Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2013

UNION SACREE DES PATRIOTES : PRES D'UN MILLIER DE NATIONALISTES DANS LES RUES DE PARIS POUR CELEBRER JEANNE D'ARC, COMMEMORER SEBASTIEN ET COMBATTRE LE MONDIALISME !

Ce dimanche 12 mai, à 10 h 00, c'est près d'un millier de militants nationaux et nationalistes qui a répondu présent, Place de la Madeleine, à l'appel des mouvements 3e Voie, Nouvelle Droite Populaire, Europe Identité, France nationaliste, Réseau identitaire, MNR, et bien d'autres pour manifester contre le mondialisme.

Cette démonstration de force de la résistance patriotique s’est déroulée sans incident. Le cortège unitaire, ouvert par une grande banderole sur laquelle on pouvait lire « UNION SACREE DES PATRIOTES CONTRE LE MONDIALISME », avait une fière allure en cette belle matinée ensoleillée. Des centaines de drapeaux tricolores ainsi que ceux aux couleurs de nos provinces de France donnaient un air festif à la manifestation. Il est vrai que dans la période sombre que traverse notre pays, un an après le retour aux affaires des socialistes, ce cortège était de nature à redonner l’espoir aux militants et aux Parisiens qui étaient venus nombreux sur les trottoirs de la rue de Rivoli pour l’applaudir.

Au mois de février dernier, Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale et membre du Bureau de la NDP, avait appelé, à l’issue d’une manifestation devant le Panthéon, à la constitution d’un vaste front nationaliste et populaire unitaire contre le mondialisme. Trois mois plus tard ce front est en train de prendre forme. Le climat d’agitation qui se développe à travers le pays étant de nature à accélérer les choses.

Inquiet de voir se développer un tel mouvement, le pouvoir socialiste, à la solde des mondialistes, se devait de réagir. C’est ainsi qu’il tenta une grossière provocation en envoyant ses chiennes de garde, les Femens, narguer, sous la haute protection des forces de police massivement déployées, les patriotes qui arrivaient Place des Pyramides, là où se trouve la statue de Sainte Jeanne d’Arc, héroïne de la Patrie. Quatre péronnelles, les seins à l’air, ont déployé d’un balcon situé au quatrième étage d’un immeuble donnant sur cette place, une banderole sur laquelle on pouvait lire « Sextermination (?... il faudra nous expliquer) for nazism ». Visiblement, elle ne savent pas parler français, mais elles ont la prétention de donner des leçons aux Français... incroyable.

Nous avons aussitôt compris la manœuvre. Le pouvoir, comptant sur la légitime exaspération des manifestants qui arrivaient en masse, voulait les disperser avant que les responsables des organisations nationalistes prennent la parole. Cela aurait pu marcher mais les provocateurs de la bande à Manuel Gaz n’avaient pas prévu l’efficacité et le sang-froid du service d’ordre des JNR qui réussit à éviter tout affrontement direct avec les CRS en s’interposant afin de protéger les patriotes. Piteusement, au bout d’une heure, les quatre folles dégagèrent de leur balcon (en fait celui d’un appartementappartenant à l’administration - comme c’est curieux !) grace à l’intervention des pompiers et disparurent subitement dans un car de police. Pitoyable rôle que celui de petites domestiques de l’hyperclasse apatride….

L’ordre revenu, le meeting pouvait donc commencer. Et ce fut un grand moment. Se succédèrent à la tribune : Hervé Van Laethem, dirigeant du mouvement Nation, Roland Hélie, notre directeur, Richard Roudier, animateur du Réseau identitaire et président de la Ligue du Midi, et Serge Ayoub, porte-parole de 3e Voie et principal organisateur de cette grande et belle manifestation de la France française.

Très bientôt vous pourrez suivre ces interventions sur ce site.

Le 12 mai 2013 aura été une nouvelle occasion pour les nationalistes de prouver leur force et leur volonté de se rassembler. Au-delà de la contestation actuelle contre la dénaturation du mariage, il est temps de proposer une alternative crédible au système qui, depuis trop longtemps, veut détruire nos identités, nos libertés et les fondements de notre civilisation. Comme l'a proclamé Roland Hélie en concluant son discours : « Combattre la loi Taubira, c’est bien. Abattre l’idéologie mondialiste, c’est mieux ! ».

Et comme chez nous ça se termine toujours par une fête, c'est dans une ambiance de franche camaraderie que plusieurs centaines de jeunes nationalistes (et de moins jeunes) se sont retrouvés dimanche après midi pour assister à un concert donné par nos amis italiens du groupe Drizzatorti, venu spécialement de Rome, et par notre Cher Dr Merlin... et au diable les Femen !

 

Les commentaires sont fermés.