Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/11/2013

Programme de la Journée de Synthèse nationale :

7 JNI DECO 1.jpg

7e JOURNéE NATIONALE ET IDENTITAIRE

Face à la répression socialiste :

DéFENDONS LA LIBERTé !

 

LUNDI 11 NOVEMBRE 2013

11 h 00 – 18 h 00

Espace Jean Monnet

47, rue des Solets - 94 RUNGIS - SILIC

La réussite de cette journée sera un

pavé dans la gueule du quatuor infernal

Hollande-Ayrault-Valls-Taubira…

Venez nombreux !

Programme de la journée :

11 h 30 - 12 h 45 : rencontre avec la rédaction de la revue Synthèse nationale

Première table-ronde avec  Georges Feltin-Tracol, Pieter Kerstens, Eric Miné, Maurice Bernard sur le thème du premier volume de la collection « Droit de regard, regard de droite » proposée par Les Bouquins de Synthèse nationale à l’occasion de cette réunion :

L’EFFONDREMENT DU SYSTEME…

■ 12 h 45 - 14 h 30 : 

déjeuner sur place,

espace restaurant prévu...

+ vente de sandwiches

14 h 30  - 15 h 45 : rencontre avec nos invités

Seconde table-ronde avec Pierre Hillard, Gabriele Adinolfi, Hervé Van Laethem, Luc Pécharman, Jean-Claude Rolinat :

SE BATTRE CONTRE LE MONDIALISME !

16 h 15 – 17 h 30 : conférence de clôture

Contre la répression socialiste :

DEFENDONS la Liberté !

Avec les interventions de Serge Ayoub, Richard Roudier, Roger Holeindre, Robert Spieler, Carl Lang, Roland Hélie. 

Toute la journée :

● de nombreux stands d’associations, de mouvements, de journaux, de blogs, de bouquinistes…

● une grande librairie généraliste de droite sera aussi ouverte au cœur de l’espace exposants…

● un bar et un service de restauration rapide sera à la disposition des participants….

● de nombreux auteurs dédicaceront leurs ouvrages : outre

les intervenants déjà cités, vous retrouverez Patrick Gofman, Thierry Gobet, Philippe Randa et bien d’autres…

● entrée : 10,00 €

Si vous vous abonnez sur place à la revue Synthèse nationale, votre entrée vous sera remboursée. 

Accès :

● par le RER : Ligne C - Station Rungis La Fraternelle (env. à 300 mètres de l’Espace Jean Monnet).

● par l’autoroute A6 (de la Porte d’Orléans) : prendre la sortie Rungis, suivre « autres secteurs », puis SILIC et enfin l’Espace Jean Monnet est indiqué.

 

Le programme : cliquez ici

7 JNI DECO 2.jpg

00:41 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

13/09/2013

La manifestation du 14 septembre est interdite : une décision politique de Manuel Gaz Valls !

 

1880162005.jpg

Yves Darchicourt


Ainsi donc le Préfet de Police de Paris envisage d'interdire la grande manifestation prévue ce prochain samedi à Paris pour la défense des libertés publiques et le soutien à nos camarades emprisonnés et notamment Esteban Morillo, coupable de s'être défendu contre un agresseur gauchiste, un bobo gringalet qui pétait plus haut que son cul. Il paraît même que cette manifestation risquait de heurter la sensibilité humaniste des anti-fascistes dont on sait qu'il n'ont recours aux dégradations, aux incendies, aux pillages, à la bastonnade et à la frénésie du cutter que pour défendre la démocratie et les droits de l'homme, allogène de préférence.


Ne nous y trompons pas. D'abord, la ficelle de risques de troubles à l'ordre public est aussi grosse que celle des armes de destruction massive irakiennes ou le recours au gaz sarin par les loyalistes syriens. Et puis, le Préfet de Police de Paris n'envisage pas, ne décide pas : il obeit aux ordres de son ministre; un haut fonctionnaire n'est qu'un rond de cuir mieux payé que les autres certes mais pas plus payé pour penser que les préposés aux photocopies des sous-préfectures. Cette décision n'a rien à voir avec la sécurité et la tranquillité des parisiens ; c'est une décision politique prise par Manuel Gaz Valls, marionnette des lobbies du Nouvel Ordre Mondial pour qui tout ce qui de près ou de loin relève du patriotisme, du nationalisme, de l'identitaire ou du solidarisme est voué à être combattu, villipendé, interdit, réprimé... et même gazé comme on a pu le voir faire sur des femmes et des enfants lors des manifestations contre le mariage homo. 


Le combat bien sûr continue, il doit s'étendre à tous les domaines, se radicaliser et entraîner par l'exemple nos compatriotes et congénères anesthésiés ou nos camarades découragés. Les coups qui nous sont portés ne feront que renforcer notre détermination : qu'avons nous de plus à perdre quand notre identité même est menacée? Contre la dictature qui veut faire de nous un peuple en voie de disparition, tout est bon, tout se justifie et la résistance n'est plus seulement un droit, c'est un devoir. Serviteur d'un Système déconsidéré, le pouvoir écolo-socialiste a peur, il a la peur de la bête blessée qui cherche à mordre une dernière fois. A nous de l'achever... même par les moyens légaux ! Rassemblement ! Résistance ! Reconquête !


09:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

11/09/2013

Le Préfet de Police de Paris se couche devant les dictats de la pègre gauchiste : LA MANIF DE SAMEDI EST INTERDITE !

Communiqué du Collectif pour la Défense des Libertés Publiques :

 

Monsieur le préfet de Paris est un homme très occupé et très autoritaire : il finira sans doute décoré par Manuel Valls, nouveau commissaire du peuple à la française.

Après avoir fait attendre des semaines entières les responsables de la manifestation du 14 septembre pour la défense des libertés publiques et la défense des prisonniers politiques, voilà que le couperet « républicain » est tombé :

Interdiction pour menaces de troubles à l’ordre public. Interdiction car notre manifestation « est susceptible de déplaire aux militants antifascistes ».

Hé oui la France, donneuse de leçon démocratique à des régimes souverains comme celui de Bachar El Assad en Syrie, prive une partie de son peuple du droit fondamental de manifester.

Le gouvernement français, après avoir embastillé, réprimé, et même gazé son propre peuple lors des manifestations du début d’année, entend enfoncer toujours plus le clou d’une dictature digne d’une vieille république soviétique.

Néanmoins, nous prenons acte de cette décision inquisitrice, et, n’ayant pas dans nos gènes le sang des martyrs aux vues courtes mais celui des héros aux grands destins, nous ne braverons pas l’interdiction de manifester. Tout comme nous ne tomberons pas dans le piège du référé liberté de dernière minute.  Nous appelons donc l’ensemble des patriotes qui avaient prévu de se rendre à Paris samedi 14 septembre à ne pas faire le déplacement.

Pour le remboursement de vos frais de transports, n’hésitez pas à envoyer la facture à la préfecture de police de Paris, ou directement à Manuel Valls, au ministère de l »intérieur.

Pour conclure, ce gouvernement devrait faire attention : d’interdictions en dissolutions, d’emprisonnements en répression, à grands coups de matraquage médiatique, intellectuel et politique dignes l’URSS, il ne pourra bientôt plus contrôler un peuple en colère.

Car M le préfet de Paris. M Valls. Messieurs les gouvernants. Vous pouvez être surs que nous ne nous arrêterons pas là. La suite, très prochainement.

Quand les peuples cessent d’estimer, ils cessent d’obéir !

 

prefecture-1.png

 prefecture2.png

NDLR : La farce du "référé liberté" :

 

Comme toujours l'hypocrisie du Système se cache derrière des artifices douteux pour imposer les décisions de celui-ci. Il en va ainsi de la farce du "référé liberté", la tarte à la crème pour faire passer les pires décisions liberticides. Synthèse nationale a eu l'occasion de s'en rendre compte en avril dernier. Rappelez-vous, c'était dans la région lilloise. Au dernier moment la salle où nous devions tenir notre journée régionale nordiste (cliquez ici) nous a été retirée arbitrairement en raison d'un caca nerveux du responsable local (un lycéen) de l'officine SOS-Racisme. Nous avons déposé un recours devant la justice. Non-seulement nous avons été déboutés mais, en plus, nous avons été condamnés à payer une amende (cliquez là).

En juillet dernier, nos amis du Local, le célèbre bar associatif parisien, ont aussi déposé un référé à la suite de la scandaleuse dissolution de l'association Envie de rêver. Même réponse de la part de la "justice".

Messieurs les Grands Démocrates, arrêtez donc de prendre vos victimes pour des imbéciles...

Le Collectif pour la Défense des Libertés publiques a 1 000 fois raison de ne pas tomber dans ce piège scabreux.

 

 

11:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

09/06/2013

Contre les prétentions du gouvernement de dissoudre les JNR : conférence de presse samedi après-midi à Paris...

 

esteban.jpgSamedi après-midi, au Local, une conférence de presse a été organisée en quelques heures pour répliquer à l’annonce faite, le matin même, par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault de vouloir procéder à la dissolution des Jeunesses nationalistes révolutionnaires.

Devant un important parterre de journalistes, tant de la presse télévisée que de la presse écrite ainsi que plusieurs radios, Serge Ayoub, porte-parole du mouvement Troisième Voie et fondateur, dans les années 80, des JNR, et Roland Hélie, directeur de la revue Synthèse nationale et membre du Bureau de la Nouvelle Droite Populaire, qui avait tenu à apporter son soutien aux JNR, ont dénoncé la grossière manœuvre liberticide du gouvernement.

D’emblée, Serge Ayoub a répondu aux prétentions de celui qui fait figure de Premier ministre de la France par un énorme éclat de rire montrant ainsi le mépris que les nationalistes et les solidaristes ont pour ce petit monsieur qui espère faire oublier la faillite de sa politique en s’auto-persuadant que les JNR seraient à l’origine de la mort du gauchiste Clément Méric.

La vérité c’est que les vrais responsables de cette tragédie, ce sont ceux qui poussent certains jeunes crédules à agresser les militants patriotes ; ce sont ceux qui, en leur bourrant le crane avec des âneries telles que l’antifascisme, ont conduit des pauvres naïfs à s’engager dans des groupes ultra-violents tels que celui auquel appartenait Méric. Ces groupes ne sont que les bandes armées de l’hyper-classe mondialiste qui veut détruire les nations et les identités afin de les remplacer par un ensemble de consommateurs déracinés justes bons à enrichir les multinationales et qui a besoin de ce type de groupes pour combattre la résistance nationale qui, partout, s'organise. Voilà à quoi servait un Clément Méric.

Le pouvoir veut dissoudre les JNR alors que les JNR ne sont en rien responsables de ce qui s’est passé mercredi soir à Paris. Il s’acharne sur ce mouvement en le faisant passer pour un mouvement violent. Mais, que le pouvoir nous prouve en quoi les JNR sont violents. Lorsque l’on affirme de telles choses, il faut des preuves ! La violence, il faut la chercher ailleurs et Serge Ayoub a montré, documents à l’appui, le vrai visage de la bande à Méric, le soi-disant gentil étudiant idéaliste. Un groupe armé qui entend, selon ses dires, « tuer des fascistes ».

Depuis des mois ce groupe, intitulé Action antifasciste, multiplie les attaques contre la résistance nationale : en novembre ils ont tenté de manifester contre la 6e journée de Synthèse nationale ; toujours en novembre, ils ont aussi tenté d’agresser des personnes qui, dans le Ve arrondissement, venaient d’assister à une messe dite à la demande du Cercle franco-hispanique. Quelques semaines plus tard, ils ont attaqué des vendeurs de l’Action française à Paris, blessant sauvagement l’un d’entre eux ; puis ils ont essayé de s’en prendre à une réunion organisée par l’hebdomadaire Rivarol en février de cette année. Ajoutons à cela les multiples provocations pendant les manifs contre la loi Taubira. Et puis, il y a quelques jours, ils ont tenté de sacager l'Espace Tribann à Lille... La liste de leurs exactions est longue mais qu’importe puisque le Système a besoin d’eux. Et cela à tel point que, comble de ridicule, les députés toutes tendances confondues, du PC au FN, se sont crus obligés d’observer une minute de silence en mémoire d’une petite frappe qui se croyait sans doute encore à Stalingrad ou peut être sur les plages de Normandie… « Lorsqu’un mouvement ou un militant nationaliste, quelle que soit son appartenance, est attaqué, c’est toute la résistance nationale qui est attaquée » a rappelé le directeur de Synthèse nationale.

Alors, aujourd’hui, notre compassion ne va pas vers celui qui voulait faire la « guerre aux fascistes » et qui en a payé le triste prix. Notre compassion va vers Estéban, Katia et ceux qui sont encore en prison parce qu’ils ont été agressés par cette bande de larbins du Système et qu’ils se sont, en Européens dignes de ce nom, défendus.

Pour conclure cette conférence de presse, laissons le mot de la fin à Roland Hélie : « Après tout, lorsque l’on a un Président de la République qui confond les Japonais et les Chinois, il ne faut pas s’étonner que le Premier ministre confonde les agresseurs et les agressés »…

Film sur la conférence cliquez ici

 

12:38 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

29/05/2013

ASSEZ DE DELIRES ! Dimanche, il n'y a eu qu'une seule violence : celle des larbins du Système !

2409503886.JPGRoland Hélie

Directeur de Synthèse nationale

Depuis lundi la presse aux ordres ne cesse de nous rabâcher que, dimanche soir, des scènes de violence ont ponctué la grande manifestation populaire contre le gouvernement et contre ses lois antifamiliales. Il est temps de remettre les pendules à l'heure.

Dimanche soir, afin de satisfaire les fantasmes de celui que l'histoire retiendra sous le nom de Manuel Gaz, les miliciens du Système ont dégagé, avec une violence inouïe, les milliers de jeunes patriotes qui avaient la suffisance de se livrer à des actes inqualifiables pour les tenants du pouvoir, à savoir : chanter la Marseillaise et brandir des drapeaux tricolores. Ce sont en effet les flics qui se sont livrés eux-mêmes, comme les films qui commencent à circuler sur la toile l'attestent (cliquez ici), à des provocations sans nom afin de légitimer la violence de la répression. Sans ces provocs, il est clair que la soirée se serait terminée, comme lors de chacune des précédentes manifs, dans le calme et la bonne humeur.

Combien de voitures incendiées ? Combien de vitrines brisées ? Aucune ! Dimanche soir, il n’y avait, à la grande déception des "autorités", ni casseurs, ni racailles parmi les manifestants présents. Il y avait là juste une jeunesse qui est en train de prendre conscience que le Système mondialiste l'exploite et que le combat contre la loi Taubira n’est qu’une étape, une jeunesse qui commence à crier sa révolte. Cette prise de conscience, à juste titre, Hollande, Valls le gazeur, Taubira l'anti-France et leur clique en ont peur. Ils savent jusqu'où cela peut mener. Cela peut en effet mener à une véritable révolution. Une révolution nationale et conservatrice qui remettrait en cause les pseudo valeurs mondialistes et soixante-huitardes auxquelles ils sont tant attachés et qui, à petit feu, tuent notre nation et anéantissent notre identité.

Oui, dimanche la seule provocation, c'était la présence surdimensionnée des forces de police qui ont tout fait pour que la manif dégénère. Il y a des précédants. Rappelez-vous, dimanche 12 mai dernier, lors de la manifestation contre le mondialisme organisée par les forces nationalistes devant la statue de Ste Jeanne d'Arc, les flics, avec la collaboration de leurs auxiliaires les Femen, ont aussi tenté une provoc similaire afin de nous discréditer. Sans l'intervention opportune du Service d'ordre des JNR (cliquez là), Manuel Gaz aurait alors plastronné en dénonçant les "violences d'extrême droite"... Manque de chance pour lui, le 12 mai, l'"extrême droite" a été plus maline et plus réactive que prévu et les flics n'ont pu embarquer... qu'un seul manifestant.

En fait, dimanche soir, afin de ne pas désavouer le pouvoir moribond qu’ils sont sensés défendre, pouvoir qui avait tant claironné auprès de qui voulait l'entendre que cette manif, qui a rassemblé plus d'un million de Français dans une ambiance bon enfant, devait inévitablement déborder à un moment ou à un autre, les flics se sont comportés en véritables larbins d’un Système qui les méprise tout autant que les manifestants. Alors, oui, arrêtons les délires et remettons les pendules à l’heure…

 

 

01:02 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

19/05/2013

DIMANCHE 26 MAI : TOUS DANS LA RUE !

 

sn 26 mai.jpg

 

17:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

21/04/2013

Merci Christiane. Non merci Frigide !

512481.jpg

 

Roland Hélie

Directeur de Synthèse nationale

 

Depuis quelques mois, il est de bon ton dans les milieux nationalistes et ailleurs de vomir sur Christiane Taubira. Pourtant, il ne faut pas avoir la mémoire courte, nous devons beaucoup à cette dame que nous devrions plutôt remercier chalereusement.

 

Rappelons en effet que c’est en grande partie grâce à elle qu’un certain 21 avril 2002 le PS était piteusement dégagé du second tour d’une élection Présidentielle et que Jean-Marie Le Pen, se retrouvant ainsi qualifié, nous offrait deux semaines de bonheur absolu au cours desquelles on ne se lassa pas de voir et revoir à la télé les têtes éberluées des apparatchiks socialistes au QG de Jospin au moment de l’annonce des résultats. Certes, l'enthousiasme fut de courte durée mais enfin... Il faut dire que, jusqu'à ce fameux 21 avril 2002, le second tour d’une Présidentielle ne faisait pas vraiment partie chez les nationaux de « la culture maison ». Donc, rien que pour cela, on peut dire : Merci Christiane !

 

Et 10 ans plus tard, Notre bienfaitrice récidive. Sa gaffe de 2002 visiblement oubliée (ou pardonnée) par ses copains socialistes, elle se retrouve Garde des Sceaux en 2012 lorsque ceux-ci revinrent aux affaires. A peine nommée, la Guyanaise se distingue en pondant une loi ridicule instituant une parodie de mariage toute aussi ridicule intitulée « mariage pour tous ». Il n’en fallut pas plus pour mettre des foules gigantesques dans les rues de toutes les villes de France et redonner par là même à des centaines de milliers de nos compatriotes attachés à la conception traditionnelle de la famille l’habitude et l’envie de manifester... Et l’obstination du gouvernement à maintenir ce projet de loi renforce chaque jour la détermination de ceux-ci à en découdre avec l’ensemble des politiques qui viseraient à détruire notre identité et notre civilisation. Alors, une nouvelle fois, n’ayons pas peur des mots : Merci Christiane !

 

Grâce à la persistante volonté incompréhensible de Hollande de vouloir imposer la Loi Taubira, de plus en plus d’opposants à celle-ci sont en train de basculer dans la radicalité. Un nombre croissant de Français ouvrent leurs yeux et se rendent compte que derrière le « mariage pour tous », il y a la théorie dite « du genre », et que derrière cette théorie sordide il y a la volonté de détruite toutes les identités et toutes les racines, et que derrière cette destruction des identités et des racines il y a la stratégie sournoise d’une idéologie génocidaire : le mondialisme.

 

Or, le seul rempart face au mondialisme est la prise de conscience à la fois nationale et ethnique de la part des Français. Le succès grandissant du mouvement d’opposition à la Loi Taubira en est sans doute l’amorce. Nous ne pouvons que nous en féliciter. Dans ce contexte, force est de reconnaître que les élucubrations dégoulinantes de bons sentiments et d’hypocrisie malsaine qui caractérisent les discours de Frigide Barjot semblent de plus en plus en désaccord avec la volonté de ceux qui forment maintenant le gros des bataillons de manifestants. Il suffit pour s’en convaincre d’avoir écouté les commentaires des uns et des autres pendant la manif de dimanche et d'avoir constaté le grand nombre de manifestants qui, après avoir défilé depuis la place Denfert Rochereau, ne sont pas restés aux Invalides pour supporter les insupportables jérémiades des organisateurs. Aux incantations stériles de Frigide Barjot et des siens, les manifestants répondent désormais : NON MERCI !

 

Pour notre part, au-delà de l’opposition à la Loi Taubira, c’est à une lutte totale contre le mondialisme que nous appelons. Nous donnons rendez-vous à nos compatriotes dimanche 12 mai, jour de la fête de Sainte Jeanne d’Arc, à 10 h Place de La Madeleine à Paris, pour une grande manifestation unitaire, nationaliste et populaire contre le mondialisme.

 


Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

23:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

25/03/2013

Au-delà de la manif anti-mariage gay, organisons la lutte contre le mondialisme !

A9393CA77DFAEE9ED7ACC9C692F0D0.jpg

 

Plus d’un million de Français, 1 million 400 000 selon les organisateurs, sont descendus dimanche dans les rues de Paris afin de manifester leur opposition à la loi Taubira accordant le droit au mariage pour les « couples » homosexuels. A peine quelques mois après son élection François Hollande a donc réussi le tour de force de mettre dans la rue une foule immense contre sa politique socialiste et mondialiste de destruction des valeurs qui sont celles de notre civilisation millénaire. Jamais un Président de la République française n’a été aussi vite déconsidéré aux yeux de notre peuple. A tel point que l’on peut aujourd’hui sérieusement s’interroger sur la légitimité du gouvernement socialiste.

Mais revenons à la manifestation de dimanche. L’immense succès de celle-ci amène à quelques réflexions. Tout d’abord, pour que les choses soient claires, considérons que les relations amoureuses, fussent-elles homosexuelles, sont l’affaire de chacun et que les jugements portés n’ont pas à entrer dans le débat actuel. L’homosexualité a toujours existé et existera toujours. On peut peut-être le déplorer, mais il en est ainsi. D’ailleurs, le problème n’est pas là.

Le vrai problème, c’est lorsque celle-ci commence à être facilitée, voire promotionnée, par le pouvoir en place comme c’est le cas en ce moment avec l’instauration programmée de cette parodie de mariage (que personne à part quelques agités ne demandait vraiment…) qui relève plus du ridicule absolu que d’autre chose.

Ce projet, qui tombe à pic pour masquer la faillite totale du gouvernement, relève en fait de la volonté de l’hyper-classe mondialiste, dont Hollande et sa clique ne sont que les larbins, de détruire les piliers de notre civilisation ancestrale au premier rang desquels figure la conception traditionnelle et logique de la famille. De plus, derrière le "mariage" homo se profile déjà la sordide "théorie du genre" dont, rappelons-le au passage, on doit au précédent gouvernement (Fillon) l'introduction à l'Ecole. Une fois les repères supprimés et les racines détruites, il sera encore plus aisé pour les tenants de la haute-finance apatride de manipuler notre peuple afin de le transformer en un troupeau docile de consommateurs faciles à exploiter.

Toutefois, les prétentions génocidaires des prétendus maîtres du monde se heurtent à la volonté populaire. La réussite de la riposte à la légalisation du « mariage » gay, et au-delà au droit à l’adoption, en est la preuve flagrante.

Cette riposte est avant tout une riposte politique, spirituelle et identitaire, elle ne doit pas se résumer au carnaval de bons sentiments « politiquement corrects » auquel nous avons eu droit dimanche après-midi.

Les manifestants attendaient autres choses que la diarrhée de lamentations larmoyantes déversée par les orateurs qui se sont succédés à la tribune, qu’il s’agisse des vieux barbons sur le retour de l’UMP ou des représentants d’associations gays dont la présence suscitait à elle seule la compassion des organisateurs, sans oublier les orphelins de toutes les couleurs venus des 4 coins de la planète pour se faire adopter en France, ou encore d’élus radicaux de gauches sans doute en indélicatesse avec Taubira, sans oublier l'indispensable trotskiste repenti de service…

Mais qu’importe, ne faisons pas les fines bouches. L’essentiel, c’est la réussite de cet immense rassemblement qui prouve à lui-seul que notre peuple, malgré des décennies d’anesthésie collective orchestrée par les différents pouvoirs, est encore capable de se réveiller lorsque son identité est menacée. Cela prouve que le combat que nous menons pour la renaissance d’une France française dans une Europe européenne est le bon combat. Nous donnons rendez-vous à celles et ceux qui veulent le mener à nos côtés dimanche 12 mai à 10 h 00 Place de la Madeleine à Paris pour la grande manifestation nationaliste et populaire contre le mondialisme.

 

Roland Hélie

Directeur de Synthèse nationale

Membre du Bureau de la

Nouvelle Droite Populaire

 

 

Photos de la manif sur le site du Figaro cliquez là

 

17:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

22/03/2013

ATTENTION : CHANGEMENT DU POINT DE RENDEZ-VOUS DE LA DROITE NATIONALE DIMANCHE...

manif 24 chgt.jpg

17:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

07/03/2013

Où mon code pénal semble incomplet…

lille sn.jpgLuc Pécharman (cliquez ici)

 

Vingt-quatre heures que je cherche, et je n’ai toujours rien trouvé. Je parcours fébrilement les pages de mon Dalloz à la recherche de l’article correspondant, mais celui-ci ne veut rien livrer qui puisse apporter un début de réponse au problème soulevé.

 
A l’ère du tout numérique, je me suis donc rabattu sur sa version en ligne, le fameux site Légifrance qui recense tous les codes en vigueur sur le territoire national, et qui a le grand avantage d’être en permanence à jour. Mais là non plus, rien. Chou blanc.
 
Me servant de mon expérience, je me suis souvenu que lorsque internet ne répond pas aux demandes qui lui sont soumises, c’est souvent que l’on n’a mal défini les mots clefs de sa recherche.
 
Listons-les alors, et voyons lesquels j’ai bien pu oublier :
Menace avec jambon armé ? Aucun résultat.
Envoi de porc prohibé ? Aucun résultat.
Incitation à la haine avec charcuterie ? Pas mieux.
Agression à l’aide de cochon par destination ? Toujours rien.
 
C’est toujours le problème lorsque l’on tombe sur un article qui ne donne pas tous les détails. Il est difficile d’approfondir la question. Mais peut-être qu’une petite explication s’impose :
 
Ma perplexité provient de la lecture d’une brève sur le site du CCIF(Collectif contre l’Islamophobie en France). Celle-ci relate qu’il y a quelques jours, la mosquée de Mulhouse a reçu dans sa boîte postale une enveloppe contenant de la viande de porc. Émoi et sanglots. Mais, plus surprenant, le même article indique qu’une plainte a été déposée suite à cette infâme agression. Sans hélas indiquer sous quelle qualification cet odieux fait a pu être enregistré par la police.
 
D’où ma recherche.
 
Plus sérieusement, cela fait déjà plusieurs années que la question de savoir si la loi pourra dans un avenir proche punir le blasphème se pose. Bon, pas tous les blasphèmes, bien entendu, mais seulement ceux qui pourraient heurter la sensibilité d’une population déjà largement malmenée par le racisme et l’islamophobie(1) de ces salauds de Français.
 
Bien sûr, le fait ici relaté n’a qu’une importance toute relative. Mais que le simple envoi postal de viande porcine puisse donner lieu à des poursuites pénales en dit tout de même assez long sur l’influence grandissante des lobbies religieux dans notre société.
 
Mais puisque plainte a été déposée, enquête devrait s’en suivre. Et la première question à laquelle un investigateur doit répondre pour tenter de résoudre une affaire est de se demander à qui profite le crime. A qui profite vraiment le fait que l’on puisse faire du foin autour d’un jambon qui voyage par la poste ? Écartons d’emblée les services postaux et les producteurs de cochon, qui tous deux semblent étrangers au drame. Il nous reste les affreux racistes et les pseudos-victimes. Si, si, ça c’est déjà vu. D’aucuns se souviendront, entre autres, d’une affaire mêlant un futur président de la république et un observatoire.
 
Piste 1 : les vilains racistes. Bon, mis à part un absurde sentiment de résistance, cet acte ne sert pas à grand-chose. Il est même relativement contre-productif puisqu’il permet à l’institution visée par l’agression porcine de se poser en victime, de réaffirmer la pureté de ses intentions et de déplorer le climat délétère autour de la question de l’Islam en France.
 
Piste 2 : les victimes. Et bien la dite agression n’a pas provoqué de dégât matériel ou autre. Elle permet d’amplifier la stratégie de victimisation, en gonflant à peu de frais le recensement des faits d’islamophobie(1). Elle permet d’exiger une qualification pénale pour des faits au demeurant anodins. Elle participe ainsi à la culpabilisation du peuple d’accueil. Et l’on pourrait continuer la liste…
 
Bien évidemment, ce travail tout personnel n’a comme seul but que de donner des pistes de réflexions, et n’a en aucun cas la prétention d’interférer avec l’enquête officielle.
 
Allez, encore un peu de patience pour voir quel sera le prochain blasphème réprimé par la république…
 
Note :
 
(1) Oui, je sais qu’il faut toujours soigneusement éviter d’employer les terminologies inventées par nos adversaires, sous peine de participer à leur banalisation et par là même à leur justification, mais il m’était difficile ici d’y substituer une périphrase qui n’aurait pas rendu aussi fidèlement le mécanisme de soumission que l’on nous impose insidieusement. Mea culpa.

 

11:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

16/02/2013

Action Résistance :

LISEZ BIEN CET APPEL :

jjjj.jpg

Consigne de Synthèse nationale :

Vous allez recevoir une lettre de François Hollande pour vous expliquer l'avantage, selon lui, du vote des étrangers…

Après le mariage homo, le gouvernement, en bon petit serviteur du projet mondialiste et dans l’incapacité de résoudre la crise, va essayer de masquer ses échecs en donnant le droit de vote aux étrangers dans un premier temps lors des élections locales.

L’immense majorité des Français ne veut de cette loi, sauf bien entendu l’hyper-classe et sa cohorte de domestiques aux ordres (journalistes, golden boys, bobos, résidus du PS, droits de l’hommistes, donneurs de leçons patentés et gauchistes reconvertis dans la com…). Bref tous ceux pour qui les mots « nations », « peuples », « civilisations » et « identités » ne font pas partis de leurs culture…

Alors, voici la consigne que nous donnons aux Français qui aiment la France et qui ne souhaitent pas voir leur municipalité tomber entre les mains des islamistes :

La lettre de François HOLLANDE arrivera prochainement dans nos boîtes....

Cette lettre doit être renvoyée sans l'ouvrir

16 860 685 enveloppes, qui lui reviennent, ça fait désordre !

La procédure est simple : Retour à l'expéditeur !

1/ Ne pas ouvrir le courrier

2/ Inscrire en toutes lettres : RETOUR à L'EXPÉDITEUR

3/ Déposez votre lettre, sans affranchissement supplémentaire (quand on écrit à l’Elysée, c’est gratuit), à la poste qui se chargera de la retourner à l'envoyeur

4/ Pour un franc succès, faites passer le message autour de vous, par téléphone, e-mail, internet, etc.

5/ Inutile de motiver votre renvoi, Il comprendra...

Faites suivre… S.V.P.

 

 

00:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

10/02/2013

Roland Hélie était invité hier avec Synthèse nationale au 2e congrès du Parti de la France

 

 

15:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

30/01/2013

A partir de vendredi, sur Synthèse nationale :

SN SOS Film.jpg

17:59 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

24/01/2013

QU'ILS ARRETENT DE NOUS POURRIR LA VIE !

Photo 009.jpgPieter Kerstens

Ces thuriféraires de la Davos Goldman Sachs Idéologie (D.G.S.I) qui, de bulles en krachs et de crises en récessions, appauvrissent les peuples et se remplissent les poches. Du 23 au 27 janvier,ces « maîtres du monde » vont se réunir et actualiser leur politique de domination de notre planète et de partage des intérêts réciproques.

Ces charlatans des droits-de-l’hommiste qui à longueur de journée nous gavent des heurts et malheurs des « sans-papiers », ces hors-la-loi qui encombrent nos rues et gangrènent notre quotidien.

Ces médiocres élèves qui nous imposent un devoir de mémoire à géométrie variable, véritable gruyère qui ignore les 100 millions de victimes du marxisme putride, de Lénine à Mugabe ou de Mao à Castro.

Ces adorateurs de la repentance unilatérale et exclusivement anticoloniale, nous inondent de leurs mensonges, pendant que les fils de l’Empire du Milieu dévastent aujourd’hui le continent africain.

Ces eurocrates arrogants qui pondent des directives ineptes et nous obligent à proclamer des lois qui condamnent nos industries, au prétexte d’une « économie durable », d’un commerce « équitable », du principe de « précaution » ou encore de taxes sur la pollution. Dans la guerre commerciale que nous connaissons depuis 40 ans, cela signifie que nos gouvernements exigent des chefs d’entreprises qu’ils s’engagent dans une course de fond, mais …handicapés d’un sac de 50kgs sur le dos : on nage en plein délire !

Ces gouvernants et ces pourriticards qui ignorent nos maux permanents (chômage, insécurité, immigration sauvage, rage taxatrice), mais nous étranglent d’impôts nouveaux afin de pouvoir continuer à gaspiller les deniers publics en entretenant leurs utopies multiculturelles, leurs bataillons de copains et de coquins à tous les échelons (communes, départements, régions, état, Europe) et surtout les privilèges qui s’y rapportent…

Ces minorités perverties et décadentes qui réclament un « mariage pour tous » contre nature, alors qu’une foule de chômeurs attend « l’emploi pour tous ».

Ces lobbies agissant contre notre identité, ennemis de notre civilisation et fossoyeurs de la culture gréco-romaine.

Ces fraudeurs viscéraux et invétérés -réels voleurs de leurs concitoyens- qui profitent des avantages de l’Etat-Providence (écoles, hôpitaux, transports publics, pompiers, justice ou police), sans vouloir en payer le coût !

Ces gourous nauséabonds qui régissent la « Pensée Unique », délivrent des certificats de « Politiquement Correct » et donnent des leçons de démocrasse à la terre entière.

Ces laquais du Nouvel Ordre Mondial qui sèment le chaos et la destruction à travers le monde et s’érigent en prophètes pour désigner le Bien et le Mal, les Gentils et les Méchants comme on l’a vu en Yougoslavie, en Irak, en Afghanistan, en Lybie, en Egypte, et en Tunisie hier, ou à Bahreïn, au Yémen, en Syrie et au Mali maintenant …avant l’Iran demain ?

Ces khmers verts qui nous imposent leurs dogmes de la « mobilité urbaine» fondée sur le vélo pour tous et la voiture pour personne. Ces écolos-nantis nichant dans les beaux quartiers voudraient nous forcer à l’achat d’une électricité « verte » dont le bilan carbone et le coût du KWh sont trois fois plus élevés que ceux du nucléaire ! Et ne parlons pas des impostures du réchauffement climatique, du trou d’ozone, ou des biocarburants…

Ces ayatollahs du mondialisme « tous azimuts » qui ont squatté les organismes internationaux et conduisent l’Europe vers un cimetière industriel avec une vue imprenable sur un désert économique.

Ces centaines de milliers de parasites sociaux -véritables sangsues financières-, qui vivent aux crochets des travailleurs (sans aucune contrepartie), alors qu’ils sont en majorité sains de corps et d’esprit, mais qui rouspètent en permanence, parce qu’ils veulent encore plus, toujours plus d’allocations ou d’aides diverses.

Ces racailles qui attaquent les plus faibles de notre société et dont la mise hors d’état de nuire de 6.000 d’entre eux ramènerait la paix dans les cités et le silence dans les rangs.

Cette pègre immigrée responsable de la majorité des délits et des crimes dont le rapatriement immédiat réduirait de 80% la rubrique « faits divers » et viderait les prisons.

Ces banksters et leurs complices au Pouvoir, seuls responsables de la crise profonde que nous vivons et dont la place est derrière les barreaux, à l’exemple de 2 banquiers islandais condamnés en décembre à la prison ferme.

Ces utopistes enragés qui stigmatisent en permanence leurs opposants populistes ou nationalistes aux prétextes qu’ils seraient « repliés sur eux-mêmes », qu’ils auraient « peur de l’autre », qu’ils seraient « égoïstes » et « intolérants » et qu’ils manqueraient de « solidarité » en désignant les immigrés comme « responsables de tous nos maux ».

Que ces émules de Vychinski prennent garde et ne soient pas entrainés dans une véritable « tornade blanche » qui nettoierait les écuries du Régime !

Ces éternels bobos-socialauds-marxistes qui nous menacent avec leur terrorisme intellectuel et pourchassent les esprits rebelles de leur Police de la Pensée.

Ces fanatiques du laïcisme à tous les étages, qui ont vidé les églises pour remplir les mosquées, s’étonnent maintenant de l’islamisation triomphante qui s’incruste partout dans notre société en nous imposant ses modes de vie et ses croyances médiévales.

 

01:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

06/01/2013

Dimanche prochain, 13 janvier, nous serons Place Pinel à la manifestation contre la loi Taubira...

aaaaa.jpgDimanche prochain, 13 janvier 2013, sera marqué par des manifestations qui s’annoncent impressionnantes contre la pitoyable prétention du gouvernement et de sa ministre Taubira d’imposer le « mariage pour tous ».

Cela amène à quelques réflexions. Tout d’abord, pour que les choses soient claires, considérons que les relations amoureuses, fussent-elles homosexuelles, sont l’affaire de chacun et que les jugements, souvent moqueurs et parfois teintés d’une certaine dose d’hypocrisie, portés par les autres n’ont pas à entrer dans le débat actuel. L’homosexualité a toujours existé et existera toujours. On peut peut-être le déplorer, mais il en est ainsi. D’ailleurs, le problème n’est pas là.

Le vrai problème, c’est lorsque celle-ci commence à être facilitée, voire promotionnée, par le pouvoir en place comme c’est le cas en ce moment avec l’instauration programmée d’une parodie de mariage (que personne à part quelques agités ne demandait vraiment…) qui relève plus du ridicule absolu que d’autre chose.

Ce projet, qui tombe à pic pour masquer l’incompétence gouvernementale à gérer la crise actuelle, relève en fait de la volonté de l’hyper-classe mondialiste, dont Hollande et sa clique ne sont que les larbins, de détruire les piliers de notre civilisation ancestrale au premier rang desquels figure la conception traditionnelle et logique de la famille. De plus, derrière le "mariage" homo se profile déjà la sordide "théorie du genre" dont, rappelons-le au passage, on doit au précédent gouvernement (Fillon) l'introduction à l'Ecole. Une fois les repères supprimés et les racines détruites, il sera encore plus aisé pour les tenants de la haute-finance apatride de manipuler notre peuple afin de le transformer en un troupeau docile de consommateurs faciles à exploiter.

Toutefois, les prétentions génocidaires des prétendus maîtres du monde se heurtent à la volonté populaire. La réussite de la riposte à la légalisation du « mariage » gay, et au-delà au droit à l’adoption, en sera la preuve flagrante.

Mais, quoiqu’en pensent certain(e)s, cette riposte est avant tout une riposte politique, spirituelle et identitaire, elle ne doit pas se résumer un carnaval de bonnes intentions limites politiquement correct. Voilà pourquoi nous appelons les nationalistes à se joindre massivement au cortège organisé par l’Institut Civitas, dimanche 13 janvier, Place Pinel à Paris XIIIe (Métro Nationale), à 13 h.

Roland Hélie

Directeur de Synthèse nationale

Membre du Bureau de la

Nouvelle Droite Populaire

13:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)