Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2012

Chronique de la France asservie et résistante...

Photo 012.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

N° 3063 du 05/10/2012

 

 

LA GUERRE à mort entre Copé et Fillon pour le contrôle de l’UMP se poursuit. Reconnaissons à chacun un vrai talent de tacticien et de stratège dignes d’un excellent joueur d’échecs. Nous avions évoqué, il y a une semaine, les rebondissements dans l’affaire des parrainages.

 

 

Fillon vient de devancer Copé, en présentant son programme, quelques jours avant la parution du livre de Copé : Manifeste pour une droite décomplexée. Il reprenait l’avantage.

 

 

LE RACISME ANTI-BLANCS ENTRE DANS LA BATAILLE

 

 

Spieler.jpg

 

Copé, très intelligemment, a dénoncé dans son livre le racisme anti-blanc, suscitant les couinements que l’on devine et occupant ainsi le devant de la scène médiatique, occultant la présentation du programme de Fillon. Si le ministre socialiste Peillon s’émeut, l’accusant de faire « le lien entre la droite et l’extrême-droite », les militants de l’UMP, qui seront amenés à élire leur président, se reconnaissent majoritairement dans ces propos. Copé est, à raison, persuadé que la base militante de l’UMP est bien plus à droite que les cadres. Mettre le « racisme anti-Blancs » au cœur du débat revient à avancer une planche méchamment savonneuse à Fillon, qui se veut plus modéré et que l’on soupçonne d’être indécis. Du coup, Fillon n’a pas osé contredire Copé et la présentation de son programme, il y a une semaine, a été noyée dans la polémique copéiste. Bien joué, reconnaissons-le…

 

 

Il est vrai que Jean-François Copé ne prenait pas trop de risques en évoquant cette question, mais encore fallait-il un minimum de courage pour le faire. Il avait tout loisir d’utiliser comme paratonnerre les écrits de Najat Vallaud-Belkacem, publiés pendant la campagne présidentielle, dans un livre, « Raison de plus ! » Najat Vallaud-Belkacem est née le 4 octobre 1977 à Beni Chiker au Maroc. Elle est conseillère générale socialiste et a été nommée le 16 mai 2012 ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement dans l’équipe de Jean-Marc Ayrault, dont elle est la benjamine. Que dit-elle ? « Il n’y a plus guère d’ailleurs qu’Eric Zemmour pour parler encore de race, comme s’il y avait besoin de cela pour dénoncer le racisme anti-Blanc dont chacun peut convenir sans mal ni complaisance qu’il existe et qu’il est aussi condamnable et stupide que tout autre. » Très, très sournoisement, Copé a donné le coup de pied de l’âne, disant : « Cette ligne, moi, je l’assume et j’espère que chacun des candidats (chacun ? Il n’y en a qu’un autre, Fillon !) le fera avec la même clarté. » Ce n’est pas fini. Copé tente de prendre l’avantage décisif en jetant de l’huile sur le feu : « Il est des quartiers où il ne fait pas bon être une femme, où il ne fait pas bon être de couleur blanche », a-t-il renchéri sur Europe 1. De pauvres cocottes fillonistes, telle Nathalie Kosciusko-Morizet, disent ne « pas trop aimer ce type de formule ». L’ex-ministre des Sports, David Douillet fulmine, quant à lui : « Cette histoire de racisme anti-blancs, c’est de l’enfumage. » En voilà un qui a tout compris, et qui méritait, en effet, d’être ministre sous

Chirac…

 

MA CHRISTINE EST DE RETOUR !

 

Ma Christine (Boutin) avait disparu de la circulation. Elle me manquait. Dieu merci, la revoici. Comme on le sait, ou comme on l’ignore, ma Christine aime les hommes, et surtout les hommes virils, les vrais, style Rambo, pas ces femmelettes chouineuses qui se couchent devant le moindre zéphir. Elle vient de trouver son Stallone français. Bon, d’accord, il ne ressemble pas vraiment à Stallone, mais l’amour, parait-il, rend aveugle. Elle vient de déclarer : « Nous avons besoin d’un guerrier. Et c’est la raison pour laquelle je choisis et nous choisissons Jean-François Copé. » Ma Christine, je l’adore…

 

LA CROIX D’UN CIMETIÈRE ENLEVÉE AU NOM DE LA LAÏCITÉ

 

Cela se passe à Brou, une petite commune de 4 000 habitants à 50 km de Chartres. A la demande d’une conseillère municipale, Marie Scheffer-Act, qui a tous les traits d’une excitée de chez les excitées, les services de la ville ont retiré la croix chrétienne qui se trouvait au-dessus du portail du cimetière.

 

Elle explique : « C’est vrai, je suis chrétienne, mais aussi profondément laïque. » Mais ne partez pas, le plus grandiose est à venir… Marie Scheffer-Act travaille au milieu d’enfants handicapés. Elle raconte : « Ce sont eux qui m’ont justement fait la réflexion, un jour que la leçon portait sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat. » Que c’est beau ! Que c’est émouvant ! Je m’arrête là, car je sens que je vais déraper…

 

LA GRANDE MOSQUÉE DE STRASBOURG, INAUGURÉE PAR MANUEL VALLS

 

Cette grande mosquée fait pendant à celle de Kehl, en Allemagne, à deux km de Strasbourg où les fiers minarets affirment la volonté de domination de l’islam, au cœur de l’Europe. Pour ce qui concerne la mosquée de Strasbourg, la mairie a versé 610 000 euros de subventions, le Conseil régional d’Alsace, 420 000, le Conseil général du Bas-Rhin, 510 000. Le site de la mosquée recommande des lectures parfaitement humanistes : on y découvre le Manifeste islamique du leader des musulmans de Bosnie, Alija Izetbegovic, qui écrivait : « Il ne saurait y avoir de paix entre la religion islamique et les institutions sociales et politiques non islamiques », et, entre autres, ceux de Abu Bakr Al-Jazairi qui enseigne les vertus du djihâd offensif, dans son livre à succès, La Voie du musulman, où il écrit : « Il est du devoir des musulmans de se doter de toutes sortes d’armements, pour que le Verbe de Dieu soit le plus haut, de fabriquer tout genre d’armes, même au détriment de la nourriture, de l’habillement et du logement dont on peut se passer. Alors le jihad sera accompli dans les conditions les plus satisfaisantes. » Mais l’invité vedette de cette inauguration est Mustafa Ceric. Il fut Grand Mufti de Bosnie-Herzégovine jusqu’en 2013 et demanda l’incorporation de la Charia dans la constitution de Bosnie. Au mois de mai 2009, il déclara qu’il ne saurait y avoir de frontières entre les musulmans de Bosnie et de Serbie, ces deux pays étant une « terre islamique ». Il s’est réjoui, le 15 août 2009, que « les Balkans, pendant six siècles, convertirent la population slave et chrétienne à l’islam ». Lors d’une rencontre avec le Premier ministre turc, il affirma : « La Turquie est notre mère, il en a toujours été ainsi, et cela perdurera ainsi. » Par ailleurs, une importante délégation marocaine, conduite par le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Toufik, est attendue.

 

On oubliera un instant, bien sûr, que l’article 220 du code pénal marocain punit de 3 à 6 mois de prison un chrétien qui parlerait de Jésus à un musulman et que la constitution marocaine interdit à tout non musulman d’obtenir le nationalité marocaine. Au fait, cerise sur le gâteau, la Grande mosquée de Strasbourg est aussi financée par les Etats wahhabites de l’Arabie Séoudite et du Koweït. Voilà comment cela se passe dans la France colonisée…

 

HISTORIQUEMENT PAS CORRECTS ? PUNIS AU BAC

 

Dans Le Droit de vivre, mensuel de la Licra, ainsi que RIVAROL l’a déjà signalé, on peut lire un article intitulé : « Que faire d’une copie de bac négationniste ? Lui mettre un zéro pointé, en faisant le rapport ? (administrer un zéro suppose d’écrire un rapport le justifiant) » L’auteur de l’article, Mano Siri, explique que, « prise de nausée au sens sartrien du terme » devant deux copies “négationnistes”, au point, la pauvre, de « cesser de corriger pendant quelques jours » tant elle était traumatisée, elle a mis à chacun des candidats un 2/20, expliquant que « c’était suffisant pour les empêcher d’avoir le bac, même au rattrapage. » Voilà comment cela se passe chez ces gens-là…

 

HOLLANDE SE CACHE

 

Cette anecdote dit tout de Hollande et de son insondable lâcheté. Le président français François Hollande et son ex-concubine Ségolène Royal se sont retrouvés à quelques mètres l’un de l’autre à New York en marge de l’Assemblée générale de l’ONU. Ségolène Royal était présente, en sa qualité de vice-présidente de l’Internationale socialiste, Hollande, on ne sait pas trop. Par peur de subir les foudres hystériques du Rottweiler qui l’accompagnait, il a fait brutalement demi-tour, au vu des journalistes, pour éviter de se retrouver face à Ségolène Royal et être pris en photo, ce qui aurait suscité la fureur de la mégère…

 

SACRÉE CÉCILIA…

 

Non, je n’évoque pas Cécilia, ex-Sarkozy, mais Cécilia Giménez, qui avait entrepris de restaurer la peinture murale du Christ dans l’église de la ville espagnole de Borja, qui était parfaitement inconnue, mais qui connaît aujourd’hui une célébrité mondiale. J’avais évoqué cette étonnante histoire qui a suscité l’hilarité générale, il y a quelques semaines. L’Ecce Homo, massacré par l’octogénaire, qui, voulant le restaurer, l’a transformé en singe mâtiné de hérisson, est devenu une attraction qui attire de nombreux touristes venus du monde entier. La ville de Borja est évidemment ravie de l’aubaine. La compagnie aérienne Ryanair a même, récemment lancé une campagne publicitaire pour inviter ses passagers à s’envoler pour Saragosse, « pour aller visiter la “restauration créative de Cécilia” » La fondation qui gère l’église a eu une idée lumineuse. L’accès de la peinture murale massacrée est désormais payant. En quatre jours, la fondation a récolté près de 2 000 euros. Du coup, Cécilia n’est pas contente. Elle a engagé des avocats dans le but d’obtenir des royalties pour récompenser son “travail”.

 

LES “TRUCS” DE CERTAINS VOYANTS…

 

Une expérience amusante et signifiante, comme on dit chez les cuistres, vient d’être menée récemment à Bruxelles. Une tente avait été dressée, au centre de Bruxelles, où officiait « un voyant ». Les passants, intrigués, se laissaient aller à le rencontrer. On ne demandait rien d’autre que leur nom. A l’un des cobayes, il dit : « Vous êtes slovénienne, vous travaillez dans une école à Anvers et vous avez deux insectes sur le dos. » Incroyable, c’était vrai. Les insectes étant des tatouages. A une autre, il dit, en lui prenant les mains, d’un air pénétré : « Votre meilleure amie s’appelle Julia ». Re-incroyable, c’était exact. A une troisième, il assène : « Vous avez dépensé 300 euros en fringues le mois dernier. » C’était toujours exact. Comment savait-il ? Langue au chat ?

 

A un moment, un rideau s’effondre. Et on voit cette annonce : « Facebook ; Toute votre vie est en ligne et les infos peuvent être utilisées contre vous. »

 

BARACK OBAMA, PROBABLE VAINQUEUR DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

 

Barack Obama se détache nettement, dans un sondage publié il y a deux semaines, de son adversaire républicain Mitt Romney dans les deux Etats les plus importants pour la présidentielle du 6 novembre, la Floride et l’Ohio. Dans l’histoire récente, aucun républicain n’avait réussi à conquérir la Maison-Blanche sans l’avoir emporté dans ces Etats. L’intervention extravagante de la chanteuse Madonna ne devrait pas cependant avoir d’effets trop catastrophiques pour Obama.

 

Qu’a-t-elle déclaré ? « Vous feriez mieux d’aller voter Obama, hein ? Pour le meilleur ou pour le pire, d’accord. On a un musulman noir à la Maison-Blanche. C’est quand même pas rien ! » La grande intellectuelle qu’est Madonna (convertie au judaïsme, et supposée passionnée par la Kabbale) apporte ainsi des arguments au tiers des électeurs républicains qui pensent qu’Obama est musulman.

 

LA SCIENCE MODERNE VOTE CONTRE MITT ROMNEY

 

Le parti Républicain divorce, lentement mais sûrement de la science moderne. On se souvient des primaires républicaines de 2007, où trois candidats disaient ne pas croire en l’évolution. La potentielle vice-présidente, Sarah Palin, voulait couper les financements des chercheurs étudiant « la mouche du fruit ». Il s’agissait de financer un laboratoire basé en France, travaillant sur une mouche de l’olive qui commençait à faire de nombreux dégâts en Californie, et bien connue en Europe. La passionaria s’indigna : « Des trucs comme la recherche sur la mouche du fruit à Paris, en France. Sans déconner ! » L’épisode le plus récent concerne le candidat au Sénat pour le Missouri, Todd Akin, qui a disserté sur les moyens que posséderait le corps féminin pour « empêcher la fécondation » en cas de « viol véritable ». Ce personnage affirme que le viol créerait tellement de stress qu’il ne peut en aucun donner lieu à une grossesse.

 

Or s’il est vrai que les grossesses arrivant à leur terme à la suite d’un viol sont relativement rares, la fécondation, elle, n’est nullement empêchée. Mais attention ! Mitt Romney soutient la recherche fondamentale ! Il donne ainsi en exemple la « fusion froide », un probable canular né en terre mormone (Romney est lui-même mormon), en Utah, il y a vingt ans… et qui concerne le domaine de recherche sur les « réactions nucléaires à basse énergie ». Aucun scientifique sérieux ne croit en ces inepties…

 

DES FILLETTES AVEC DES PARENTS DÉGÉNÉRÉS

 

La société moderne dégénérée fait des petites filles des objets sexuels. Ainsi, un concours vient d’être organisé pour des filles de 6 à 13 ans. Le Comité « Graines de Miss » a organisé depuis un an une dizaine de concours à travers la France. 23 filles de 6 à 13 ans se sont ainsi retrouvées dans un cabaret privé, dimanche 3 septembre, pour l’élection de Miss Aquitaine… Montherlant, dans sa pièce de théâtre, La Reine morte, faisait dire au roi : « En prison, en prison, pour médiocrité. » En prison en effet…

Les commentaires sont fermés.