarque Jacques Chirac, l’inaugurateur de chrysanthèmes avec un humanisme angélique mais qui n’a rien « foutu » ! Merci à l’illusionniste Nicolas Sarkozy qui a beaucoup plus parlé qu’agi ! Merci par avance à François Hollande ! Merci à tous les imbéciles, les traitres et les naïfs qui ont voté pour lui !

 

Les commentaires sont fermés.