Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2012

Vendredi, c'est le jour de Rivarol...

3064.jpg

3,50 €, dans les Maisons de la Presse

11/10/2012

Le Numéro 29 (septembre octobre 2012) de Synthèse nationale est sorti !

Couv SN 29.jpg

Sommaire :

 

● Editorial de ROLAND HÉLIE La piteuse attitude d’un maire tombé en dhimmitude

 

● PIETER KERSTENS Ensemble contre le nouveau totalitarisme…

 

●ARNAUD RAFFARD DE BRIENNE Jean-François Copé découvre le « racisme anti-blanc »

 

● LUC PÉCHARMAN Vive la Reine !

 

● GEORGES DILLINGER Le dilemme de Cassandre

 

● PHILIPPE RANDA Et mes CRS, tu les aimes mes SS ?

 

● ROGER HOLEINDRE Devoir de vacances…

 

● MARTIAL BILD La France effondrée…

 

● BERNARD BRES L’Esclavage moderne

 

● PATRICK PARMENT Croissance : la fin d’une illusion…

 

● MARC ROUSSET Les délires droit-de-l’hommistes de BHL en Libye et en Syrie !

 

● LIONEL BALAND Le livre La nouvelle colonisation de Filip Dewinter

 

● JEAN-CLAUDE ROLINAT Images de Buenos Aires et mémoire d’Évita

 

● JEAN-PAUL CHAYRIGUES DE OLMETTA Les pages du Marquis…

 

● FRANCIS BERGERON Le « scandale » Richard Millet

 

Et bien d’autres rubriques…

 

130 pages, 12 €

 

ABONNEZ-VOUS !

 

1 an (6 numéros) : 50 €, soutien 100 €

 

Bulletin d'abonnement cliquez ici

09/10/2012

Chronique de la France asservie et résistante...

Photo 012.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

N° 3063 du 05/10/2012

 

 

LA GUERRE à mort entre Copé et Fillon pour le contrôle de l’UMP se poursuit. Reconnaissons à chacun un vrai talent de tacticien et de stratège dignes d’un excellent joueur d’échecs. Nous avions évoqué, il y a une semaine, les rebondissements dans l’affaire des parrainages.

 

 

Fillon vient de devancer Copé, en présentant son programme, quelques jours avant la parution du livre de Copé : Manifeste pour une droite décomplexée. Il reprenait l’avantage.

 

 

LE RACISME ANTI-BLANCS ENTRE DANS LA BATAILLE

 

 

Spieler.jpg

 

Copé, très intelligemment, a dénoncé dans son livre le racisme anti-blanc, suscitant les couinements que l’on devine et occupant ainsi le devant de la scène médiatique, occultant la présentation du programme de Fillon. Si le ministre socialiste Peillon s’émeut, l’accusant de faire « le lien entre la droite et l’extrême-droite », les militants de l’UMP, qui seront amenés à élire leur président, se reconnaissent majoritairement dans ces propos. Copé est, à raison, persuadé que la base militante de l’UMP est bien plus à droite que les cadres. Mettre le « racisme anti-Blancs » au cœur du débat revient à avancer une planche méchamment savonneuse à Fillon, qui se veut plus modéré et que l’on soupçonne d’être indécis. Du coup, Fillon n’a pas osé contredire Copé et la présentation de son programme, il y a une semaine, a été noyée dans la polémique copéiste. Bien joué, reconnaissons-le…

 

 

Il est vrai que Jean-François Copé ne prenait pas trop de risques en évoquant cette question, mais encore fallait-il un minimum de courage pour le faire. Il avait tout loisir d’utiliser comme paratonnerre les écrits de Najat Vallaud-Belkacem, publiés pendant la campagne présidentielle, dans un livre, « Raison de plus ! » Najat Vallaud-Belkacem est née le 4 octobre 1977 à Beni Chiker au Maroc. Elle est conseillère générale socialiste et a été nommée le 16 mai 2012 ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement dans l’équipe de Jean-Marc Ayrault, dont elle est la benjamine. Que dit-elle ? « Il n’y a plus guère d’ailleurs qu’Eric Zemmour pour parler encore de race, comme s’il y avait besoin de cela pour dénoncer le racisme anti-Blanc dont chacun peut convenir sans mal ni complaisance qu’il existe et qu’il est aussi condamnable et stupide que tout autre. » Très, très sournoisement, Copé a donné le coup de pied de l’âne, disant : « Cette ligne, moi, je l’assume et j’espère que chacun des candidats (chacun ? Il n’y en a qu’un autre, Fillon !) le fera avec la même clarté. » Ce n’est pas fini. Copé tente de prendre l’avantage décisif en jetant de l’huile sur le feu : « Il est des quartiers où il ne fait pas bon être une femme, où il ne fait pas bon être de couleur blanche », a-t-il renchéri sur Europe 1. De pauvres cocottes fillonistes, telle Nathalie Kosciusko-Morizet, disent ne « pas trop aimer ce type de formule ». L’ex-ministre des Sports, David Douillet fulmine, quant à lui : « Cette histoire de racisme anti-blancs, c’est de l’enfumage. » En voilà un qui a tout compris, et qui méritait, en effet, d’être ministre sous

Chirac…

 

MA CHRISTINE EST DE RETOUR !

 

Ma Christine (Boutin) avait disparu de la circulation. Elle me manquait. Dieu merci, la revoici. Comme on le sait, ou comme on l’ignore, ma Christine aime les hommes, et surtout les hommes virils, les vrais, style Rambo, pas ces femmelettes chouineuses qui se couchent devant le moindre zéphir. Elle vient de trouver son Stallone français. Bon, d’accord, il ne ressemble pas vraiment à Stallone, mais l’amour, parait-il, rend aveugle. Elle vient de déclarer : « Nous avons besoin d’un guerrier. Et c’est la raison pour laquelle je choisis et nous choisissons Jean-François Copé. » Ma Christine, je l’adore…

 

LA CROIX D’UN CIMETIÈRE ENLEVÉE AU NOM DE LA LAÏCITÉ

 

Cela se passe à Brou, une petite commune de 4 000 habitants à 50 km de Chartres. A la demande d’une conseillère municipale, Marie Scheffer-Act, qui a tous les traits d’une excitée de chez les excitées, les services de la ville ont retiré la croix chrétienne qui se trouvait au-dessus du portail du cimetière.

 

Elle explique : « C’est vrai, je suis chrétienne, mais aussi profondément laïque. » Mais ne partez pas, le plus grandiose est à venir… Marie Scheffer-Act travaille au milieu d’enfants handicapés. Elle raconte : « Ce sont eux qui m’ont justement fait la réflexion, un jour que la leçon portait sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat. » Que c’est beau ! Que c’est émouvant ! Je m’arrête là, car je sens que je vais déraper…

 

LA GRANDE MOSQUÉE DE STRASBOURG, INAUGURÉE PAR MANUEL VALLS

 

Cette grande mosquée fait pendant à celle de Kehl, en Allemagne, à deux km de Strasbourg où les fiers minarets affirment la volonté de domination de l’islam, au cœur de l’Europe. Pour ce qui concerne la mosquée de Strasbourg, la mairie a versé 610 000 euros de subventions, le Conseil régional d’Alsace, 420 000, le Conseil général du Bas-Rhin, 510 000. Le site de la mosquée recommande des lectures parfaitement humanistes : on y découvre le Manifeste islamique du leader des musulmans de Bosnie, Alija Izetbegovic, qui écrivait : « Il ne saurait y avoir de paix entre la religion islamique et les institutions sociales et politiques non islamiques », et, entre autres, ceux de Abu Bakr Al-Jazairi qui enseigne les vertus du djihâd offensif, dans son livre à succès, La Voie du musulman, où il écrit : « Il est du devoir des musulmans de se doter de toutes sortes d’armements, pour que le Verbe de Dieu soit le plus haut, de fabriquer tout genre d’armes, même au détriment de la nourriture, de l’habillement et du logement dont on peut se passer. Alors le jihad sera accompli dans les conditions les plus satisfaisantes. » Mais l’invité vedette de cette inauguration est Mustafa Ceric. Il fut Grand Mufti de Bosnie-Herzégovine jusqu’en 2013 et demanda l’incorporation de la Charia dans la constitution de Bosnie. Au mois de mai 2009, il déclara qu’il ne saurait y avoir de frontières entre les musulmans de Bosnie et de Serbie, ces deux pays étant une « terre islamique ». Il s’est réjoui, le 15 août 2009, que « les Balkans, pendant six siècles, convertirent la population slave et chrétienne à l’islam ». Lors d’une rencontre avec le Premier ministre turc, il affirma : « La Turquie est notre mère, il en a toujours été ainsi, et cela perdurera ainsi. » Par ailleurs, une importante délégation marocaine, conduite par le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Toufik, est attendue.

 

On oubliera un instant, bien sûr, que l’article 220 du code pénal marocain punit de 3 à 6 mois de prison un chrétien qui parlerait de Jésus à un musulman et que la constitution marocaine interdit à tout non musulman d’obtenir le nationalité marocaine. Au fait, cerise sur le gâteau, la Grande mosquée de Strasbourg est aussi financée par les Etats wahhabites de l’Arabie Séoudite et du Koweït. Voilà comment cela se passe dans la France colonisée…

 

HISTORIQUEMENT PAS CORRECTS ? PUNIS AU BAC

 

Dans Le Droit de vivre, mensuel de la Licra, ainsi que RIVAROL l’a déjà signalé, on peut lire un article intitulé : « Que faire d’une copie de bac négationniste ? Lui mettre un zéro pointé, en faisant le rapport ? (administrer un zéro suppose d’écrire un rapport le justifiant) » L’auteur de l’article, Mano Siri, explique que, « prise de nausée au sens sartrien du terme » devant deux copies “négationnistes”, au point, la pauvre, de « cesser de corriger pendant quelques jours » tant elle était traumatisée, elle a mis à chacun des candidats un 2/20, expliquant que « c’était suffisant pour les empêcher d’avoir le bac, même au rattrapage. » Voilà comment cela se passe chez ces gens-là…

 

HOLLANDE SE CACHE

 

Cette anecdote dit tout de Hollande et de son insondable lâcheté. Le président français François Hollande et son ex-concubine Ségolène Royal se sont retrouvés à quelques mètres l’un de l’autre à New York en marge de l’Assemblée générale de l’ONU. Ségolène Royal était présente, en sa qualité de vice-présidente de l’Internationale socialiste, Hollande, on ne sait pas trop. Par peur de subir les foudres hystériques du Rottweiler qui l’accompagnait, il a fait brutalement demi-tour, au vu des journalistes, pour éviter de se retrouver face à Ségolène Royal et être pris en photo, ce qui aurait suscité la fureur de la mégère…

 

SACRÉE CÉCILIA…

 

Non, je n’évoque pas Cécilia, ex-Sarkozy, mais Cécilia Giménez, qui avait entrepris de restaurer la peinture murale du Christ dans l’église de la ville espagnole de Borja, qui était parfaitement inconnue, mais qui connaît aujourd’hui une célébrité mondiale. J’avais évoqué cette étonnante histoire qui a suscité l’hilarité générale, il y a quelques semaines. L’Ecce Homo, massacré par l’octogénaire, qui, voulant le restaurer, l’a transformé en singe mâtiné de hérisson, est devenu une attraction qui attire de nombreux touristes venus du monde entier. La ville de Borja est évidemment ravie de l’aubaine. La compagnie aérienne Ryanair a même, récemment lancé une campagne publicitaire pour inviter ses passagers à s’envoler pour Saragosse, « pour aller visiter la “restauration créative de Cécilia” » La fondation qui gère l’église a eu une idée lumineuse. L’accès de la peinture murale massacrée est désormais payant. En quatre jours, la fondation a récolté près de 2 000 euros. Du coup, Cécilia n’est pas contente. Elle a engagé des avocats dans le but d’obtenir des royalties pour récompenser son “travail”.

 

LES “TRUCS” DE CERTAINS VOYANTS…

 

Une expérience amusante et signifiante, comme on dit chez les cuistres, vient d’être menée récemment à Bruxelles. Une tente avait été dressée, au centre de Bruxelles, où officiait « un voyant ». Les passants, intrigués, se laissaient aller à le rencontrer. On ne demandait rien d’autre que leur nom. A l’un des cobayes, il dit : « Vous êtes slovénienne, vous travaillez dans une école à Anvers et vous avez deux insectes sur le dos. » Incroyable, c’était vrai. Les insectes étant des tatouages. A une autre, il dit, en lui prenant les mains, d’un air pénétré : « Votre meilleure amie s’appelle Julia ». Re-incroyable, c’était exact. A une troisième, il assène : « Vous avez dépensé 300 euros en fringues le mois dernier. » C’était toujours exact. Comment savait-il ? Langue au chat ?

 

A un moment, un rideau s’effondre. Et on voit cette annonce : « Facebook ; Toute votre vie est en ligne et les infos peuvent être utilisées contre vous. »

 

BARACK OBAMA, PROBABLE VAINQUEUR DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

 

Barack Obama se détache nettement, dans un sondage publié il y a deux semaines, de son adversaire républicain Mitt Romney dans les deux Etats les plus importants pour la présidentielle du 6 novembre, la Floride et l’Ohio. Dans l’histoire récente, aucun républicain n’avait réussi à conquérir la Maison-Blanche sans l’avoir emporté dans ces Etats. L’intervention extravagante de la chanteuse Madonna ne devrait pas cependant avoir d’effets trop catastrophiques pour Obama.

 

Qu’a-t-elle déclaré ? « Vous feriez mieux d’aller voter Obama, hein ? Pour le meilleur ou pour le pire, d’accord. On a un musulman noir à la Maison-Blanche. C’est quand même pas rien ! » La grande intellectuelle qu’est Madonna (convertie au judaïsme, et supposée passionnée par la Kabbale) apporte ainsi des arguments au tiers des électeurs républicains qui pensent qu’Obama est musulman.

 

LA SCIENCE MODERNE VOTE CONTRE MITT ROMNEY

 

Le parti Républicain divorce, lentement mais sûrement de la science moderne. On se souvient des primaires républicaines de 2007, où trois candidats disaient ne pas croire en l’évolution. La potentielle vice-présidente, Sarah Palin, voulait couper les financements des chercheurs étudiant « la mouche du fruit ». Il s’agissait de financer un laboratoire basé en France, travaillant sur une mouche de l’olive qui commençait à faire de nombreux dégâts en Californie, et bien connue en Europe. La passionaria s’indigna : « Des trucs comme la recherche sur la mouche du fruit à Paris, en France. Sans déconner ! » L’épisode le plus récent concerne le candidat au Sénat pour le Missouri, Todd Akin, qui a disserté sur les moyens que posséderait le corps féminin pour « empêcher la fécondation » en cas de « viol véritable ». Ce personnage affirme que le viol créerait tellement de stress qu’il ne peut en aucun donner lieu à une grossesse.

 

Or s’il est vrai que les grossesses arrivant à leur terme à la suite d’un viol sont relativement rares, la fécondation, elle, n’est nullement empêchée. Mais attention ! Mitt Romney soutient la recherche fondamentale ! Il donne ainsi en exemple la « fusion froide », un probable canular né en terre mormone (Romney est lui-même mormon), en Utah, il y a vingt ans… et qui concerne le domaine de recherche sur les « réactions nucléaires à basse énergie ». Aucun scientifique sérieux ne croit en ces inepties…

 

DES FILLETTES AVEC DES PARENTS DÉGÉNÉRÉS

 

La société moderne dégénérée fait des petites filles des objets sexuels. Ainsi, un concours vient d’être organisé pour des filles de 6 à 13 ans. Le Comité « Graines de Miss » a organisé depuis un an une dizaine de concours à travers la France. 23 filles de 6 à 13 ans se sont ainsi retrouvées dans un cabaret privé, dimanche 3 septembre, pour l’élection de Miss Aquitaine… Montherlant, dans sa pièce de théâtre, La Reine morte, faisait dire au roi : « En prison, en prison, pour médiocrité. » En prison en effet…

28/09/2012

"Mariage homosexuel" : le point de vue de l'évêque de Chartres, Mgr Pansard :

Mgr Michel Pansard, évêque de Chartres, s'exprime à son tour sur le projet de loi dénaturant le mariage :

 

P"[...] De quelle reconnaissance parle-t-on ? S'agit-il d'une acceptation, refusant toute discrimination et apportant aux personnes des protections juridiques, patrimoniales et fiscales ? Ou s'agit-il d'une mise en valeur publique et symbolique d'une forme de vie qu'une société se donne pour assurer sa pérennité ? Dans ce cas, le sujet devient politique et social et invite légitimement à s'interroger. La différence sexuelle, la différence des genres est-elle structurante ou secondaire voire indifférente dans le mariage et la fondation d'une famille ? Notre société va-t-elle « manifester une indifférence publique à l'altérité sexuelle dans le lieu même où elle joue à plein, celui de la conjugalité et de la filiation ? » Epoux 1 et époux 2 est-ce la même chose qu'époux et épouse ? Parent 1et parent 2 est-ce la même chose que père et mère ?

 

Le mariage n'est pas que la célébration romantique ou utilitaire d'un amour. En concentrant notre attention sur l'individu et ses sentiments nous risquons d'enfermer le mariage dans une affaire privée et intime dont on pourrait se demander en quoi l'Etat aurait à le prendre en charge. Jusqu'à ce jour, la longue histoire de l'Institution du mariage dans l'histoire de l'humanité a été le lieu structurant de la différence de l'homme et de la femme, des parents et des enfants, de l'épousable et du non épousable.

 

Au plan anthropologique et au plan du droit, le mariage est lié à la famille : « Les époux assurent ensemble la direction morale de la famille. Ils pourvoient à l'éducation des enfants et préparent leur avenir». La revendication légitime d'égalité doit-elle neutraliser les différences pour faire du mariage et de la famille une réalité « sexuellement neutre » dans la définition de laquelle ni l'alliance d'un homme et d'une femme, ni la génération n'entreraient ? La prise en compte de différences et de différenciations n'est pas une discrimination. 

 

- Pourquoi donc vouloir appeler « mariage » une réalité autre que la définition reçue du mariage ?

 

- Garderons nous un vocable commun pour désigner l'alliance spécifique d'un homme et d'une femme ?

 

Le mariage implique aussi les enfants. Mais où mettrons-nous l'accent sur le droit à l'enfant ou sur le droit des enfants ? Le droit des enfants, c'est à dire le droit que la société donne aux enfants de pouvoir grandir dans les meilleures conditions pour développer toutes les dimensions de leur humanité dont fait partie l'acquisition de leur identité sexuelle."

 

Source Le Salon beige Cliquez ici

 

Merci Jacques

20/09/2012

Affaire Charlie hebdo : un communiqué de Roger Holeindre...

4-juin-2011-d.jpg

Un journal français… ou plutôt, un torchon, a cru nécessaire, pour doper ses ventes, d’insulter la religion musulmane en publiant des caricatures de Mahomet, et en faisant sa publicité plusieurs jours à l’avance.

Le Cercle National des Combattants, qui se bat contre l’islamisme, se refuse à voir derrière ces dessins… dont certains sont orduriers… la moindre liberté d’expression. En tant que défenseur des valeurs chrétiennes de la France, il condamne cette provocation… que paieront encore des innocents.
 
Tout cela est d’autant plus scandaleux que ces marchands de papier ont, depuis toujours, fait le jeu des ennemis de la France… trainer celle-ci dans la fange ; en tout premier lieu les catholiques… puis… depuis des années, le Pape, et ce en toute impunité… au nom de la liberté d’expression.
 
Ils ont de plus ridiculisé toutes les mesures nécessaires pour que la paix civile règne dans notre pays par le respect des valeurs qui, depuis nos rois et les différentes républiques, ont permis à notre pays d’être respecté de par le monde, en voyant eux aussi… du racisme partout !
 
Le Cercle National des Combattants demande que tous les frais de protection de ces individus qui vont s’ensuivre… soient portés au compte du journal.

19/09/2012

Un grand entretien avec Lionel Baland sur la disparition de Jörg Haider dans Minute de cette semaine...

une.gif

Vous pourrez lire dans Minute de cette semaine un entretien avec notre ami Lionel Baland, spécialiste des droites européennes, sur son livre consacré au chef historique du FPO autrichien disparu il y a 4 ans. Cliquez ici.

 

Rappelons que, dans la dernière livraison de Synthèse nationale, Lionel Baland consacrait aussi un dossier à Jörg Haider. Cliquez là.

 

Pour acheter le livre de Lionel Baland paru aux Editions des Cimes et diffusé par La Librairie française, cliquez ici.

16/09/2012

Derrière l’assassinat de l’ambassadeur américain à Benghazi...

9783d65d.jpgBernard Lugan

L'Afrique réelle cliquez là

 

Acteur plus qu’actif du renversement de Mouammar Kadhafi, Christopher Stevens, en déplacement à Benghazi, a été pris au piège dans les locaux du consulat de son pays. Au-delà de ce meurtre et de son prétexte pseudo religieux, quelle analyse pouvons-nous faire de la situation en Libye ?

 

Jusqu’à aujourd’hui, et à en croire les médias, la Libye était sur la voie de la normalisation : l’économie redémarrait avec la reprise des exportations de pétrole et de gaz et des institutions démocratiques se mettaient en place à la suite des élections législatives du 7 juillet 2012. Aveugles et sourds, les observateurs bêlèrent de bonheur quand ces dernières virent la défaite des fondamentalistes et la victoire de l’ Alliance des forces nationales (AFN) vite baptisée « libérale ».

 

Or, comme il fallait s’y attendre, ce calendrier démocratique très « européocentré » n’a évidemment pas permis de remettre le pays sur ses pieds et cela pour une simple raison qui est que la Libye n’existe plus.

 

Le colonel Kadhafi avait réussi, au prix d’une dictature sévère, à imposer la stabilité intérieure dans un pays aujourd’hui menacé d’une fragmentation régionale (Tripolitaine-Cyrénaïque-Fezzan) doublée de fractures interrégionales et religieuses.

 

En Tripolitaine deux grandes coalitions régionales s’opposent :

 

1) A l’Ouest, l’AFN de Mahmoud Jibril a pour cœur la fraction tripolitaine des Warfalla, sa tribu qui, à elle seule, totalise 30% de la population. Ses alliés et partenaires se recrutent à Zenten [1] et parmi les tribus de l’ouest, dont les Berbères du jebel Néfusa et de Gahryan.

 

2) A l’Est, la coalition islamo-Misrata est quant à elle puissamment soutenue par le Qatar. Le port de Misrata est aujourd’hui aux mains de ces milices gangsgtéro-fondamentalistes qui lynchèrent le colonel Kadhafi, tranchèrent les mains de son fils cadet avant de lui crever les yeux et de l’égorger. Ce furent ces « combattants de la liberté », ces « démocrates » chers à BHL, que le président Sarkozy ordonna aux commandos français de sauver quand les forces du colonel Kadhafi étaient sur le point de prendre la ville…Joli coup !

 

En Cyrénaïque, où le 6 mars 2012, Ahmed Zubaïr al-Senoussi a été élu émir par les chefs des tribus, deux grandes forces s’opposent, les fédéralistes et les islamistes.

 

L’irrédentisme de la Cyrénaïque est une donnée historique. Dans les années 1945-1950, quand l’ONU força la Grande-Bretagne, l’Italie et la France à accélérer le processus d’indépendance de la Libye, les tribus de Cyrénaïque, réticentes à l’idée de la création d’un Etat libyen, n’acceptèrent l’union qu’à deux conditions :

 

1) Que le chef de la confrérie sénoussiste, Idriss en devienne le chef. Il régna sous le nom d’Idriss I° de 1951 à 1969.

 

2) Qu’une large autonomie soit reconnue à la Cyrénaïque.

 

En 1969, dès sa prise de pouvoir, Mouammar Kadhafi abolit la monarchie et imposa la domination de la Tripolitaine, ce que la Cyrénaïque n’accepta jamais. C’est pourquoi la guerre civile qui allait le renverser y commença.

 

Les islamistes qui ont soutenu la rébellion de la Cyrénaïque veulent maintenant « coiffer » les fédéralistes, mais ils ont en face d’eux d’autres musulmans. Un féroce combat oppose en effet les fondamentalistes qui n’ont pas de tradition locale aux membres des confréries soufies dont le poids régional est important. Le fief des islamistes radicaux est Derna où ils ont constitué un Emirat. Depuis plusieurs semaines, ils tentent de prendre le contrôle de Benghazi. L’attaque contre le consulat américain fait partie de leur stratégie.

 

Qui va l’emporter ? Il est impossible de le dire. Actuellement les fondamentalistes de Cyrénaïque cherchent à s’appuyer sur les milices de Misrata lesquelles recherchent leur soutien contre celles de l’Ouest. Furieux de la défaite de ses protégés à Tripoli, le Qatar semble particulièrement actif dans cette opération.

 

La question qui se pose désormais est de savoir si la Libye peut survivre comme Etat. Peu à peu y apparaît en effet une situation de guerres régionales, tribales, claniques, religieuses ; comme en Somalie. Elles pourraient être suivies d’un éclatement territorial, le pays étant alors découpé en « touches de piano » avec un port dans le prolongement des gisements d’hydrocarbures de l’intérieur.

 

Désormais, l’alternative est simple : soit les nouvelles autorités mettent un terme au chaos - mais comment ? - et reconstruisent l’Etat sous une forme ou sous une autre, soit la Libye demeure ingouvernable. Dans ce cas, les islamistes pourraient alors jouer une carte maîtresse, celle du modèle religieux transcendant les divisions afin de les coaguler dans un tout commun, l’Oumma.

 

Ceux qui ont permis ce désastre avec ses prolongements dans toute la bande sahélienne (voir les numéros de l’Afrique Réelle consacrés à cette question), sont ceux qui ont décidé de s’immiscer dans la guerre civile libyenne, au premier rang desquels l’ancien président de la République française. Quant au malheureux ambassadeur américain, le moins que l’on puisse dire est que ses anciens protégés se sont montrés bien ingrats envers lui…

11/09/2012

Chronique de la France asservie et résistante...

robert_spieler_ndp.JPG

 

Chronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

N° 3059 du 7 septembre 2012

 

TABASSÉ à Bizerte (Tunisie) sous les yeux de sa famille. Ce touriste était accompagné de son épouse qui portait un débardeur et un pantacourt, et de sa fille de douze ans qui portait un short et un tee-shirt. Une cinquantaine de salafistes, rendus fous furieux par cette insulte à l’islam l’ont sauvagement tabassé, aux cris de « Le pays est islamique ». Il raconte : « Ils se sont jetés sur moi, m’ont frappé avec un bâton à la nuque, sur l’arcade, la joue et le dos. Si j’avais posé un genou à terre, je pense qu’ils m’achevaient. »

 

UN ÉLU SOCIALISTE FRANÇAIS TABASSÉ PAR LES ISLAMISTES EN TUNISIE

La police, qui était présente n’est pas intervenue. Les gens qui étaient là n’ont pas eu de réaction pour l’aider. Ce Sarthois de 62 ans a écourté son séjour et est rentré avec sa famille en France. Son épouse ne veut plus retourner en Tunisie. Au fait, ce Sarthois s’appelle Jamel Gharbiet. Et ce n’est pas n’importe qui. Il est conseiller régional socialiste des Pays de la Loire. Il pleurniche, se désolant de la montée des islamistes radicaux dans son pays d’origine. Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, condamne vivement cette agression. Mais les salafistes sont comme des poissons dans l’eau dans la nouvelle société tunisienne suscitée par Bernard-Henri Lévy et ses porte-serviettes. Il y a dix jours, des centaines de militants fanatisés ont attaqué un quartier de Sidi Bouzid, faisant au moins sept blessés. Les islamistes voulaient se venger de jeunes les ayant empêchés d’enlever un homme ivre qu’ils souhaitaient punir selon les règles de la charia. Les militants tunisiens de la Ligue des droits de l’Homme sont inquiets. Halima Jouini a déclaré : « Cette année, nous avons vu beaucoup de choses graves et menaçantes pour la liberté. » Elle rapporte que plusieurs femmes ont été récemment agressées pour avoir porté des tenues jugées “indécentes”. Mais, pas de soucis. Le ministre tunisien du Tourisme déclare : « Il s’agit d’actes isolés. » Il n’y a que les imbéciles pour le croire. En attendant la suite des événements, merci qui ?

EN LIBYE, LES ISLAMISTES DÉTRUISENT AUSSI LES MAUSOLÉES

Des islamistes ont détruit le mausolée d’un “saint” musulman à Tripoli à coup de pelleteuse et ont profané sa tombe. Le mausolée d’Al Chaab al-Dahmani, situé près du centre de la capitale libyenne, était un lieu de pèlerinage pour les musulmans, notamment soufis. Dans l’ouest du pays, le plus important mausolée libyen vient aussi d’être détruit. Après les destructions des mausolées de Tombouctou, au Mali, et celles des bouddhas d’Afghanistan… Merci qui ?

EN EGYPTE, UN MONDE DE FOUS

Selon le site El Abad, des Coptes chrétiens, qui représentent 10 % de la population, auraient été victimes de viols et de crucifixions. Les Coptes avaient été contraints à fuir les persécutions après de violents affrontements, début août, dans la région de Dachour. La place Al-Tahrir, lieu emblématique du « printemps arabe » au Caire, a vu des dizaines de femmes violées. Dont plusieurs journalistes. Le dernier viol est celui d’une jeune Anglaise, Natasha Smith, présente au Caire pour un documentaire sur le droit des femmes en Egypte. Elle a été servie, question droit des femmes. Elle raconte : « Des centaines d’hommes m’ont entraînée plus loin. Je criais, me débattais. Ils ont commencé à m’arracher mes vêtements. J’ai été mise à nu. Leur appétit insatiable de me faire mal s’est accru. Ces hommes étaient devenus des animaux. J’ai été ballottée comme de la viande fraîche au milieu de lions affamés. » Autre témoignage, celui de Caroline Sinz, journaliste à France 3 : « J’ai été tabassée par une meute de jeunes et d’adultes qui m’ont arraché mes vêtements et procédé à des attouchements. J’étais lynchée. Cela a duré environ trois quarts d’heure. J’ai cru que j’allais mourir. » La présence de la police n’a évidemment pas fait diminuer ces violences, puisque les militaires s’autorisent dans certains cas à se joindre à ces joyeuses agapes… Merci qui ? En attendant, le site des Fraternités monastiques de Jérusalem, hébergé sur le site de la Conférence des évêques de France, a été piraté le 18 août par des islamistes qui ont fait paraître la photo de La Mecque à la page d’accueil.

JOURNALISTE LIBRE EN EGYPTE ? EN PRISON !

Le rédacteur en chef du quotidien indépendant Al-Dostour, Islam Afifi, pourrait incarner, selon Libération, l’agonie de la liberté de la presse en Egypte. Il est poursuivi pour incitation au “chaos” et « diffusion de fausses nouvelles de nature à déstabiliser l’ordre public. » En attendant son audience le 16 septembre, il dormira en prison tandis que Bernard-Henri Lévy et Sarkozy trinqueront au Mumm Cordon Rouge.

Spieler.jpg

DES DÉTECTEURS D’EXPLOSIFS BIDONS EN IRAK

Et pendant ce temps, les petites affaires continuent à prospérer. Nos lecteurs se souviennent des avions renifleurs qui, sous l’ère Giscard d’Estaing, étaient censés détecter des champs de pétrole. Il s’agissait en fait d’une gigantesque escroquerie dont Giscard et d’autres brillants politiciens furent les dupes. Les Anglais sont aussi assez forts dans le domaine de l’illusionnisme. C’est ainsi qu’une société britannique a vendu une sorte de pistolet à antenne, le ADE 651, aux Irakiens. Il avait la prétention de détecter tous types d’explosifs à plus de 1 km au sol, et jusqu’à 3 km une fois pointé vers le ciel, empêchant les attentats terroristes. Le gouvernement irakien a investi 119,5 millions de dollars dans ce dispositif, chaque appareil étant vendu plus de dix fois son prix initial. De mauvaises langues prétendent que la corruption serait massive en Irak. En attendant, des études américaines, britanniques et irakiennes démontrent que ces pseudo-détecteurs ne servent rigoureusement à rien. Le directeur de la société les produisant a été arrêté pour fraude.

CHEVÈNEMENT S’ÉNERVE

Au moment où le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, entamait une tournée en Jordanie, Jean-Pierre Chevènement a mis les pieds dans le plat, déclarant que « la Syrie n’est ni la Tunisie ni l’Egypte. C’est un pays plongé dans une guerre civile inspirée et alimentée de l’extérieur. » Histoire de mettre les points sur les i, il ajoute : « des professionnels de l’ingérence poussent aujourd’hui la France à intervenir militairement, fusse par la seule voie aérienne, en violation de la légalité internationale et au côté de pays dont les ambitions et les intérêts ne sont pas les nôtres. » Parmi ces professionnels de l’ingérence, citons Sarkozy, qui s’était autorisé à sortir de sa retraite cet été pour exiger une réaction beaucoup plus déterminée du gouvernement français quant à la Syrie. Et pourquoi pas l’envoi d’une bombe thermonucléaire sur Damas ? Ce Sarkozy, qui avait reçu avec les honneurs le président syrien Assad à l’Elysée, comme il avait accueilli Kadhafi dans ses jardins fait décidément preuve, sans doute cornaqué par BHL, d’une incroyable houtspah (culot monstre en hébreu).

“LES ROMS NOUS POLLUENT”

« Les Roms nous polluent et je n’ai pas honte de le dire : ces gens ne sont que vermine. Ils ont le teint crasseux. Les femmes ont des robes en velours avec des chaussettes montantes et des sabots. » Cette puissante réflexion a été twittée la semaine dernière, non par Trierweiler mais par un militant UMP. Il proposait aussi, dans un élan d’humanisme, d’envoyer Anders Breivik à l’université d’été du PS. Bizarrement, il a été exclu illico du parti. Ah, au fait. Ce grand intellectuel s’appelle Mehdi Mikkiche. Bon, ceci dit, il n’a pas tout à fait tort. Les femmes en robes de velours avec des chaussettes montantes et des sabots, c’est d’un ringard…

LA DÉLINQUANCE ROM EXPLOSE

C’est le constat d’une note de 7 pages rédigée par la Direction centrale de la police judiciaire, dont nous nous sommes déjà fait l’écho. Voici ce qu’on peut y lire : « Entre 2009 et 2011, le nombre de mis en cause de nationalité roumaine a progressé de 69,35 %, avec plus de 20 000 mis en cause en 2011 contre à peine plus de 12 000 en 2009. » Et la suite : « En 2011, un étranger mis en cause sur dix est roumain. » La liste des infractions les plus fréquentes : le vol à l’étalage, les cambriolages, les escroqueries. Des grappes d’enfants chapeautés par des réseaux criminels volent des portables, attaquent les victimes près des distributeurs de billets, ou jouent les pickpockets dans le métro. Quand ils sont arrêtés, ils n’ont pas de papiers d’identité et sont placés dans des foyers dont ils s’échappent quelques heures plus tard. Il n’est pas rare que les mêmes soient arrêtés deux fois dans la même journée…

ET MAINTENANT DES FAUX RABBINS BRAQUEURS

Comment se faire ouvrir les portes d’une bijouterie ? Déguisé en imam ? Bof, ça n’a pas l’air très crédible. Habillé en soutane ? Un prêtre qui veut acheter une alliance à sa future épouse, ce n’est pas davantage crédible. Par contre, un rabbin qui sonne à la porte d’une bijouterie, c’est beaucoup, beaucoup plus crédible. C’est ainsi que quatre bijouteries ont été braquées dans le Val-de-Marne en quatre mois. L’avant-dernier braquage s’est mal passé pour le clone de rabbin, car le vigile avait repéré une barbe fâcheusement postiche, et avait quelque peu étrillé le faux rabbin, juif cependant, sous les caméras de vidéosurveillance. Ce dernier parvint cependant à se dégager et à s’enfuir. Pas découragé pour un sou, le trio de braqueurs tendance rabbinique recommençait l’opération l’après-midi même à Saint-Maur-des-Fossés. Las, les policiers, bien renseignés, les attendaient. Une bonne nouvelle cependant, qui devrait leur valoir l’indulgence des tribunaux : Selon une source policière, « il n’y a pas d’élément permettant de dire qu’ils ciblaient des bijoutiers de confession juive ».

HOLLANDE, QUEL HOMME !

Bon, d’accord, les esprits chagrins relèveront que Hollande s’effondre dans les sondages de popularité. Onze points perdus en un mois, avec 44 % d’opinions positives selon Ipsos. Jamais un Président de la République n’a connu une chute aussi vertigineuse et aussi rapide. François Mitterrand avait débuté avec 74 % d’opinions favorables en juin 1981 et n’avait chuté sous les 50 % que 18 mois plus tard. La perte de popularité de Hollande est particulièrement forte dans les classes populaires. Elle chute lourdement chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon (-9 %) et surtout chez les Verts (-18 %). Mais qu’à cela ne tienne. Hollande est droit dans ses bottes et sait faire montre d’autorité. Claquant le bec à ceux qui s’autorisent à le décrire comme mou et indécis, il vient de prendre une décision héroïque : un décret du président de la République publié il y a une quinzaine de jours au Journal officiel prive John Galliano de la Légion d’honneur qui lui avait été attribuée. Motif : Galliano, l’ancien directeur artistique de la maison Dior, avait proféré, manifestement ivre, des insultes antisémites à l’encontre d’une consommatrice attablée à la terrasse d’un café du Marais. On ne plaisante pas avec ces choses-là…

BONUM VINUM

Il n’y a pas de limite à l’imagination dans le domaine du marketing (que les puristes nomment “mercatique”). A l’instigation d’un restaurateur de l’Hérault, des producteurs du Languedoc ont eu l’idée géniale de donner le nom de Vin de Merde à leur production. L’étiquette, avec sa mouche bleue et sa devise — « le pire peut cacher le meilleur » — défie toutes les lois du marketing. Le succès fut derechef au rendez-vous. Du coup l’idée assez délirante a fait des petits. On trouve désormais le Fat Bastard (gros bâtard) qui remporte un beau succès commercial aux Etats-Unis avec 3 millions de bouteilles vendues en 2011. Ou le rouge Sois beau et tais-toi. Ou encore la cuvée Cochon sans oublier Félicie aussi, qui reprend le titre d’une chanson de Fernandel. Comme nous sommes dans le lourd, autant poursuivre. Il y a eu le Zébu qui proposait sur l’étiquette ce titre d’une drôlerie qui aurait mené son auteur devant le peloton d’exécution durant les heures les plus sombres de notre histoire : « QuandZébuzéplussoif ». Ce fut, Dieu merci, un échec. Il est vrai que le Zébu était vraiment un mauvais vin, ce qui n’est pas le cas des vins susmentionnés.

ILS OSENT TOUT… ET C’EST À ÇA QU’ON LES RECONNAÎT !

« Une honte pour notre ville et tous les enfants issus de l’immigration » a écrit Serge Fiori, représentant du PCF et du Front de Gauche à Bollène, dans le quotidien La Provence. La cause de son ire ? Une petite fille en photo sur le plan de la ville édité par la mairie. Mais encore ? La petite fille est blonde. Or comme chacun le sait, la blondeur rappelle l’indicible. Chacun sait que la blondeur est une insulte à tous les enfants d’immigrés qui, nul ne devrait l’ignorer, ont construit la France. Or l’immigré n’est jamais blond. Les blonds, ce sont les envahisseurs, nuance… Et Dieu sait où mène la blondeur.

 

03/09/2012

L’incapable et hypocrite François Hollande, fossoyeur embusqué de l’euro !

ps-hollande.jpg

Par Marc Rousset

Les propos lénifiants du discours à Châlons-en-Champagne, le vendredi 31 août, de François Hollande pour montrer électoralement sonvolontarisme et sa détermination n’ont pas convaincu 80% des Français, selon un sondage d’Orange du samedi 1er septembre ! L’inconséquent François Bayrou qui a commis l’erreur grave etmortelle politiquement de voter pour François Hollande reconnait aujourd’hui mais trop tard que le désenchantement des socialistes est grand : « dans les semaines qui viennent, la réalité économique du pays va leur tomber sur la tête comme la pluie tombe de l’orage »

LesAllemands, à juste titre,estiment que François Hollande est un incapable

La France tout au long de son histoire, n’a été prise au sérieux par les Allemands qu’avec des hommes tels que Richelieu, Louis XIV, Napoléon 1er du temps de la « Grosse Nation » (Grande Nation), Clémenceau, De Gaulle, avec aussi parfois une très haute considération pour certains intellectuels, hommes politiques ou militaires français tels quel le Maréchal Pétain, le « Vainqueur de Verdun » ! L’Allemagne nous juge aujourd’hui comme des gens légers du Sud qui veulent jouer aux gens du Nord, des hédonistes qui avec l’Euroland se sont adonnés aux délices de Capoue.

Le journal « Die Welt » écrit la Vérité pas bonne à dire et qui fait mal : « Tandis que Sarkozy a épuisé les Français pendant 5 ans avec l’impérative nécessité des réformes, sans en avoir mené lui-même une seule efficacement, c’est comme si la priorité pour François Hollande était d’appliquer à tout le pays une lotion après-soleil ». Avant de constater « Dans ce pays où l’économie reste une affaire d’Etat, quel sera le gouvernant enfin capable de rendre sa compétitivité à la deuxième économie de la zone euro ».

Le quotidien de gauche « Süddeutsche Zeitung » brode, lui, sur le terme « d’hypoprésident » ; le « nouveau chef d’Etat serait mou comme un hippopotame ». Il constate : « La crainte existe chez Hollande que la France se retrouve un jour à son tour dans le collimateur des marchés ». Quant au très influent « Spiegel » , il explique à ses lecteurs « Comment Paris est en train de tuer l’industrie française »

Tandis que la France s’embourbe dans les déficits, l’Allemagne, après avoir payé le coût faramineux de la réunification pour la mise à niveau de la DDR avec en prime un paiement de retraites du niveau de l’Ouest aux citoyens de la DDR qui n’avaient jamais cotisé, affiche un excédent public de 8,5 milliards d’euros au premier semestre 2012 et un surplus commercial de 93,4 milliards. D’où vient le Mal français ? D’hommes tels que François Hollande, le symbole même du laxisme socialiste, de notre décadence tant par l’idéologie stupide que par la personnalité insignifiante d’un homme qui n’a jamais rien fait, comme le constatait elle même, son ancienne compagne Ségolène Royal ! Les Français décadents et inconscients avec l’appoint, ô surprise, des 93% du vote immigré de l’étranger, ont mis sur le trône présidentiel un disciple et un digne successeur d’Henri Queuille, un Monsieur 3%, dont même les socialistes et Mitterrand ne voulaient pas ! Pas étonnant, dans ces conditions, que la barre de confiance d’un sondage CSA-Les Echos soit déjà sous la barre des 50% !

Les cent jours ratés

De qui se moque-t-on ? Les socialistes augmentent simplement les impôts et adoptent des mesures aussi coûteuses qu’inefficaces pour amuser la galerie... du style Livret A, du style les 150 000 emplois aidés sans avenir avec le qualificatif « emplois d’avenir » qui fait penser au titre ronflant, ridicule du beau parleuret « Ministre du redressement productif » Arnaud Montebourg ! Au lieu d’aider par une politique fiscale les entreprises à innover et à investir, de réduire les charges des entreprises, de rendre plus flexible un marché de l’emploi sclérosé, la France dépense stupidement 1,5 milliards d’euros pour des emplois fictifs dans des collectivités locales… alors que nous avons déjà 2 millions de fonctionnaires en trop ! Le gouvernement socialiste, en lieu et place d’un choc de compétitivité, a fait le choix stupide d’augmenter massivement les impôts de 7,2 milliards d’euros en 2012, devant en trouver encore 33 milliards en 2013, s’en prenant aux actifs, retraités et entreprises, au budget en dessous du seuil de tolérance des Armées qui sont le dindon de la farce car les militaires disciplinés, avec 1,5% seulement du PIB, sont les seuls à avoir fait des efforts louables et exceptionnels de réduction d’effectifs, de réorganisation ces dernières années; accomplir un effort indispensable de réduction des dépenses publiques improductives n’est même pas envisagé !

Madame Taubira, elle, reste prisonnière des vieilles lubies soixante-huitardes qui considèrent la sanction comme dangereuse. Pendant ce temps 16 policiers sont blessés à Amiens par des tirs de chevrotine, ce qui confirme l’échec de l’immigration en France ! Absorbés par la déferlante économique, les Français oublient momentanément la suicidaire invasion extra-européenne de 250 000 personnes par an que Nicolas Sarkozy a combattu seulement avec des rodomontades et d’illusoires mesures homéopathiques. Pendant ce temps, les socialistes éclairés, mais qui n’ont jamais dû voir, à l’exception de DSK, un homme nuo u une femme nue pour constater la différence bien réelle entre les deux sexes, envisagent l’adoption homosexuelle sans penser le moins du monde à l’intérêt de l’enfant qui va se retrouver avec deux pères et deux mères, voire plus, avec l’instabilité endémique de ce pseudo milieu « familial » artificielet recomposé...

Christian Saint Etienne a eu au moins le courage de démissionner du Conseil d’analyse économique du Premier ministre. Il critique le cul de sac idéologique socialiste, le retour aux 60 ans pour une partie des retraités, l’abandon de la TVA sociale, la relance par la consommation qui serait une « folie » au regard du déficit extérieur, le « choc fiscal » et la taxation à 75% des plus hauts revenus qui équivaut à une spoliation pure et simple ! S’imposent cependant d’une façon urgente, une réduction de la dotation aux collectivités locales, une réduction drastique de l’emploi public, un gel partiel de l’indexation des prestations sociales, la retraite à 65 ans, la fin du scandale des régimes spéciaux et des retraites du public, la « TVA emploi » et la fin des 35 heures…

Comme l’écrit Yves de Kerdrel dans le quotidien Le Figaro, « croyez vous que nos nageurs auraient remporté autant de médailles d’or s’ils avaient été lestés de ceintures de plomb ? Croyez vous que nos judokas auraient pu grimper sur le podium s’ils avaient dû porter un sac de pierres sur le dos » ? « Le jour est proche où nous n’aurons plus que l’impôt sur les os » plaisantait le scénariste Michel Audiard. Les socialistes ne connaissent qu’un seul mot : « impôt ! » ce qui consiste tout simplement à « piquer », à voler dans les poches d’autrui ce qui ne vous appartient pas pour le gaspiller, le redistribuer, avec le mot « justice sociale » et de belles envolées lyriques humanistes comme paravent, et en fait à appauvrir tous les Français, à créer des chômeurs, à égaliser et niveler tous les revenus par le bas !

François Hollande, le fossoyeur embusqué de l’euro

La situation de la zone euro empire jour après jour avec un taux de chômage de plus de 11%. Un jour ou l’autre, le réel va exploser à la figure de François Hollande avec une violence inouïe ! La compétitivité de la France n’attend pas ! S‘il ne prend aucune mesure courageuse devant cette crise exceptionnelle, la faillite de la France approche à grand pas ! Augmenter seulement les impôts, c’est trop facile et contreproductif ! Marc Simoncini, créateur de Meetic, exilé fiscal potentiel vers la Suisse, après la danse du ventre du pouvoir socialiste aux universités d’été du Medef, remarque : « on nous dit que ce sera dur, qu’il n’y aura pas de reconnaissance et qu’après on vous prendra tout ».Comment sans entreprise et sans entrepreneur créer des emplois !!!… Comment prétendre défendre l’euro et le libre échange intra-européen sans rétablir la compétitivité de la France !

L’hypocrite François Hollande, avec sa tête de jésuite, qui a réussi à survivre pendant de nombreuses années à la tête du PS sans prendre parti, a peut être trouvé la solution ! Attendre tout simplement qu’il y ait 4 millions de chômeurs en France, accepter les revendications suicidaires de la CGT, bref, rien faire ! Sentant venir la révolution de type soixante-huitard avec les hordes d’immigrés grondant dans les villes et les banlieues, il n’aura plus alors, comme seule et unique solution, tout comme lors de son discours électoraliste à Vincennes, que de se tourner vers le ciel en nous annonçant gravement d’une façon théâtrale qu’après avoir fait tout son possible, il ne reste malheureusement plus que… le retour au franc !!!!!.... même s’il prétend benoîtement aujourd’hui défendre l’euro… avec à la clé une première et probable dévaluation de 25 % pour rétablir la compétitivité, le début d’une possible hyper-inflation semblable à celle qu’a connu l’Allemagne en 1923, une possible insurrection avec Mélenchon de type spartakiste à la sauce très épicée des banlieues, une possible révolution nationaliste, le possible déclenchement d’une guerre civile, mais dans tous les cas, une faillite économique certaine tout à fait semblable à celle de l’Argentine avec son lot de miséreux pour plus de la moitié de la population !

Merci à la France décadente avec son laxisme socialiste post-soixante-huitard ! Merci au brillant énarque Jacques Chirac, l’inaugurateur de chrysanthèmes avec un humanisme angélique mais qui n’a rien « foutu » ! Merci à l’illusionniste Nicolas Sarkozy qui a beaucoup plus parlé qu’agi ! Merci par avance à François Hollande ! Merci à tous les imbéciles, les traitres et les naïfs qui ont voté pour lui !

 

14/08/2012

Le nouveau numéro de Terre et Peuple Magazine est paru :

tp52_Copier.jpg

 

Pour le commander : cliquez ici

Pour info : la XVIIe Table ronde de Terre et peuple

aura lieu le dimanche 7 octobre...

29/07/2012

Après les élections, le combat continue...

P1010959.jpgPar Roland Hélie

Directeur de Synthèse nationale

Editorial du n°28 de la revue

Synthèse nationale cliquez ici

 

Les péripéties électorales sont, enfin, passées. Après 18 ans de pouvoir, la pseudo droite est balayée par la gauche bobo-écolo-socialiste. Rien d’extraordinaire donc… ainsi va la démocratie française : les gouvernements changent, la crise demeure.

 

En réalité peu importe que notre pays soit gouverné par les uns ou par les autres puisque la politique menée par les deux est finalement la même, c'est-à-dire une politique au service des intérêts de l’hyper-classe mondialiste dont le seul projet est de détruire les peuples et les nations afin de mettre la planète au diapason de ses ambitions.

 

Certains, parmi nos lecteurs et mêmes nos collaborateurs, nous ont aimablement reproché de n’avoir pas appelé à voter, au second tour de la présidentielle, pour le président sortant. Mais comment aurions-nous pu soutenir un homme qui, cinq ans durant, a mené une politique qui a toujours été à l’encontre de nos idées et de notre conception de la France ? En effet, ceux qui ont la mémoire courte doivent s’interroger : qui a fait appliquer le traité européen malgré le « non » massif des Français au référendum de 2005 ? Qui a nommé des gadgets de gauche style Frédéric Mitterrand, Bernard Kouchner, Fadela Amara, Rama Yade, Eric Besson etc. à des postes de secrétaire d’Etat ou de ministre ? Qui a pris Bernard-Henri Lévy comme conseiller particulier ? Qui a lancé la France dans une guerre en Lybie et y a installé la charia (à moins que ça ne soit pour détruire des preuves de financements occultes …) ? Qui a mis en place un président musulman en Côte d’Ivoire ? Qui a réintégré la France dans le commandement de l’OTAN ? Qui a laissé des soldats français se faire tuer en Afghanistan dans une guerre qui n’est pas la nôtre ? Qui a augmenté la dette française de plus de 500 milliards d’euros ? Qui a créé plus d’une vingtaine de nouveaux impôts rien que ces 5 dernières années ? Qui a laissé plus de 200 000 immigrés rentrer légalement en France chaque année ? Qui a reconnu l’indépendance de l’État fantoche et musulman du Kosovo ? Qui a explosé tous les records de chômage et aggravé la précarité dans notre pays ? Qui a introduit la fumeuse théorie dite du « gender » dans les programmes scolaires ? Le simple fait de se poser ces quelques questions leur permettra de comprendre pourquoi il était impossible pour nous de servir de rustine à cette droite aussi pusillanime qu’inefficace et nous ne pleurerons pas un seul instant sur sa défaite, même si celle-ci, admettons-le, n’est pas aussi spectaculaire que certains l’annonçaient.

 

Avec la gauche, nous savons au moins à quoi nous en tenir. A peine élu, Hollande est confronté à la dure réalité de la crise d’un Système quasi-planétaire qui, de toutes façons, dépasse ses compétences. Certainement plus social-démocrate que marxiste, le nouveau pouvoir va tenter de cacher sa soumission aux puissances financières mondialistes en éblouissant ses troupes à coup de mesures sociétales reposant sur sa conception de la morale, sur l’antiracisme, les droits de l’homme (hors de nos frontières s’entend), etc… Ce n’est pas vraiment nouveau, dans les années 80 et au début des années 90, Mitterrand et les siens avaient alors procédé de la même façon. Il y a bien longtemps qu’en France, comme dans les autres pays européens, ce n’est plus le gouvernement qui gouverne… Et cela, les peuples commencent à s’en rendre compte.

 

Ne soyons pas totalement pessimistes, ces dernières semaines nous ont offert tout de même un bon moment : l’élimination (momentanée ?) du fanfaron Mélenchon qui commençait à nous chauffer les oreilles en prenant un peu trop ses désirs pour des réalités…

 

Il serait injuste de commenter ces élections (la présidentielle + les législatives) sans parler des scores du Front national. L’analyse d’Yvan Blot que nous avions publiée dans notre précédente livraison (*) nous semblait pertinente au moment où elle fut écrite. Cependant, force est de reconnaître que les résultats de Marine Le Pen furent meilleurs que ceux escomptés dans nos colonnes. Mais, après tout, nous n’allons pas nous en plaindre. Nous savons que les Français qui ont voté pour Marine Le Pen, dans leur immense majorité, ont voulu exprimer leur refus de voir la France disparaître, et ce n’est certainement pas nous qui allons le leur reprocher. Même si ces résultats sont en dessous des espérances de nombreux nationaux qui pensaient, sans doute sincèrement, que les efforts entrepris par la candidate du FN pour ripoliner son parti allaient la conduire aux portes du Palais. Elle en est encore loin. Et cela en dépit d’une sur-médiatisation qui pouvait laisser imaginer, dans la dernière ligne droite, qu’un nouveau 21 avril était envisageable. Il n’en fut rien… De même que la victoire annoncée aux législatives à Hénin-Beaumont ne fut pas non plus au rendez-vous tant attendu.

 

Le FN marinisé continuera sans doute sa mutation en parti droitier et conservateur qui cherchera, vainement, à s’entendre avec les partis aux ordres du Système. Telle est la volonté de sa présidente…En cherchant à devenir l’aile droite de la classe politique, il rompra de fait avec sa vocation « révolutionnaire » qui avait été sa raison d’être et qui avait fait sa force jusqu’à présent. Cette mutation aura l’avantage de libérer un espace nouveau pour les seules forces capables de proposer une alternative crédible à ce système mondialiste. Or, nous le savons bien, cette alternative au mondialisme ne peut être que l’alternative nationaliste.

 

Le dimanche 13 mai dernier, jour de la Fête nationale de Jeanne d’Arc, les mouvements nationalistes ont multiplié les démonstrations de forces dans les rues de Paris. Plus de 1 500 personnes ont défilé le matin à l’appel des organisations nationalistes radicales. La Nouvelle Droite Populaire était en tête du cortège. L’après-midi, plusieurs milliers de militants catholiques ont aussi célébré, à leur façon, le 600e anniversaire de la naissance de la Sainte héroïne de la Patrie. Dans le même temps, de nombreux dépôts de gerbes furent effectués par les associations patriotiques devant les statues de Jeanne d’Arc tant à Paris qu’en Province. Une semaine après le retour de la gauche au pouvoir, ces actes ont démontré clairement que les forces nationalistes n’étaient pas prêtes à abandonner le combat.

 

Que ce soit hier contre la droite affairiste ou aujourd’hui contre la gauche internationaliste, notre combat est le même. Nous nous battons contre le mondialisme destructeur des nations et des identités ; nous nous battons pour imposer un Ordre nouveau, nationaliste, populaire, social et identitaire. Voilà pourquoi Synthèse nationale, fidèle à sa vocation, continuera son combat pour rassembler toutes les énergies qui agissent dans ce sens.

 

Le prochain rendez-vous, vous vous en doutez, c’est le dimanche 11 novembre prochain à Paris pour notre 6e (et oui) Journée nationale et identitaire. Nous vous en reparlerons…

 

 

(*) Voir Synthèse nationale n° 27, page 9, la tribune libre d’Yvan Blot un mois avant la présidentielle.

Immigration : Manuel Valls ouvre les vannes...

270712_074326_PEEL_ZmaRWk.jpgCaroline Parmentier

Présent du 27 juillet 2012 cliquez ici


C’est bien l’idéologie socialiste à marche forcée. On se croirait dans les revendications hystériques des artistes français ou dans le film militant de Philippe Lioret Welcome : des papiers pour tous.

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls s’est bien démarqué mercredi de son prédécesseur Claude Guéant sur l’immigration, annonçant sa décision de détricoter les mesures prises par le précédent gouvernement. Le peu qui avait été mis en place pour protéger la France d’une invasion de masse en limitant les régularisations à 30 000 par an (quand même !), il veut l’abattre, le balayer. Il ouvre les vannes. Et ça va s’accélérer.

Le nouveau ministre de l’Intérieur veut assouplir les derniers critères de naturalisation et souhaite mettre fin au pouvoir discrétionnaire de l’administration en matière de régularisations. Intervenant devant la commission des Lois du Sénat, Manuel Valls a aussi écarté l’hypothèse d’un rétablissement du contrôle aux frontières pour lutter contre une « Europe passoire » comme l’avait souhaité Sarkozy lors de la campagne présidentielle.

« Je suis très attaché au principe de libre circulation et je serai très scrupuleux quant à la préservation de l’acquis Schengen. Je refuse la fermeture unilatérale des frontières », a déclaré le ministre.

Sur l’acquisition de la nationalité, Valls a fait part de sa décision de « revenir sur les critères » de naturalisation « introduits subrepticement par mon prédécesseur » et qui relèvent, selon lui, d’une « course d’obstacles aléatoire et discriminante ».

Il a notamment fustigé le test concernant la connaissance de la culture et de l’histoire de la France, qui devait rentrer en application le 1er juillet.

Cette mesure prévoyait que tout étranger aspirant à acquérir la nationalité française devrait justifier d’un niveau de maîtrise du français équivalent à la 3e des collèges, avoir une connaissance minimale de la culture et de l’histoire de la France, et signer une charte « des droits et des devoirs du citoyen ». Ça paraît plutôt un minimum.

« Des ministres et des sénateurs auraient du mal à y répondre tellement il est hors des clous », a plaidé le ministre, ce qui ne nous rassure pas du tout !

Il a évoqué une « politique délibérée » du précédent gouvernement « d’exclure de la nationalité des gens méritants et ne posant aucune difficulté ». C’est en effet ce que l’on peut dire en toute objectivité et sans aucun parti pris du quinquennat Sarkozy…

Résultat : « le nombre de naturalisations est en chute libre », déplore-t-il et « si rien n’est fait, ce nombre va chuter de 40 % entre 2011 et 2012 après une chute de 30 % entre 2010 et 2011 ».

Il n’y en a pas encore assez comme ça ? La France ne paye toujours pas assez cher le poids, le joug de l’immigration dans tous les domaines : chômage, santé, logement, école, insécurité ? Il faut naturaliser davantage et à tours de bras ?

Ecoutons-le encore, ce jeune idéologue au regard d’acier :

« Le défi de l’immigration sera relevé si la naturalisation n’est plus vécue, ou perçue, comme la fin d’un parcours du combattant, mais comme l’issue d’un processus d’intégration qui a sa part d’exigences. »

Sur les 30 000 régularisations annuelles effectuées sous le précédent gouvernement, il y en avait « 15 000 purement discrétionnaires », a accusé Manuel Valls. Les nouveaux critères « portent sur les années de présence sur le territoire, les attaches familiales, la scolarisation des enfants, la situation par rapport au travail, donc sur ce qui fait la réalité d’une vie construite sur notre territoire », a-t-il détaillé. On ne pourra plus refuser la nationalité française à quiconque. Déjà que tout le monde l’avait.

Il a également annoncé la création d’un titre de séjour pluriannuel (trois ans contre un an actuellement). Le projet de loi sera présenté au premier semestre 2013. Ce titre sera destiné aux étrangers en situation régulière sur le territoire français :

« Ceux-ci doivent, en effet, bénéficier d’un cadre administratif moins contraignant. Les difficultés à obtenir le renouvellement d’un titre de séjour sont des facteurs de fragilisation économique, d’instabilité et, in fine, des obstacles à l’intégration. »

Jusque-là, sauf exceptions, les titres de séjour étaient délivrés pour un an.

Enfin, très significatif dans le symbole – et malheureusement pas que dans le symbole – un projet de loi présenté à l’automne va « mettre fin au “délit de solidarité” qui permet de poursuivre l’aide désintéressée apportée à des étrangers en situation irrégulière, sur la même base juridique utilisée pour les filières criminelles d’immigration ». Des militants associatifs, notamment dans le Pas-de-Calais, auraient ainsi été poursuivis en justice pour avoir porté assistance à des sans-papiers. Il faut en faire des « justes » ! C’est exactement ce que réclamait le film Welcome. Et l’on sait très bien que l’abolition de ce délit va rendre la vie plus facile aux passeurs et autres exploiteurs de misère et favoriser l’immigration clandestine.

07/07/2012

Mercredi prochain : sortie du n°28 de la revue Synthèse nationale...

Couv Synth. Nat. - 28.jpg

Au sommaire :

 

- Editorial de Roland Hélie : Après les élections, le combat continue...

- Retour sur les législatives...

- Patrick Parment : Défaite d'une droite sans valeurs...

- Arnaud Raffard de Brienne : Honneur à l'oeuvre de la France en Algérie...

- Bernard Bres : Agriculture, de l'autosuffisance alimentaire aux dégats du productivisme...

- Georges Dillinger : La dénatalité ou le suicide d'une race...

- Luc Pécharman : Les municipales, pour quoi faire ?

- Jean-Claude Rolinat : Syrie, redoutons l'"effet papillon"...

- Lionel Baland : Dossier Jörg Haider, l'homme qui ébranla l'Europe... A l'occasion de la sortie de sa biographie.

- Francis Bergeron : Histoire des fascismes de François Duprat...

- La sortie du Dictionnaire des polémistes aux Editions Les Bouquins de Synthèse nationale.

Les rubriques de Philippe Randa, du Marquis Jean-Paul Chayrigues de Olmetta, d'Yves Darchicourt, de Luc Barbulesco et de Pieter Kerstens...

 

N°28, Juillet Août 2012, 124 pages, 12 €.

Abonnement : 6 numéros 50 €, soutien : 100 €

Chèque à l'ordre de Synthèse nationale à retourner à

Synthèse nationale 116, rue de Charenton 75012 Paris

 

Bulletin d'abonnement cliquez ici

                                                      

03/07/2012

Euro 2012 : l’équipe la plus homogène triomphe

Spain+Euro+2012.jpg

Contrairement aux mensonges des mondialistes métisseurs qui nous affirment de façon éhontée que l’immigration et le métissage sont des chances pour nos races vieillissantes et consanguines, le succès des Espagnols démontre que l’homogénéité est une force.

 

Une équipe homogène, c’est-à -dire composée uniquement de Souchiens, à une âme et cela se ressent dans le jeu. Car ne l’oublions pas la race ne se définit pas exclusivement par des caractères physiques extérieur, mais également par une âme et un esprit communs développés au cours de centaines voir de milliers d’années de vie commune.

 

Des siècles de vie commune sur une même terre façonnent l’esprit et l’âme d’un peuple et crée une cohésion d’ensemble. L’équipe est soudée par un esprit commun.

 

De l’autre côté, l’Allemagne, l’Angleterre, les Pays-Bas et surtout la France, nations phares du multiculturalisme regardent les trophées passer devant leur nez en faisant semblant de ne pas comprendre.

 

Certes, cela n’enlève pas le talent individuel des joueurs espagnols. Il est vrai que les jeunes Espagnols peuvent encore s’épanouir à travers le football contrairement aux jeunes Français harcelés par la racaille dans les clubs et qui finissent par renoncer.

 

Les dirigeant du football français devraient s’inspirer du modèle espagnol et reconsidérer l’apport immigré dans le sport ; un apport au bilan négatif et qui  s’opère au détriment des jeunes Français de souche. Qu’ils commencent déjà par écarter la racaille de tous les terrains de football et le talent pourra alors de nouveau s’exprimer dans le sport et le respect.

 

Source Tracrède Lenormand cliquez ici

 

29/06/2012

Les collabos de l'Association nationale des Directeurs de Ressources Humaines (ANDRH) accentuent l'islamisation de la France...

53577_sans-titre.jpgSource l'Expension cliquez ici

 

L'Association Nationale des Directeurs des Ressources Humaines va remettre au ministère du Travail une proposition qui devrait faire du bruit. Le site de la radio Europe 1 révèle que l'ANDRH plaide pour la suppression de trois jours fériés "chrétiens" et d les remplacer par trois autres jours de l'année, que chacun pourrait choisir librement.

 

Le lundi de Pentecôte, le jeudi de l'Ascension et l'Assomption (15 août) ne seraient donc plus nécessairement fériés. Les salariés disposeraient de trois jours à poser librement, quand bon leur semblera. Cela permettrait, par exemple, aux musulmans ou juifs de ne pas travailler lors des fêtes liées à leurs religions. En plus, précise l'association, cela éviterait les départs massifs de salariés concentrés sur certains jours le mois de mai).

 

Les catholiques semblent pour l'instant ouverts à cette initiative : Monseigneur Bernard Potdevin, cité par Europe1.fr, juge que "les catholiques ne se sentent nullement propriétaires d'un calendrier. La signification religieuse nous y sommes attachés, mais le respect de la diversité, c'est certainement une des sources de paix de la société". Les DRH de France proposent d'abord que cette solution soit expérimentée dans les entreprises volontaires.

 

Lire aussi NDP Hérault cliquez là