Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2012

Dimanche 11 novembre, à Paris, 6e Journée nationale et identitaire de Synthèse nationale...

SN 6 JNI 1ere annonce.jpg

11:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

17/09/2012

Chronique de la France asservie et résistante...

Photo 012.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

(n°3060 du 14 septembre 2012)

 

« L’UMP se situe un peu plus à gauche que le Parti démocrate américain ». C’est la puissante réflexion d’un député UMP, Axel Poniatowski, qui explique les raisons pour lesquelles l’UMP n’a pas envoyé de délégation ni même le moindre représentant à la convention républicaine qui s’est tenue récemment à Tampa (Floride).

 

DIEU, QU’IL EST NUL !

 

L’UMP ne goûte que modérément la rhétorique des Républicains américains qui considèrent que « l’Europe est un continent en déclin. » Incroyable, nous nous en étions aperçus. Le Grand Old Party assimile la France au socialisme et à l’assistanat. Pas possible ! Axel Poniatowski, un de ces génies qui a permis à la droite de verser à gauche alors que la gauche française restait de gauche déclare, l’air pénétré : « Les valeurs de la droite américaine et de la droite française se sont considérablement éloignées depuis 15 ans. » Il ajoute : « On a plus de relations avec les démocrates et les think tanks d’obédience démocrate. On l’occulte toujours, mais l’UMP se situe parfaitement en concordance avec le Parti Démocrate. Et encore, on serait plutôt un peu plus à gauche. » Il conclut par cette considération : « La connotation religieuse est tellement prégnante au sein du Parti républicain qu’on se demande un peu où on est. » Soutenir de facto Obama, qui est aussi soutenu par Hollande et le Parti socialiste, est-ce intelligent et courageux de la part d’un responsable de la “droite” française ? C’est bien la preuve que la droite et la gauche du Système, c’est bonnet rose et rose bonnet.

 

DIEU, QU’ELLE EST NULLE !

 

Il y a deux semaines, Laurence Parisot, patronne du MEDEF, a introduit Bernard-Henri Lévy à son université d’été en ces termes : « Vous êtes l’incarnation de l’intelligentsia française telle que nous l’aimons. » « L’intelligence française » à propos de BHL, il fallait oser… La majorité des patrons a applaudi, ce qui qualifie leur niveau. Pour avoir beaucoup fréquenté ce milieu, je puis témoigner de la médiocrité culturelle et idéologique de la plupart d’entre eux. Ceci dit, ne soyons pas injustes. Un patron d’entreprise qui se consacre comme un forcené à la réussite de sa boîte n’a guère de temps pour se passionner pour Véronèse, Caspar David Friedrich, Arcimboldo, Nietzsche, Montherlant, Michel Déon ou Couperin. Il y a bien sûr des exceptions tout à fait remarquables. Mais la plupart choisissent des domaines d’intérêt faciles d’accès, où l’apparence est maîtresse. Quoi de plus facile que de briller dans une confrérie du cigare ? Il suffit de prendre un air pénétré en inhalant le tabac et en se planquant derrière les volutes de fumée. Idem pour le vin. Très facile de se la jouer super expert en prenant des airs mystérieux et ultra-concernés, autour d’une table, en commentant, avec des termes compliqués, des vins parfois sans intérêt. Les autres convives, qui n’y connaissent pas davantage en vins, se sentent obligés de prendre les mêmes airs graves, qui n’autorisent aucun ricanement. Mais la cuistrerie la plus considérable est atteinte dans le domaine de l’“art”. Beaucoup se revendiquent collectionneurs. J’ai connu un chef d’entreprise qui m’avait confié, avec un air quelque peu mystérieux, qu’il collectionnait des peintures. Lesquelles ? Il me répondit, très fier de lui : « Les peintures que j’achète à la butte Montmartre ». J’ai failli exploser de rire… Ceci dit, à un tout autre niveau, il y a le super-cuistre richissime François Pinault qui collectionne des œuvres contemporaines et les expose dans un magnifique palais de Venise, le palais Gritti. J’y avais vu un gigantesque Mickey, qui trônait devant le canal, réalisé par un gigantesque zozo, Jeff Koons, ancien mari de l’actrice porno la Cicciolina, et qui est l’artiste adoré de la Jetset et du monde de l’art branchouille et institutionnel. Bref, du monde dégénéré.

 

Mais revenons à l’université d’été du MEDEF. L’homélie de BHL a eu lieu après l’intervention du Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Que d’émotions ! BHL a des choses à dire, notamment au sujet de la Syrie. Pas de problème : il est venu les dire à Nicolas Sarkozy, cet été, qui passait ses vacances au Cap Nègre. En attendant sans doute qu’il vienne les dire à François Hollande et qu’il entraîne la France dans une nouvelle guerre imbécile.

 

Spieler.jpg

 

DIEU, QU’ILS SE HAÏSSENT !

 

L’élection du futur Président de l’UMP suscite d’étranges manœuvres. On sait que celle-ci se joue entre Copé et Fillon. Fillon est le favori des sondages (si l’on interroge l’ensemble des Français) mais est très, très loin d’avoir emporté la partie. Car ce sont les militants et cadres de l’UMP qui votent, non les électeurs. Nicolas Sarkozy ne dira pas officiellement sa préférence. Pour autant, elle est limpide. Une petite sauterie a eu lieu, il y a quelques jours, dans un bistrot peu prolo, à vrai dire, de Neuilly : le Winston, ancienne adresse préférée de Nicolas Sarkozy pour ses rencontres politiques. Les figures de la droite locale étaient présentes pour soutenir Copé : Jean Sarkozy, fils de Nicolas, et même Charles Pasqua, venu « en ami ». Certes Fillon a fait une belle « prise de guerre » en obtenant le ralliement de Christian Estrosi. Pour autant, la partie semble mal engagée pour l’ancien Premier ministre. Le ralliement du fils de Sarkozy à Copé est, pour le moins, un signe fort de la préférence de l’ancien président de la République. Par ailleurs, une étrange annonce a eu lieu, il y a quelques jours. Henri Guaino, l’ancien conseiller très influent de Sarkozy, a annoncé sa candidature à la présidence de l’UMP. A deux semaines du dépôt des 8 000 signatures requises. Autant dire qu’il n’a a priori aucune chance de les recueillir. Alors pourquoi cette annonce ? Guaino, fidèle parmi les fidèles de Sarkozy, est tout sauf un imbécile et un inconséquent. S’il le fait, c’est sans doute sur ordre. L’objectif est de lancer un missile furtif sur le vaisseau de Fillon. Il est possible que Guaino, constatant qu’il n’a pas pu réunir en deux semaines les 8 000 signatures, choisisse d’appeler à voter Copé. Et gageons que Copé sera élu. C’est ainsi que cela se passe en démocratie…

 

ALERTE ! L’ANTISÉMITISME EST TOUJOURS PRÉSENT !

 

C’était le soir du Shabbat. Un touriste belge de confession juive, Jack Field, 35 ans, « juif pratiquant » selon ses termes, logeait dans un hôtel des Arcs. Or, il convient de ne pas ignorer que pendant le Shabbat, on ne doit pas allumer les lumières directement ou indirectement. Or, damned, déclare-t-il, « dans le couloir de l’hôtel, il y avait une lumière qui s’allumait automatiquement à mon passage. » Emoi, scandale, couinements. Le touriste, extrêmement arrogant, exigea la condamnation du système d’éclairage, quitte à payer un petit peu (un petit peu !) plus. L’hôtelier, connu pour avoir une forte personnalité, l’envoya derechef promener. Devant la houtspa (culot monstre en hébreu) de notre ami Field, l’hôtelier, ni une, ni deux, récupéra les affaires de celui-ci dans sa chambre, les déposa devant l’hôtel, et l’invita à se faire voir ailleurs. Houlà ! Le Bureau de vigilance contre l’antisémitisme, dirigé par Sammy Ghoslan a été saisi illico.

 

Sammy a fait savoir son intention de déposer plainte pour « refus de vente » et « injure à caractère antisémite ». Rien de moins… L’hôtelier, qui vient d’être auditionné par les gendarmes, a déclaré : « Qu’est-ce que je fais ? Je lui facture deux jours d’électricité et puis il porte plainte parce que c’est trop cher ? » Ils sont vraiment rigolos…

 

PORTONS LA KIPPA EN SIGNE DE SOLIDARITÉ

 

Emotion : des Berlinois chrétiens, juifs et même, paraît-il musulmans, sont sortis dans les rues de la capitale allemande, portant la kippa (on a du mal à le croire pour les musulmans), samedi 1er septembre, afin de manifester contre la haine religieuse. L’agression d’un rabbin par « quatre jeunes apparemment d’origine arabe » (houlà ! en voici une stigmatisation !) a suscité une vive émotion en Allemagne. Le rabbin berlinois Andreas Nachama explique : « Il y a depuis quelques années une forme d’hostilité à l’égard des juifs liée au conflit au Proche-Orient ». « On subit des attaques verbales », ajoute celui qui est aussi directeur de la Topographie de la terreur, un centre de documentation de plein air consacré à la politique de persécution du régime nazi. En attendant, le leader islamophobe néerlandais Geert Wilders, ultra-sioniste parmi les ultra-sionistes, vient de se faire sévèrement remonter les bretelles par le Grand rabbin d’Israël. Wilders prône l’interdiction de l’abattage rituel. Du coup, le Grand rabbin, qui se sent concerné, on se demande pourquoi, menace les Pays-Bas d’un exil massif des Juifs néerlandais. Tout en nuances, ces gens-là…

 

CEUX QUI REFUSENT LA LÉGION D’HONNEUR

 

Cela arrive. Il y a quelques insolents, quelques courageux ou quelques hérétiques à refuser la Légion d’honneur. C’est le cas d’Annie Thébaud-Mony, spécialiste des cancers professionnels, qui vient de dédaigner la plus haute décoration honorifique française afin de dénoncer l’impunité des « crimes industriels ». Philippe Randa le raconte dans sa chronique. Thébaud-Mony dénonce « l’accumulation des masses environnementales, en matière d’amiante, de pesticides, de déchets nucléaires et chimiques. » Pourquoi pas… Bon, il y a certes d’autres déchets, mais passons. C’était l’écologiste Cécile Duflot qui avait décidé de la lui décerner, chaque ministre ayant droit à son lot de breloques. D’autres avaient refusé cette sublime vanité. George Sand la refusa pour « ne pas avoir l’air d’une vieille cantinière », comme Berlioz qui attendait que l’Etat lui règle une facture de 3 000 francs pour un requiem et qui s’écria : « Je me fous de votre croix, donnez-moi mon argent. » Ou encore Marcel Aymé qui entendait, en 1949, dénoncer l’épuration toujours en vigueur. Il déclara « Pour ne plus me trouver dans le cas d’avoir à refuser d’aussi désirables faveurs, je les prierais qu’ils voulussent bien, leur Légion d’honneur, se la carrer dans le train, comme aussi leurs plaisirs élyséens. » L’écrivain communiste Aragon l’avait lui aussi refusée. Commentaire du poète Jacques Prévert : « C’est très bien de l’avoir refusée, mais encore faudrait-il ne pas l’avoir méritée. » Citons aussi Edmond Maire, ancien secrétaire général de la CFDT, qui la refusa en déclarant : « Ce n’est pas à l’Etat de décider ce qui est honorable ou pas. » A côté de ceux qui refusent la Légion d’honneur, il y a ceux qui en rêvent et ceux qui en usent comme d’un colifichet destiné à récompenser quelques menus services. Je passerai rapidement sur le cas de ce député centriste alsacien, que j’ai déjà évoqué dans ces colonnes, qui quémandait depuis trois législatures la divine médaille, qui ne lui fut jamais accordée. Le pauvre était en ces années noires de l’histoire le chef des jeunesses hitlériennes de Colmar. Pas grave en soi. D’autres avaient fait pire, mais la police connaissait l’existence d’une photo qui menaçait d’être rendue publique… A propos de menus services, je me souviens d’une réception avec les élus alsaciens, il y a quinze ans, en présence de Jacques Chirac, président de la République. Ce dernier s’approcha d’un de mes collègues du RPR, syndicaliste agricole, et, visant sa boutonnière, lui dit : « Mais, tu ne l’as pas ? Je vais te la donner. » Voilà comment ça se passe en République…

 

ZEMMOUR ET LE “BÉTON SOCIAL”

 

Le durcissement de la loi SRU prévu par Cécile Duflot, ministre verte de l’Egalité des Territoires et du Logement, visant à bétonner la France d’HLM, dont on devine qui seront les bénéficiaires prioritaires, énerve Eric Zemmour. Que dit-il ? « Il fut un temps pas si lointain où être écologiste signifiait qu’on aimait et défendait la nature, les petites fleurs, les gazouillis des oiseaux, la petite maison dans la prairie. Désormais leurs héritiers ne jurent que par le béton, encore le béton, toujours le béton, mais du béton social, bien sûr ! » Bien vu…

 

ON AURA TOUT VU : UN ENSEIGNANT TRANSSEXUEL DANS UNE ÉCOLE “CATHOLIQUE”

 

Il était homme, et le voici femme. Enfin, presque car l’opération n’aura lieu que dans quelques mois. Il était homme et enseignant au lycée Saint-Stanislas à Nantes. Voici ce professeur de Technologie et sciences industrielles toujours professeur, mais avec un prénom féminin et une apparence féminine, en cette rentrée de septembre, dans le même lycée. Ce changement s’est fait en plein accord et en concertation avec la direction diocésaine de l’enseignement “catholique” à Nantes, ce qu’a confirmé Didier Groleau, adjoint au directeur diocésain de l’enseignement “catholique” de Loire- Atlantique. J’éprouve une immense fascination pour cet improbable oiseau (je parle de l’adjoint au directeur diocésain) pour cette justification qui sent un mélange de cafard et de blette et qui déclare : « Nous avons été prévenus de son choix l’année dernière. Nous l’avons invité à prévenir le rectorat qui est son employeur (on se défausse, mine de rien, comme ça, en passant…). Nous avons ensuite organisé, avec son accord (très important, son accord, ça fait démocrate), l’information auprès des autres enseignants et des parents d’élèves et élèves concernés, qui ne sont qu’une petite vingtaine (une petite vingtaine, mais c’est rien…). » Information hyper importante : des courriers ont été envoyés aux familles et le service psychologique de l’enseignement “catholique” a été avisé. Sans commentaires…

20:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

13/09/2012

Doit-on tout accepter ? Tout renier ? Tout oublier ?

Photo 003.jpgPar Pieter Kerstens

 

Le Coran, livre sacré des musulmans, traite non seulement de l’unicité de Dieu, de la purification et de la vie de la communauté musulmane (Umma) mais il est surtout le fondement de celle-ci, la source du dogme et plus encore de la loi de l’Islam (charia).

 

L’Europe, et ce depuis 21 siècles, est une terre de beffrois et de cathédrales qui a subi à diverses reprises les tentatives d’invasions musulmanes. Notre devoir de mémoire nous rappelle à ce titre les batailles de Poitier en 732, de las Navas de Tolosa en 1212, de Lépante en 1571 et des sièges de Vienne par les Turcs en 1529 et 1683, entre autres …

 

Mais ce à quoi nous assistons depuis 1974 n’a plus rien à voir avec une immigration de travail comme le fut celle des russes fuyant la révolution bolchevique en 1917, celle des espagnols ou des italiens émigrants en France, en Angleterre, en Belgique ou en Allemagne durant la période 1936-1960, puis celle des portugais dans les années 70’. Toutes ces populations s’étant plus ou moins bien assimilées au fil des ans, car issues en grande majorité d’une civilisation européenne et de culture gréco-romaine, ayant en outre de profondes racines chrétiennes.

 

Ces 40 dernières années, nous vivons une réelle « colonisation » par des individus issus de terres lointaines, entreprise imaginée, planifiée, organisée et qui nous est imposée par des lobbies aux mains des mondialistes, souvent issus du capitalisme cosmopolite.

 

Par des études ou des rapports aussi vagues que sectaires, diverses organisations internationales nous matraquent épisodiquement de l’inéluctable obligation de recevoir des dizaines de millions d’immigrés du tiers-monde au prétexte que ce « sang nouveau » nous sauvera de la décadence démographique et du vieillissement des peuples d’Europe.

 

Nul ne propose l’accroissement et le rajeunissement des populations de nos pays par une politique nataliste et des aides à la famille ou à la mère au foyer.

 

Nul ne s’élève contre le constat de 20 millions de chômeurs européens qui pourraient être mis au travail, sans l’aide d’un afflux nouveau d’immigrants extra-européens !

 

Nul n’envisage le rapatriement de millions de clandestins vivant sur notre sol en réels hors-la-loi et source d’innombrables conflits.

 

Nul ne songe à la fermeture de l’espace Schengen, véritable passoire au trafic d’êtres humains qui, au lieu de voyages périlleux, devraient s’acclimater dans les pays voisins de leur patrie respective.

 

Et que dire de la désacralisation de nos églises et de la construction de milliers de mosquées en Europe ? Depuis plus d’un siècle, les laïcards, les libres penseurs, les francs-maçons et les socialauds-humanistes ont combattus la chrétienté, interdits la soutane dans les lieux publics (au même titre que les uniformes), invectivés les religieuses en cornettes et ont mis tout en œuvre pour vider les églises. Cela, décennies après décennies, urbi et orbi, de l’école maternelle jusqu’aux universités, en se servant de la laïcité pour combattre le clergé.

 

Qu’attendent-ils donc pour brandir leur dogme chéri et s’opposer maintenant à l’invasion islamique ? Pourquoi ne manifestent-ils pas avec autant de virulence envers les musulmans qu’ils ne le faisaient hier avec leur haine de la chrétienté ? Pourquoi tolèrent-ils effectivement la généralisation des sacrifices rituels –barbarie moyenâgeuse- quand ils combattaient les processions chrétiennes ? L’heure n’est plus à la complaisance ni aux atermoiements : il faut réagir sous peine de disparaître ou d’accepter la servitude…(ou encore la dhimitude).

23:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

09/09/2012

Signez la pétition !

3585661570.png


NON au"mariage" homosexuel


- François Hollande et son gouvernement ont l'intention d'exaucer les attentes les plus folles du lobby homosexuel. Ces exigences du lobby homosexuel nient la réalité anthropologique. Elles contreviennent à la fois aux lois de Dieu, aux lois naturelles et au simple bon sens le plus élémentaire. Si elles venaient à être approuvées par le législateur, elles défigureraient la nature de la Famille, socle de base de la société, et conduiraient à un bouleversement qui affecterait toutes les familles de France.


- Une loi doit servir le bien commun. Le mariage n'est pas une reconnaissance sociale de l'amour mais un engagement du couple à constituer une famille et, de manière biologique et anthropologique, à assurer la pérennité de la société et du pays 


NON à l'adoption d'enfants par des duos homosexuels


- Le "droit à l'enfant" réclamé par le lobby homosexuel ne correspond à rien sur le plan juridique et s'oppose au bien de l'enfant.

- L'homoparentalité se ferait au détriment des enfants adoptables et des foyers souhaitant adopter ces enfants.

Il est fréquent d'entendre que "même si l'homoparentalité n'est pas une situation idéale, ce serait toujours mieux que de laisser un enfant dans un orphelinat " C'est faux ! Car il y a plus de couples hétérosexuels demandeurs d'adopter un enfant que d'enfants adoptables et qu'autoriser l'adoption d'enfants par les duos homosexuels ne ferait que compliquer l'adoption d'orphelins

Quand on parle d'adoption, il faut en effet savoir :


- qu'un taux important des enfants français placés en institution n’est pas adoptable ;

- qu'un nombre important de pays (la Russie par exemple) proposant des enfants à l'adoption internationale refuse d'accorder le transfert de l'enfant vers un pays ayant légalisé l'adoption par des duos homosexuels.
 
- L'homoparentalité est dangereuse pour la situation psychologique de l'enfant qui a besoin d'un double référent paternel/maternel. Une étude récente réalisée à l'Université du Texas par le Prof. Regnerus constate chez les enfants et adolescents élevés par des homosexuels un pourcentage bien plus élevé que la moyenne de cas de dépression, boulimie, anorexie, tentatives de suicide, consommation de drogue et abus sexuels.

- L'homoparentalité est dangereuse pour l'intégration sociale de l'enfant.

- L'homoparentalité risque de déterminer les enfants concernés vers l'homosexualité.

- L'homoparentalité est la négation du réel.

- Bientôt des enfants avec quatre "papas" mais pas de maman (ou l'inverse) ?

Si les revendications du lobby homosexuel devaient être suivies, les notions de paternité et de maternité seraient remplacées par une notion tronquée de parenté fondée sur l'investissement affectif et le rôle d'éducateur et pouvant concerner un nombre de "parents" quasi illimité au gré des "recompositions familiales"(selon une étude des Pays-Bas, la durée moyenne d'un "mariage" homosexuel est d'un an et demi).

Pour toutes ces raisons, mobilisons-nous contre ce projet qui aura des répercussions graves pour les générations futures. Rien n'est joué. Tout dépend de notre détermination.


Pour signer la pétition, rendez-vous ICI 


Source La France licratisée cliquez là

 

11:19 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

14/08/2012

LENTEMENT, MAIS SUREMENT, LES ASSIETTES SE VIDENT…

3713956709.jpgPar Pieter Kerstens

Quand en 2008 j’avais écrit « qu’il faudrait que l’on se serre (un peu) la ceinture » (*), avant d’en arriver «à distinguer dans nos dépenses l’indispensable du superflu », nombreux ont été ceux qui me reprochèrent mon ignorance des capacités financières et politiques dont disposaient les gouvernements et l’Union Européenne pour juguler « la CRISE ».

Après l’Islande, l’Irlande, le Portugal, la Grèce et l’Espagne c’est maintenant Chypre qui se trouve en difficultés, en attendant peut être l’Italie, la France ou les Pays-Bas dans les mois à venir …

Et ce n’est pas le fait du hasard. Il est indéniable que la tourmente bancaire et financière trouve son origine outre-Atlantique où les gnomes de Wall Street et les requins de la finance ont été encouragés par Alan Greenspan afin de doper l’économie américaine. Ainsi, l’octroi de prêts financiers irréalistes à des consommateurs insolvables ont été la cause d’une bulle immobilière et la prolifération de « subprimes ». La suite a été longuement analysée et commentée par des économistes indépendants, ce qui a permis la publication de nombreux ouvrages à ce sujet.

 

Mais si la FED (Banque Centrale Américaine) dispose de pouvoirs étendus, tel n’est pas le cas de la BCE (Banque Centrale Européenne) dont la mission principale –imposée par les chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union Européenne- se limite à contenir l’inflation et non pas à intervenir au niveau économique. Là où la FED peut imprimer des centaines de milliards de dollars jour et nuit (65% de la monnaie en circulation dans le monde), la BCE, elle, ne peut qu’émettre des avis ou des recommandations aux états européens quant à la gestion de leurs budgets respectifs.

 

Est-ce de la faute des agences de notation (Standard & Poors, Fitch ou Moodys) ou encore des principales banques internationales –créancières des emprunts d’états- si la plupart des gouvernements européens ont sciemment affichés des budgets négatifs au cours des 30 dernières années, cause de déficits successifs ?

 

Afin de complaire à leurs électeurs, à leurs contribuables et à leurs fonctionnaires, une majorité de pays européens a entassé une dette publique ahurissante à seule fin de permettre la survie de l’ETAT-PROVIDENCE.

 

Comme aucun des responsables n’a tiré la sonnette d’alarme en temps voulu, la dette a enflé au fil du temps (à la plus grande satisfaction des banquiers, « puisqu’un état ne fait pas faillite ? », bien que la France et la Grèce aient connu la banqueroute à plus de 10 reprises au cours des derniers siècles), pour atteindre aujourd’hui un summum abracadabrantesque…

 

De telles situations se sont déjà produites au cours de l’Histoire récente (Finlande, Argentine, Zimbabwe) et systématiquement les populations mises à l’épreuve ont vu leur pouvoir d’achat se restreindre et leur niveau de vie fortement diminué, durant de nombreuses années, avant de retrouver l’espoir d’un retour au « mieux-être ».

 

Les tergiversations, le laxisme et les palabres des Sommets Européens, la mise en place d’outils financiers tels que le FESF ou le MES, les aides, subventions, garanties ou dons ne mettront pas fins aux tares et aux utopies qui nous ont été infligées par la gouvernance euro-mondialiste, aux mains de Commissaires Européens arrogants suffisants et méprisants.

 

Ces incompétents ignorent même le bon sens de la déclaration d’Abraham LINCOLN devant le Congrès américain en 1860 :

 

« Vous ne pouvez pas aider le salarié en anéantissant l’employeur.

Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.

Vous ne pouvez pas éviter les ennuis en dépensant plus que vous ne gagnez.

Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant pour eux ce qu’ils pourraient et devraient faire eux-mêmes. »

 

Une telle méconnaissance de la réalité est consternante, infantile et inquiétante…

 

(*) Synthèse nationale, n°8, été 2008

11:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

13/07/2012

La Table ronde 2012 de Terre et peuple se déroulera le 7 octobre : date à retenir...

auto-collant_ TP.jpg

La Table ronde 2012 de TERRE ET PEUPLE se tiendra le 7 Octobre prochain, le lieu sera précisé en temps utile, alors pensez à réserver cette date sur vos agendas.

 

Battez le rappel autour de vous, pour maintenir la mobilisation qui fait le succès de cette journée exceptionnelle pour les révolutionnaires identitaires.

00:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

06/07/2012

La conférence d'Arnaud Raffard de Brienne sur la désinformation jeudi de la semaine dernière au Local à Paris...

07:29 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

01/07/2012

Contre la repentance et le mensonge, près d'un millier de patriotes à Paris samedi... Parmi eux, Jacques Dautrême et Roland Hélie qui furent candidats de l'Union de la Droite Nationale dans notre département...

DSC_8565-20757.jpg

Consultez l'album photos réalisé par Le nouveau NH cliquez là

 

Près d'un millier de personnes s'est rasemblé vers 14 h Place de l'Etoile pouir former un cortège qui s'est rendu Place du Trocadéro, au pied de la statue du Maréchal Foch. Il s'agissait, au moment où on nous tarabuste en permanence avec le 50e anniversaire de la fin de la guerre d'Algérie, de défendre l'honneur de l'Armée française sans cesse attaquée.

 

Cette manifestation patriotique d'une très haute tenue était organisée par Pierre Descaves et par Roger Holeindre, ainsi que par plusieurs associations de rapatriés. L'Institut Civitas, le Parti de la France et la Nouvelle Droite Populaire participaient aussi à ce défilé éfficacement encadré par le SEP (Service encadrement et protection) le service d'ordre du PdF.

 

Plusieurs orateurs prirent la parole à la fin de la manifestation. Alain Sanders, journaliste à Présent, Alain Escada, président de Civitas, Pierre Descaves et Roger Holeindre qui, avec le talent que nous lui connaissons, conclua cette belle démonstration de force par un appel à la mobilisation dès la rentrée.

 

Notons la présence parmi les manifestants de Mmes Claudine Dupont-Tingaud, Martine Lehideux, de MM Jean-Claude Martinez, Carl Lang, anciens députés européens, Thomas Joly, secrétaire général du PdF, Thibaut de Chassay, Président du Renouveau français, Michel Cols, de Terre et peuple Ile-de-France.

 

Jacques Dautrême, qui fut candidat du PdF à Dreux, et Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, qui se présentait dans la 3e circonscription d'Eure-et-Loir  pour la NDP étaient présents avec de nombreux amis venus du département.

 

assez de mensonges.jpg

Le tract distribué samedi après midi à plusieurs milliers

d'exemplaires par les militants de la Nouvelle Droite Populaire.

22:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

21/06/2012

ICI, ON EST CHEZ NOUS !

 

islamisation.jpg

Par Pierter Kerstens

Correspondant de

Synthèse nationale à Bruxelles

 

C’est l’été ! Il faut en profiter… changeons de mentalité : arrêtons de nous culpabiliser, cessons de nous ridiculiser, retrouvons notre dignité et notre honneur !

 

OUI, nous sommes blancs, européens, chrétiens et fiers de l’être.

 

Comme d’autres sont bleus, verts, rouges ou magentas, zoroastriens, orthostatiques ou taxinomistes et natifs du Monomotapa, de Karakalpakie ou de Tchouvachie, car on ne choisit pas ses origines, on les assume.

 

A l’inverse de ce que les gourous « droits de l’hommiste » et les saltimbanques de la Pensée Unique  veulent nous imposer, le métissage global, durable et obligatoire est un véritable suicide pour nos peuples. Depuis des siècles, les chevaux naissent dans les écuries, les veaux voient le jour dans les étables et les truies mettent bas des  porcelets dans les porcheries. Etce n’est pas parce qu’un agneau naîtrait dans un poulailler que l’on devrait le nommer « poussin ». Il faut mettre le holà aux errements législatifs et réviser les lois liberticides qui confisquent les libertés de réunion, de presse, d’opinion et de conscience à tous ceux qui s’opposent aux dogmes du Politiquement Correct et aux inquisiteurs de la Police de la Pensée.

 

Mais du moment que tout le monde ne dit rien, pourquoi les bouffons qui nous dirigent devraient-ils se gêner ?                   

 

Et  puisque le peuple vote mal, on va changer le peuple : par importations massives et successives, on va diluer le lait européen dans un chaudron de cacao… Et pour ceux qui préfèrent un verre de vin, obligation sera faite d’y rajouter un litre d’eau …

 

Clairement, l’Europe ne doit plus être le dépotoir de l’Afrique et Bruxelles ne doit pas être la poubelle de l’Europe, comme les mafieux des partis libéro-socialo-écolo humanistes le considèrent depuis 50 ans, eux qui favorisent la venue chez nous de millions d’individus qui rejettent nos us, nos lois et nos coutumes et refusent même le moindre commencement d’un début d’intégration, sans parler d’une parfaite assimilation, à compter de la 3ème ou 4ème génération. Et on devrait les respecter ?

 

Les Giscard d’Estaing, Khol, Mitterrand, Tony Blair, Zapatero - puis Mariano Rajoy - Margaret Thatcher, Jacques Delors, Silvio Berlusconi, Sarközy (maintenant Hollande) ou Barroso - entre autres - sont les responsables d’un crime tendant à la destruction de nos groupes nationaux, du point de vue ethnique, racial etreligieux.

 

EUX, se sont rendus coupables de génocide !

 

Pour nous, les Rebelles, il est l’heure de restaurer le droit du sang et d’abolir le droit du sol. Bien évidemment les étrangers pourront, s’ils le désirent, bénéficier de la naturalisation de « par le sang versé » pour la défense des sols nationaux, de la culture gréco-romaine et de la civilisation européenne.

 

L’Europe est une terre de cathédrales et de beffrois et non de minarets ou de mosquées !

10:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

29/05/2012

Roland Hélie candidat de l’Union de la Droite Nationale dans la 3e circonscription de l'Eure-et-Loir (Nogent le Rotrou) :

Roland Hélie 2.jpgUn communiqué de la Nouvelle Droite Populaire :

 

 

L’Union de la Droite Nationale, qui rassemble le Parti de la France présidé par Carl Lang, le Mouvement National Républicain fondé par Bruno Mégret et la Nouvelle Droite Populaire dirigée par Robert Spieler, est présente dans trois des quatre circonscriptions de l’Eure-et-Loir.

 

Dans la 3e circonscription (Nogent le Rotrou), c’est Roland Hélie, 53 ans, directeur de la revue Synthèse nationale, membre du Bureau national de la NDP, qui est le candidat de cette Union.

 

Au moment où la gauche s’apprête à accorder le droit de vote aux étrangers, Roland Hélie entend faire de son opposition totale à cette mesure démagogique et suicidaire son cheval de bataille.

 

L’attribution du droit de vote aux étrangers impliquera en effet, à terme, des municipalités islamistes en France. Il s’agira donc là d’un bouleversement complet de l’identité européenne et chrétienne de notre pays. Cela, nous ne pouvons le tolérer. La France est une terre de beffrois et de cathédrale, elle n’est pas une terre de mosquées ni de minarets. C’est donc contre l’immigration incontrôlée et contre l’islamisation rampante qui en découle que les nationalistes de la Nouvelle Droite Populaire se battent.

 

Hier, c’était Dreux qui symbolisait les villes touchées par l’immigration massive, aujourd’hui, toutes les communes de France sont concernées. On ne compte plus les mosquées et les minarets, on laisse les coutumes islamiques s’imposer dans les écoles, les piscines et les cantines, on tolère les abattages rituels qui relèvent plus de la sauvagerie que d’autres choses, on accepte la prolifération des femmes voilées dans nos rues… Cette situation n’est que l’aboutissement des politiques irresponsables menées depuis des décennies par les différents gouvernements, qu’ils soient de gauche ou de la pseudo-droite. Ces politiques ont toujours été encouragée par les lobbys immigrationistes aux premiers rangs des quels on retrouve le grand patronat mondialiste et les partis de la gauche internationaliste. Il est temps que cela change.

 

Le 10 juin prochain, en votant pour les candidats de l’Union de la Droite Nationale, les Français auront l’occasion de sauver leur identité et leur liberté. Pour nous un seul mot d’ordre : La France aux Français !