Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2012

Chronique de la France asservie et résistante...

P1020999.JPGRobert Spieler

RIVAROL N° 3073 du 14/12/2012

 

LA CONCUBINE du chef de l’État, l’inénarrable Valérie Trierweiler s’occupe des sujets de société. Elle est favorable au « mariage pour tous » et entend le faire savoir haut et fort.

 

LE ROTTWEILER PRÔNE LE “MARIAGE POUR TOUS” (MAIS PAS LE SIEN)

 

Pour prouver son appétence pour le mariage (pour les autres), elle a annoncé fièrement : « Je me réjouis d’être l’un des tout premiers témoins de l’un des tout premiers mariages pour tous ». Les futurs mariés sont des amis du Rottweiler, originaires de la région d’Angers. Mais quand on aime, on ne compte pas. Elle a annoncé qu’un peu plus tard, elle sera à nouveau témoin de l’union d’un autre “couple” homosexuel. Ce faisant, elle entend apporter tout son soutien au projet de loi qui doit être débattu à l’Assemblée nationale, fin janvier. Mais de quoi se mêle-t-elle ? Et de quoi se mêle Carla Bruni-Sarkozy qui, dans le magazine “Vogue”, s’est également déclarée en faveur de ce « mariage pour tous » ? En attendant, le député UMP Bernard Debré, qui est un esprit assez libre et insolent, se déchaîne sur son blog, qualifiant le Rottweiler de « première dame autoproclamée » qui n’est que « la maîtresse du président de la République ». L’ancien ministre RPR (et qui n’a plus aucune espérance de le redevenir, par les temps qui courent) s’interroge : « De quoi se mêle-t-elle ? À quel titre a-t-elle parlé ? Quand on est dans sa position, après les bourdes qu’elle a déjà faites, il aurait été préférable qu’elle se taise ». Il estime qu’elle doit « soit faire de la politique, mais ne plus être journaliste et définir sa position à l’Élysée. Elle peut aussi, ce qui serait mieux, se taire et ne plus faire ni politique, ni journalisme ». Une position qui semble partagée par un certain nombre de personnes puisque à la question « Selon vous, la première dame est-elle dans son rôle quand elle “se réjouit d’être un des premiers témoins” d’un mariage homosexuel ? » 92 % des personnes interrogées par RMC ont répondu “Non”.

 

Spieler 1.jpg

 

LES CHINOIS RASENT LA MECQUE

 

Il y a une vidéo surprenante que vous pouvez visionner sur You Tube (tapez « Chinois La Mecque » et vous y accéderez). On y voit une femme, officier chinoise, donner des ordres au pilote d’un avion chinois porteur d’une bombe thermonucléaire, en approche de La Mecque. « C’est parti », dit-elle pendant que la bombe est larguée. Commentaire de l’officier chinoise : « Ça fait 1 400 ans que les musulmans emmerdent la planète avec leur religion de merde. Alors, nous les Chinois, avons décidé de faire péter pour toujours leur Mecque, leur bazar et leur folklore islamique. » Et l’on entend : « Un, deux, trois, boum la Mecque ». Et la Mecque est vitrifiée… Un commentateur chinois intervient : « Comme le dit le vénérable Lao Tseu : “qui sème le vent, récolte la tempête”. » Et puis : « Le peuple chinois est fier d’avoir débarrassé ce lieu maudit de la terre. L’humanité va enfin pouvoir trouver la paix. Plus de voiles islamiques dans les rues, plus de mosquées appelant au Jihad, plus d’égorgements des infidèles, plus de ramadan hypocrite et stupide, plus de halal dans les assiettes des mécréants. » Etonnant !

 

LES LICORNES ONT BIEN EXISTÉ

 

Ces chevaux mythiques, reconnaissables à une corne sur le front, ont-ils existé ? Oui, si l’on en croit l’Institut d’histoire de l’Académie des sciences humaines et sociales de Corée du Nord. Cette importante information a été diffusée par l’agence de presse gouvernementale, KCNA. Des archéologues auraient découvert le repaire de la licorne sur la colline Moran, à deux pas du temple Yongmyong, dans la capitale Pyongyang. La tanière aurait appartenu à l’ancien roi Tongmyong et il aurait lui-même chevauché des licornes. C’est ce que raconte Jo Hui Sung, le directeur de l’institut d’histoire de la Corée du Nord, qui est à l’origine de cette extraordinaire découverte qui démontre que, d’évidence, Pyongyang, capitale de la Corée du Nord, était la capitale de l’ancienne Corée et du royaume Koguryo au septième siècle. Pendant ce temps, à Séoul, l’actuelle capitale de la Corée du Sud, on chevauchait des limaces... Il n’y a évidemment que les éternels ronchonneurs, les sceptiques, les atrabilaires, les couineurs, les mauvais esprits pour ne pas croire un mot quant à la réalité de cette histoire. Bon, d’accord, la même agence de presse nord-coréenne avait raconté qu’après la mort, en 2011, de Kim Jong Il en 2011, le « cher leader », les « oiseaux avaient pleuré ». Bon, d’accord, la même agence avait annoncé qu’il avait écrit 1 500 livres en trois ans, composé une dizaine d’opéras et réussi 7 fois un trou, la première fois qu’il avait joué au golf. Bon, d’accord, il paraît que c’est lui qui a inventé le hamburger, et que c’est lui qui pouvait contrôler le temps avec son humeur. Bon, d’accord, l’hôtel Ryugyong, haut de 330 mètres, se dresse dans la capitale, hôtel qui n’a jamais été terminé, ce qui n’empêche pas les autorités à en nier l’existence…

 

JIHAD EST UNE BOMBE, MAIS LE PÈRE NOËL EST LÀ…

 

C’est récemment que le petit Jihad, âgé de quatre ans et né le 11 septembre 2009, s’est présenté dans une école maternelle de Sorgues, près d’Avignon, avec un teeshirt sur lequel on pouvait lire : « Je suis une bombe », et au dos : « Jihad né le 11 septembre ». La directrice de l’école n’a absolument pas apprécié et a alerté l’inspection d’académie et le service éducation de la mairie. Quel manque d’humour… En attendant, il s’en passe des choses dans les écoles maternelles. A Montargis, à l’école maternelle du Grand- Clos, il ne devait pas y avoir de visite du père Noël, cette année. La directrice avait décidé de l’annuler suite aux pressions de quelques familles musulmanes. Coup de sang du maire de la commune, Jean-Pierre Door : « Le père Noël sera présent dans cette école comme chaque année. » Il a également fait savoir par écrit à l’inspecteur d’académie que « nous ne devons pas nous soumettre à une quelconque obligation consistant à nous dicter la gestion de nos animations dans nos écoles, car nous demeurons attachés à des traditions destinées à apporter un plus de merveilleux dans la vie de nos enfants. » On aurait pu applaudir sans réserves si le Père Noël n’avait pas été une invention mercantile et matérialiste destinée à éliminer Saint Nicolas.

 

REJOIGNEZ LE PARTI “CROUPION” !

 

Le nouveau pseudo-parti de Fillon porte le doux nom, signifiant au possible, de RUMP (Rassemblement pour l’UMP). L’acronyme est assez amusant. “Rump” signifie en anglais “croupion”, aussi bien dans son acception anatomique (cul, postérieur) que dans le sens figuré (Rump Parliament veut dire parlement croupion !).

 

OBÉLIX IVRE

 

Le comédien, qui tient actuellement le rôle d’Obélix sur les écrans, Gérard Depardieu, avait quelque peu abusé de la dive bouteille. Il a commis un petit accident et une petite chute de scooter alors qu’il conduisait, ivre, à Paris. Pas grand-chose en réalité. Il ne présentait qu’un modeste taux de 1,8 g par litre, alors que le taux autorisé n’est que de 0,5 g. Du coup, il a fini en cellule de dégrisement. L’ogre du cinéma français n’en est pas à son premier coup d’éclat. Il avait déjà cogné un automobiliste en plein Paris, à qui il reprochait sa conduite dangereuse. Mais c’est l’an dernier qu’il avait atteint les sommets. A bord d’un avion. Pris d’une envie plus que pressante, il avait uriné hors des toilettes, dans un avion, avant le décollage d’un vol Paris-Dublin, déclarant « Je veux pisser, je veux pisser. » L’hôtesse de l’air lui avait demandé de patienter un quart d’heure, mais, comme l’a raconté un passager, « Et là il s’est mis debout et il a fait par terre. » Du coup, les services de sécurité l’ont expulsé de l’avion et il fut obligé de prendre le suivant. En 2005, Depardieu avait déjà assommé d’un coup de tête un paparazzi qui le photographiait sur un marché de Florence… Il n’avait, paraît-il bu que de l’eau. Il avait précisé dans une émission de la BBC : « Je ne suis pas une espèce de porc qui éructe et se saoule. » Il est obligatoire de le croire. En attendant, Obélix fréquente assidûment les dictateurs. Pas pour des raisons idéologiques, au demeurant, mais il est difficile de résister à la perspective d’une petite sauterie grassement payée. Il s’était déjà rendu à Cuba, en Tchétchénie. Il y a quelques jours, en Ouzbékistan, il était la vedette et l’animateur de la soirée d’anniversaire de la fille aînée du président à vie Karimov.

 

LE CANULAR SUR LA FIN DU MONDE

 

Près d’un milliard de visiteurs d’internet ont entendu l’étonnante chanson du Sud- Coréen Psy, Gangnam Style, et vu sa chorégraphie encore plus étonnante qui mime la conduite d’un cheval. Un succès planétaire. Du coup, certains ont eu l’idée d’un canular. Dimanche 25 novembre, Simon Gosselin, jeune vidéaste à l’humour quelque peu décalé, avait posté sur You Tube une vidéo où il affirmait avoir décrypté une énigmatique et parfaitement imaginaire prophétie de Nostradamus : « Du matin calme la fin viendra, une fois le nombre de cercles alignés à neuf, le cheval qui dansera. » On appelle la Corée le pays du Matin calme, la danse du cheval est la chorégraphie du clip et les neufs cercles sont une allusion aux plus de 900 millions d’internautes qui ont visionné le clip. Du coup, certains se sont persuadés que la fin du monde était proche et ont commencé à préparer leurs valises…

 

A AUSCHWITZ, ON S’AMUSAIT BIEN

 

Ce n’est pas un misérable site révisionniste qui le raconte : c’est le site du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), himself. A Auschwitz, on jouait au football. On dispose de plusieurs témoignages de témoins qui racontent ces matchs entre SS et Juifs. C’est le cas de Miklos Nyisli, juif, docteur et assistant de Joseph Mengele qui raconte « les rires sonores » et « les encouragements aux joueurs, comme s’ils jouaient sur un terrain d’une ville paisible. » L’écrivain italien Primo Lévi raconte aussi la même scène dans son ouvrage Naufragés et Rescapés : « D’autres SS assistent à la rencontre, prennent parti, font des paris, applaudissent, encouragent les joueurs […] comme s’ils jouaient sur un terrain d’une ville paisible. » Étonnant…

 

A VIENNE (AUTRICHE), IL Y A DES MORTS VIVANTS

 

Johanna Franz, une autrichienne nonagénaire, est morte. Du moins l’est-elle pour l’état civil. Elle est cependant bien vivante et a demandé à la mairie des éclaircissements sur sa propre disparition. On lui a répondu : « Madame, vous êtes morte, il y a six mois précisément. » Elle n’y a pas vraiment cru et s’est amusée à citer Mark Twain qui disait : « Les rumeurs sur ma mort sont très exagérées. » L’Autriche est décidément un pays où il se passe de drôles de choses. Il paraît que le cadavre d’Adolf Hitler, né en Autriche, à Braunau, bouge encore…

 

L’ISLAMISATION DE L’ALSACE EST EN MARCHE

 

Jacques Cordonnier, président du mouvement régionaliste « Alsace d’abord », vient de lancer une grande campagne contre l’islamisation de l’Alsace qui avance à marche forcée (Voir sur le site « Alsace d’abord ») avec la complicité des très misérables responsables politiques alsaciens. Voilà où nous en sommes : la plus grande mosquée de France, mosquée marocaine, a été inaugurée en septembre 2012 à Strasbourg, en grande pompe, en présence des représentants des pays financeurs, l’Arabie Séoudite, le Koweït, le Maroc. Le premier cimetière public musulman en France vient d’être ouvert… en Alsace, au Sud de Strasbourg. L’organisation turco-islamique Ditib ouvre à Strasbourg une faculté de théologie islamique et un centre de formations d’imams. A Mulhouse, la grande mosquée An-Nour, qui coûtera encore plus cher que celle de Strasbourg, est en chantier alors que le plan de financement n’est pas bouclé ; l’Association des musulmans d’Alsace, qui porte le projet, veut un minaret. Ces projets n’ont pu voir le jour que parce qu’ils ont bénéficié du soutien du Conseil régional (socialiste) et des conseils généraux (UMP).

 

Spieler 2.jpg

LES VOLEURS DE BRUXELLES

 

Robert Ménard le raconte sur son site. Des mafieux notoires ont bénéficié de centaines de milliers d’euros d’aides en provenance de Bruxelles. La PAC, la Politique agricole commune se révèle être un tonneau des danaïdes dans lequel viennent puiser allègrement tous les mafieux de France et de Navarre. La Cour des comptes italienne a révélé qu’un membre influent de la Ndrangheta, la mafia calabraise, a reçu une modique somme de 25 720 euros pour ses plantations d’oliviers, alors qu’il était en prison. Curieusement, en France, ce sont des régions comme la Corse ou la PACA qui sont touchées. Des fonds européens initialement destinés aux alpages ont profité à la restauration de maisons privées. Dans un rapport de l’OLAF (Office européen de lutte antifraude), on découvre que les sommes recouvrées à la suite de détournements de fonds ont atteint 691 millions l’an dernier, dix fois plus qu’en 2010 ! Mais savez-vous où l’on trouve le plus de fraudeurs ? En Roumanie ! Et qui occupe la deuxième place quant au nombre de fraudeurs ? L’Allemagne ! Mais, rassurons-nous. Pour ce qui concerne les montants détournés, l’Italie est déclarée vainqueur, haut la main.

 

Chaque vendredi, retouvez la chronique de Robert Spieler dans Rivarol.

19:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.