Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2013

L'agression gauchiste tourne mal...

Un communiqué de la Nouvelle Droite Populaire :

Depuis ce matin, toutes les forces du Système se déchaînent. Une fois de plus les sectaires de la gauche socialo-communiste et les imbéciles de la droite molle ont réagi à l’unisson sans même savoir ce qu'il s’est vraiment passé. Ils jettent à la vindicte des coupables présumés, ils dénoncent sans preuve des organisations et ils racontent à peu près n’importe quoi sans même vérifier la réalité des faits. Pour eux un nationaliste est forcément un agresseur et un gauchiste forcément un agressé.

Or, avec quelques heures de recul, il semble que la vérité soit tout autre que celle véhiculée par les tenants de la pensée unique. En fait d’ « agression commanditée » et d’ « assassinat prémédité », comme on a pu l’entendre abondemment sur certains médias, il semble que cette malheureuse affaire se résume à une banale altercation provoquée par des insultes prodiguées par un groupe de militants d’extrême gauche envers des jeunes gens dont l’allure ne leur plaisait guère et qui faisaient des achats dans une vente privée.

Autre élément allant à l’encontre de la première version des faits : le premier coup de poing aurait été asséné par l’un des gauchistes selon les témoins présents. L’état regrettable dans lequel se retrouve le militant d’extrême gauche relève plus de sa malencontreuse chute accidentelle que de la violence des faits.

Les Mélenchon, Valls, Kosciusko-Morizet et autres politicards en mal de sensations feraient mieux de remuer sept fois leurs langues dans leurs bouches avantde se répandre en calomnies et exiger des lois liberticides à l’encontre des mouvements nationalistes.

 

Les commentaires sont fermés.