Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/12/2012

Chronique de la France asservie et résistante...

 

3353666326.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3074

du 21 décembre 2012

 

HENRI Carton est le président des anciens exploitants agricoles de l’Aisne. Il vient de subir un interrogatoire d’une heure et demie dans les bureaux de la gendarmerie de Laon, et plusieurs de ses acolytes devraient subir le même sort. Son crime ? Il fait l’objet d’une plainte de François Hollande, pour « offense au chef de l’État ».

 

HOLLANDE, FOU DE RAGE

 

Hollande lui reproche, ainsi qu’à ses amis, l’envoi de 500 lettres à l’Élysée, accompagnées de miettes de pain (pour info, l’envoi d’une lettre au Président de la République n’a pas à être timbrée). Pourquoi des miettes de pain ? Lors de l’élection présidentielle, ces anciens agriculteurs avaient envoyé une lettre à tous les candidats. François Hollande leur avait fort courtoisement répondu, avec moult promesses à la clef. Las, les promesses n’engagent que ceux qui y croient, et les retraités ont la nette impression de s’être fait avoir. Henri Carton explique : « C’était pour se rappeler à son bon souvenir. L’idée des miettes, c’est pour dire que lorsque le gâteau est partagé, il ne reste que les miettes pour les retraités. » Sept autres terroristes envoyeurs de miettes devraient être entendus prochainement par les gendarmes. François Hollande le Petit n’a-t-il rien d’autre à faire de ses journées que de pourchasser des retraités quelque peu excédés ? Peut-être cherche-t-il à imiter De Gaulle qui avait multiplié les procès pour « offense au chef de l’État ? » RIVAROL fut, en ces années soixante, le journal le plus condamné de France…

 

TRIERWEILER (ET HOLLANDE) SONT FOUS DE RAGE

 

La parution du livre de Christophe Jakubyszyn, le chef du service politique et éditorialiste de TF1 suscite la fureur de Valérie Trierweiler mais aussi de François Hollande. L’ouvrage, dont le titre est La Frondeuse (éditions du Moment), est une biographie de la Première petite amie de France. Deux allégations suscitent leur rage. La première : Valérie Trierweiler aurait eu une liaison assez longue avec Patrick Devedjian, député UMP, ancien d’Occident, qui vient d’être réélu député. Du coup Trierweiler attaque en justice pour atteinte à la vie privée et diffamation. Elle accuse Julien Dray, pour lequel elle éprouve une haine profonde, d’être à l’origine de cette information qu’elle prétend fausse. La seconde : le livre révèle que François Hollande aurait eu l’intention de trahir le Parti socialiste, au milieu des années 1990, et de rejoindre le camp d’Edouard Balladur. Le courrier dans lequel figurait cette offre de service aurait été remis à l’ancien Premier ministre par un intermédiaire qui ne serait autre que… Patrick Devedjian. Du coup, François Hollande a écrit une lettre manuscrite au tribunal qui juge cette affaire, où il « dénonce comme pure affabulation les pages du livre concernant une prétendue lettre jamais écrite et donc jamais parvenue à son prétendu destinataire », présentant Jakubyszyn comme un affabulateur, un romancier plutôt qu’un journaliste sérieux. L’avocat de l’éditeur dénonce une « atteinte à la séparation des pouvoirs » et crée une nouvelle polémique. Ambiance chez ceux qui étaient jusque-là les meilleurs amis du monde… « Il (le journaliste) me fait passer pour une pute » s’indigne, en privé Trierweiler. A mon humble avis, Jakubyszyn ne fera pas de vieux os à TF1. Comment imaginer que la première chaîne de télévision de France ait des relations aussi exécrables avec le pouvoir ?

 

LE COMTE DE PARIS S’ENGAGE (TARDIVEMENT) DANS LA RÉSISTANCE

 

Dans un billet intitulé « L’islam et l’islamisme », le Comte de Paris écrit que « nous avons naïvement cru pouvoir aider l’islamisme modéré dans les guerres du printemps arabe ; celles-ci ont donné partout naissance au pouvoir des islamistes extrémistes. » Il poursuit, affirmant que « nous avons ouvert la boîte de Pandore ». Il s’agit, selon lui, d’une « erreur politique grave » car « il ne se passe pas de jours où la puissance rampante des islamistes, des Frères musulmans, ne se fasse sentir : dans les hôpitaux, dans les écoles, dans notre nourriture, dans les vêtements qui cachent les femmes objets des hommes ; et je ne parle pas des crèches de Noël dont ils ont exigé le retrait des grandes surfaces. »

 

PIERRE BERGÉ ET SES ÉMOIS

 

Le richissime Pierre Bergé était le mentor d’Yves Saint-Laurent et un des financiers du Parti socialiste. Il vient de déclarer : « Si les Italiens élisent une nouvelle fois Berlusconi, alors c’est qu’ils méritaient Mussolini même s’ils veulent le faire oublier. » Mais où a-t-il vu que les Italiens voulaient oublier et faire oublier Mussolini ? Mais soyons humanistes. Faisons auprès des lecteurs de RIVAROL une petite souscription pour lui offrir un voyage à Predappio, le village natal du Duce. C’est là qu’il est enterré. Des dizaines, des centaines de personnes défilent devant sa tombe, tous les jours. Deux supermarchés ne vendent que des figurines, des portraits, des objets rappelant la mémoire du Duce. Et pourtant, Predappio est une municipalité communiste… Joseph Staline disait : « si vous parlez avec un homme de droite, traitez-le de fasciste. Pendant qu’il se justifiera, il n’argumentera pas ». Eh bien, nous, cher Joseph, nous n’avons aucune intention de nous justifier.

Spieler.jpg

MARINE A POUSSÉ JESSICA SOUS LES RAMES DU RER

 

Une affaire épouvantable qui s’est produite il y a quelques jours : une jeune fille de 15 ans, « une petite blonde énergique », qui se prénomme Jessica, a été poussée sous le RER D et a eu les jambes sectionnées. Le prénom de la responsable de ce crime est livré par Le Parisien : il s’agit de “Marine”. Sauf que la jeune Africaine de 17 ans qui a mutilé Jessica se prénomme en réalité Fatou… Voilà où nous en sommes. Mais un jour viendra.

 

C’EST LA FIN DU MONDE ! DONNEZ VOS BIENS !

 

En voici un évêque qui ne manque pas d’humour. Il s’agit de l’évêque du diocèse de Punta Arenas (Chili), Mgr Bernardo Bastres Florence, qui a déclaré : « Selon certaines rumeurs, un Chinois ou un Japonais construirait actuellement un bateau comme l’Arche de Noë. Si nombreux sont ceux qui croient que le monde finira le 21 décembre, nous en tant qu’Eglise, nous n’avons aucun problème à ce que les gens nous fassent dons de leurs biens et de leurs propriétés. Je vous promets qu’après le 21 décembre, nous prierons éternellement pour ceux qui sont attendus et je suis sûr qu’après cette date nous serons encore vivants. » Et le prélat de poursuivre : « Si, ceux-ci veulent s’en aller loin d’ici, ils feront seulement un grand bien en donnant leur propriété à l’Église. » Et ce mécréant (par rapport à la fin du monde) de conclure : « Cette histoire de fin du monde n’a rien de sérieux. Je ne me crée pas de problèmes. J’ai déjà des obligations jusqu’à la fin de l’an prochain et si nous mourons, ce sera la volonté de Dieu ».

 

SCANDALEUX ! L’EXCISION DES FILLES N’EST PAS AUTORISÉE EN ALLEMAGNE !

 

Le Parlement allemand vient de voter à une large majorité, le mercredi 12 décembre, une loi qui autorise la circoncision des garçons pour des motifs religieux. Le texte a été adopté par la Chambre basse du Parlement (Bundestag) avec 434 voix en sa faveur, 100 contre et 46 abstentions. Mais l’excision des filles n’est pas encore autorisée, pour le moment en tout cas. Seuls les jeunes garçons sont concernés, l’ablation de parties génitales chez les filles restant interdite en Allemagne. Ce qui démontre qu’il y a encore du chemin à faire, en Allemagne, pour ce qui concerne l’égalité des sexes. Une récente décision du tribunal de grande instance de Cologne avait en effet semé la consternation auprès des juifs et des musulmans. Le tribunal avait assimilé la circoncision religieuse à un acte passible de poursuites pénales, au nom du droit de l’enfant au respect de son intégrité physique. Les quatre millions de musulmans et les deux cent mille juifs allemands se mirent à couiner. La diplomatie allemande évoqua un “désastre” pour l’image du pays à l’étranger. Angela Merkel, la chancelière s’émut, déclarant : « Je ne veux pas que l’Allemagne soit le seul pays du monde où les juifs ne peuvent pas pratiquer leur religion. Sinon, on passerait pour une nation de guignols. » Elle a dit « guignols » mais pensait très fort “nazis”… Ce n’est certes pas une nation de guignols, mais les dirigeants de l’Allemagne ont prouvé qu’ils étaient des guignols de grande ampleur…

 

LA RUSSIE DÉNONCE LA SITUATION DES DROITS DE L’HOMME DANS L’UE !

 

Cela s’appelle un prêté pour un rendu. La Russie commençait à en avoir par-dessus la tête des éternels donneurs de leçon de l’Union européenne qui ne cessent de dénoncer les entorses aux droits de l’homme en Russie. Du coup, elle vient de publier un rapport de plus de 70 pages sur la situation dans l’Union Européenne, dénonçant racisme, abus policiers et même la « persécution des homophobes » ! Le texte a été publié sur le très officiel site du ministère russe des Affaires étrangères. Voici ce qu’on peut y lire : « Malgré les déclarations habituelles de l’Union européenne et de ses membres sur l’attention qu’ils portent à la protection et à la promotion des droits de l’homme au niveau national et international, la situation dans ce domaine au sein de l’espace européen est loin d’être favorable. » Le rapport relève « la montée constante de la xénophobie, du racisme, d’un nationalisme agressif, du néo-nazisme, d’entraves aux droits des minorités, des détenus, des réfugiés et des migrants » Il note aussi les inégalités entre hommes et femmes, les abus des forces de l’ordre, et les entraves à la liberté de la presse. Le rapport conclut très perfidement : « Tout cela est tout à fait contraire au rôle de modèle et souvent d’arbitre suprême dans le domaine des droits de l’homme et des libertés démocratiques auxquels l’Union européenne prétend ». Même si le texte est dans son fond très Politiquement Correct, voilà une réponse du berger à la bergère !

 

LE LAMENTABLE NIVEAU DE LA FRANCE EN LECTURE

 

Selon le programme international de recherche en lecture scolaire (PIRLS), la France se situe au 29ème rang sur 45 dans le classement qui vient d’être publié. Elle est distancée par la Pologne, l’Australie, la Lituanie et se situe loin des meilleurs que sont Hong Kong, la Russie et la Finlande. Elle est sensiblement en-deçà de la moyenne européenne et est un des seuls à avoir vu ses performances diminuer en dix ans, qu’il s’agisse de la compréhension de textes informatifs ou de compétences plus complexes.

 

MICHEL DRUCKER

 

Le journaliste Guillaume Durand expliquait récemment, sur l’antenne de Radio Classique, que Michel Drucker refusait de recevoir des personnalités de la droite nationale dans son émission, parce que ses parents avaient été déportés dans un camp de concentration. On se demande quel est le rapport… Certes Abraham, le père de Michel, avait séjourné dans un camp de concentration, mais pas vraiment en tant que déporté ni même en tant que détenu. Relisons ce qu’écrivait Emmanuel Ratier dans sa lettre « Faits et Documents » (n° 109). « Abraham Drucker était médecin-chef à Drancy pendant l’occupation allemande. Il était d’une aide considérable aux nazis puisqu’il avait pour travail de distinguer les juifs des autres ». Les comptes bancaires de la famille Drucker furent saisis après la Libération et Abraham Drucker fut obligé de témoigner et de désigner les SS avec qui il collaborait. « Le camp de Drancy était en fait largement autogéré par les juifs. Une police juive interne fut même créée le 24 octobre 1942. Elle fut surnommée la « Gestapolak » par les détenus, en raison de son recrutement ashkénaze…

 

LONDRES NE SERA BIENTÔT PLUS MAJORITAIREMENT BLANCHE

 

Les Blancs britanniques ne représentent plus que 44,9 % de la population de Londres, soit 3,7 millions de personnes contre 4,3 millions en 2011. Les Asiatiques, essentiellement des Pakistanais, comptent pour 18,4 % des habitants de la ville, les Noirs, 13,3 %, les métis, 5 % et les Arabes, 1,3 %. 37 % des habitants de Londres ne sont pas nés en Grande-Bretagne et 24 % ne sont pas citoyens du Royaume-Uni. 14,9 % des habitants de Londres sont des Blancs qui ne sont pas britanniques. Ils permettent aux Blancs de rester (pour combien de temps ?) majoritaires à Londres…

 

Les commentaires sont fermés.