Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2015

L'EVENEMENT DE LA RENTREE : LES BRIGANDES A LA 9e JOURNEE DE SYNTHESE NATIONALE

9jni1.jpg

9jni3.png

 

23:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

02/08/2015

LE GRAND RENDEZ-VOUS DE LA RENTREE : RETENEZ LA DATE DU DIMANCHE 11 OCTOBRE

3961572387.jpg

 

21/07/2015

Sortie du n°40 (été 2015) de la revue Synthèse nationale

SN_40_COUV.jpg

 

Au sommaire :

Edito de Roland Hélie : UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE !

Guirec Sèvres : LA CRISE DU FN EST PLUS IDEOLOGIQUE QUE LES PRECEDENTES

Enjeux démographiques, déferlante migratoire, conflits internationaux, récupération des attentats de janvier, atteintes aux libertés, crise au Front national...

UN GRAND ENTRETIEN 

AVEC JEAN-MARIE LE PEN

Patrick Parment: LE CAS GREC

Rencontres : HERVE VAN LAETHEM, porte-parole du mouvement identitaire wallon Nation

Jean-Claude Rolinat : EUROPE : QUE FAIRE FACE AU TSUNAMI MIGRATOIRE ?

Gabriele Adinolfi : Les propositions de l'Institut Polaris

Arnaud Guyot-Jeannin : Réponse à Aymeric Chaparde sur "la présence d'une 5e colonne islamiste en France"

Pieter Kerstens : La saga de l'Oncle Sam, chapitre XXX

Francis Bergeron :

De Chard à Konk, en passant par Aramis et Pinatel

DES DESSINATEURS DE PRESSE PAS DU TOUT "CHARLIE"

Robert Spieler : DES REVELATIONS SUR LES ECOLES PRIVEES

Omer de Marmara : Pierre-Antoine Cousteau forçat de la littérature

Georges Feltin-Tracol : Les livres au crible

Jean-Paul Chayrigues de Olmetta : Les pages du Marquis, PARIS MOSQUEE

Serge Ayoub : "Un Français" PAS SI MAUVAIS

Charles-Henri d'Elloy : Je déteste Roland Garros

Synthèse nationale : LILLE, POITIERS, PARIS activités de l'association...

RENDEZ-VOUS DIMANCHE 11 OCTOBRE A RUNGIS (94)

IXe JOURNEE NATIONALISTE ET IDENTITAIRE

N°40 - ETE 2015 :

120 pages, 12 € (+ 3 € de port)

Abonnement : 6 numéros : 50 € , soutien : 100 €, Europe : 60 €, reste du monde : 70 € - Chèque à l'ordre de Synthèse nationale

 

A commander à : Synthèse nationale 116, rue de Charenton 75012 Paris (correspondance uniquement)

Le commander en ligne, cliquez ici

Abonnement en ligne à Synthèse nationale cliquez là

 

24/05/2015

Sortie prochaine du n°6 des Cahiers d'Histoire du nationalisme consacré à Jean-Louis Tixier-Vignancour

CHN 6 TV couv.jpg

En décembre 1965, se déroula la première élection présidentielle au suffrage universel. 

L'enjeu était de taille pour la droite nationale : en finir avec De Gaulle, le bradeur de l'Algérie française.

Un homme fut désigné comme candidat de rassemblement : Jean-Louis Tixier-Vignancour.

Avocat talentueux, il avait sauvé la tête du Général Salan, le chef de l'OAS. Patriote sincère, de l'Action française dans sa jeunesse au Rassemblement national à la Chambre des députés en 1956, il avait participé à tous les combats des nationalistes. Voilà sans doute pourquoi il fut le premier à porter les couleurs de l'opposition nationale à une présidentielle de la Ve République.

C'est la vie et les aventures politiques de cet homme de conviction haut en couleurs, ses engagements (parfois controversés) et ses idées que nous vous présentons dans ce n°6 des Cahiers d'Histoire du nationalisme.

Des documents, des entretiens, dont l'un avec Jean-Marie Le Pen qui mena la campagne de 1965, des textes d'époque...

200 pages, 20 €

SORTIE : le 5 juin 2015

Bulletin de commande

Vous pouvez le commander dès maintenant cliquez ici

 

07/05/2015

L'entretien avec Carl Lang publié dans Synthèse nationale

4026035858.jpg

Voici l'entretien que Carl Lang, Président du Parti de la France, a accordé dernièrement à l'excellente revue Synthèse nationale (n°39, avril-mai 2015). Pour l'acheter en ligne, cliquez ici

Question : Carl Lang, vous avez été à deux reprises le Secrétaire général du Front national et vous avez été exclu par Jean-Marie le Pen pour vous être opposé à sa fille lors des élections européennes de 2009. Comment analysez-vous les récents déchirements entre JMLP et Marine Le Pen à la tête du Front national ?

Nous assistons à l’accélération du processus de normalisation politique et de soumission de Marine Le Pen à la dictature de la pensée unique. En refusant à Jean-Marie Le Pen l’expression de sa liberté d’opinion et de parole, elle espère continuer à s’attirer les bonnes grâces des maîtres de l’information et des médias. Elle a décidé de sacrifier son père sur l’autel de la soi-disant dédiabolisation et c’est pourquoi j’ai parlé d’une tentative d’euthanasie électorale et politique.

Ce que Madame Le Pen et son entourage ne comprennent pas est que la dédiabolisation est un mirage et une course sans fin pour complaire au système idéologique dominant et totalitaire. Après avoir liquidé Jean-Marie Le Pen, il faudra se débarrasser du FN qui est le mouvement de Jean-Marie Le Pen. Mais cela ne suffira pas : il faudra aller encore plus loin dans le reniement et l’allégeance. Après avoir abandonné le discours de droite économique et s’être alignée comme cela est déjà fait sur la bien-pensance laïciste, citoyenne et républicaine et le souverainisme de gauche, après avoir refusé de participer aux manifestations du combat pour nos valeurs de la Manif pour Tous, elle devra finir par abandonner la préférence nationale et la défense de l’identité nationale. En effet celles-ci ne sont pas compatibles avec les soi-disant valeurs de leur république socialiste. Et tout au bout de cette longue marche politique de la honte, Madame Le Pen aura encore un problème : elle s’appelle Le Pen.
Et puis, au-delà de l’aspect politique et du reniement de nos valeurs, nous assistons au lamentable spectacle de l’infamie morale.

Toutes les sociétés humaines se fondent sur le premier socle qui est le socle familial. Dans les sociétés chrétiennes cela s’exprime par le quatrième commandement du Décalogue : « Tu honoreras ton père et ta mère ».

Marine Le Pen doit politiquement tout à son père qui l’a embauchée au service juridique du Front National et imposée dans les instances dirigeantes et ce, contre l’avis de nombreux cadres du Front National durant les années 2000. Lors du Congrès de Nice en 2003, Marine Le Pen qui a été classée 34ème à l’élection du comité central fut nommée vice-présidente du FN et donc membre du Bureau Exécutif par son père. Au congrès de 2007, Bruno Gollnisch voit disparaître la délégation générale dont il était le responsable et se retrouve relégué à une fonction de vice-président exécutif chargé des affaires internationales alors que Madame Le Pen est nommée par son père vice-présidente exécutive chargée de la direction du Front National. J’avais à l’époque résumé la nouvelle situation de la direction par la formule suivante : « Il y a dorénavant une vice-présidente exécutive et un vice-président exécuté ».

Je n’oublie pas non plus la manière ignoble dont notre amie Marie-France Stirbois, militante et élue exceptionnelle a été traitée pour s’être opposée dès le début avec lucidité et courage au double jeu et aux impostures de Marine Le Pen. Marie-France est décédée suspendue du FN mais pas exclue car Jean-Marie Le Pen ne trouvait pas de majorité au Bureau exécutif ou au Bureau politique pour l’exclure. L’ancien président du FN a ainsi épuré de manière systématique, impitoyable et sans aucun état d’âme tous ceux qui osaient contester les ambitions ou les idées de sa fille. Ce n’était plus le Front National et la préférence nationale mais le Front familial et la préférence familiale. Et puis, cerise sur le gâteau, Jean-Marie Le Pen a soutenu ouvertement et totalement sa fille contre Bruno Gollnisch à l’occasion de la grande mascarade du congrès de succession à la présidence du Front National. Chacun se souvient des formules élégantes du style : « il arrive que les dauphins s’échouent sur les plages » ou bien « on ne compare pas une 2 CV à une Formule 1 », etc…

La tentative de mise à mort électorale et politique de Jean-Marie Le Pen par sa fille est, dans ce contexte, particulièrement infâme. Il est bien évident que Jean-Marie Le Pen ne récolte que ce qu’il a semé et qu’il a lui-même creusé le trou dans lequel sa fille veut le jeter, mais la preuve est faite que Marine Le Pen ne respecte rien ni personne, ni même le père à qui elle doit tout. Elle portera toute sa vie l’infâme souillure de ce parricide politique et le discrédit moral définitif qui l’accompagne.

Cela faisait 35 ans que les partis du système rêvaient de se débarrasser de Jean-Marie Le Pen qui avait échappé jusqu’à présent à tous les peletons d’exécution médiatiques. Personne n’aurait pu imaginer que le coup de grâce lui soit porté par sa propre fille. Quelle jubilation pour tous les ennemis de la cause nationale.

Question : Quel est selon vous à ce stade la marche de manœuvre de Jean-Marie Le Pen ?

Elle est très faible. La peine de mort électorale a déjà été appliquée car il a dû renoncer par la force à sa candidature en PACA au profit de sa petite fille qui s’est d’ailleurs empressée d’indiquer quelle ne voulait pas d’un « ticket » avec Bruno Gollnisch. Bruno fera ainsi partie de la même fournée que Jean-Marie Le Pen. Ite missa est.

Jean-Marie Le Pen qui est le dos au mur en est réduit à essayer de survivre politiquement en sauvant la présidence d’honneur du parti qu’il a fondé en 1972 et dont il a été le président durant 40 ans. Je pense qu’il dispose d’arguments statutaires et juridiques solides. Par ailleurs la multiplication des mises en examen dans l’entourage de Marine Le Pen devrait l’inciter à réaffirmer son rôle de président d’honneur en exigeant des explications sur ces affaires et la mise en place d’un audit sur le financement des campagnes électorales ainsi que la création sous sa présidence d’honneur d’une commission d’enquête…

Mais je ne connais pas quel est son niveau de détermination et comme disait un célèbre humoriste : « En termes de prédictions l’avenir c’est compliqué ».

Question : Compte tenu de l’évolution du FN comment voyez-vous l’avenir de la droite nationale ?

Une chose est acquise aujourd’hui, M. Philippot et Madame Le Pen ne représentent plus les idées ni les valeurs de la droite nationale française. Leur populisme de gauche, leur souverainisme de gauche et leur démagogie électoraliste les ont classés dans le camp de l’imposture. Je pense souvent, puisque Monsieur Philippot se dit Gaulliste, à nos compatriotes pieds noirs qui en 1958 acclamaient de Gaulle en croyant qu’il allait sauver l’Algérie française alors qu’il avait déjà décidé de l’abandonner et de la livrer aux tueurs du FLN en trahissant ainsi tous ceux, militaires et civils, qui s’étaient rangés du côté de la France. Le Gaullisme est décidemment une belle école de l’imposture politique.

Le Front national canal historique dont je faisais partie avec fierté défendait des convictions même si celles-ci n’étaient pas populaires. Marine Le Pen ne défend que ce qui est populaire ou dans l’air du temps et ce, quelles que soient les convictions.

Entre les reniements politiques et personnels, l’allégeance idéologique à la pensée unique, la démagogie grossière et les mises en examen de ses proches, on peut dire que le parti de Madame Le Pen est vraiment devenu un parti comme les autres. Elle est entrée de plain pied dans le système UMPSFN, le système de la bande des trois.

Lorsque j’ai fondé avec de nombreux anciens cadres du Front National le Parti de la France, j’avais indiqué publiquement que je n’avais aucune confiance ni politique ni personnelle en Marine Le Pen. Les faits ne cessent de nous donner raison.

Voilà pourquoi il est plus que jamais nécessaire d’œuvrer à la refondation de la droite nationale et c’est la vocation du Parti de la France. Notre porte est ouverte à tous les nationaux qui veulent défendre nos valeurs européennes et chrétiennes de civilisation, notre identité nationale, le droit du peuple français à rester lui-même et à disposer de lui-même, notre programme de droite économique et notre projet de patriotisme social.

Il est temps que tous ceux qui veulent mener la bataille politique, culturelle et historique de résistance nous rejoignent. Ne soyons pas les spectateurs de la débâcle française.

Nous pourrons ainsi défendre ensemble notre idéal, nos valeurs, nos convictions, nos familles, notre France et notre Europe.

C’est notre devoir et ce sera notre fierté.

23/04/2015

SORTIE DU N°39 (Avril-Mai 2015) DE LA REVUE SYNTHESE NATIONALE

 

SN_39_couv_OK.jpg

 

112 pages - 12 €

AU SOMMAIRE :

 

● Contre le Système : devoir de dissidence ! Roland Hélie

● Tentative d’assassinat à Anvers contre Filip Dewinter

● Temps obscurs, avenir incertain… Patrick Parment

● Moi je mange à la cantine… Marc Vidal

● Pour en finir avec «Charlie» Charles-Henri d’Elloy

● En finir avec le pseudo «islamo fascisme» Guirec Sèvres

● Entretien avec Carl Lang Propos recueillis par Anne Ravinet

● Aviation : une Europe qui gagne ! Jean-Claude Rolinat

● Faut-il sacrifier le dimanche au profit des marchands

et du « vivre-ensemble » ? Arnaud Raffard de Brienne

● « La saga de l’oncle Sam » Pieter Kerstens

● Les pages du Marquis  Jean-Paul Chayrigues de Olmetta

● Livres : Quand le Marquis se met à table… Aramis

● Jacques Laurent revient, et c’est tant mieux Francis Bergeron

● Mannerheim, le Maréchal qui sauva la Finlande Robert Spieler

● Lectures au crible Georges Feltin-Tracol

● Dynastie luxembourgeoise, les «anti modernes» ?

● Errements et grandeur des Bourbon Parme

● L’actualité de Synthèse nationale

ABONNEZ-VOUS EN LIGNE : CLIQUEZ-ICI

6 numéros : 50 € - Europe : 60 €

Reste du monde : 70 € - Soutien : 100 €

BULLETIN D'ABONNEMENT

 

26/03/2015

Le discrédit des partis du Système...

 

index.jpgEn ce lendemain du premier tour des élections départementales, puisque c’est ainsi qu’il faut maintenant appeler les cantonales, quel constat pouvons-nous faire ?

Hier soir les journalistes et analystes qui se succédaient sur les plateaux avaient l’air plutôt rassurés. Leur France (celle qui se veut républicaine et ouverte à tous) échappait de justesse au pire : le FN n’arrivait pas en tête comme les sondages semblaient le prévoir.

Ainsi, dès que les premières estimations furent annoncées, le pathétique Manuel Valls, sans doute plus compétent pour gazer et embastiller ses opposants que pour sauver la mise du Parti socialiste, s’empressa de faire croire que celui-ci n’était pas en si mauvaise forme que ses résultats l’indiquaient (il fallait oser…) et de rabâcher la vieille ruse usée du sempiternel « Front républicain ».

A peine Valls avait-il fermé son clapet que Sarkozy, « le sauveur » inattendu, apparaissait sur les écrans avec l’air plutôt satisfait de celui qui revient de loin. Il proclama, avec la solennité qui s’impose et au cas où cela aurait encore échappé à certains, que l’UMP n’avait rien de commun avec le Front national. Cela va sans dire, mais ça va mieux en le disant… En réalité, si l’UMP arrive en tête c’est parce qu’elle bénéficie de l’implantation de nombreux notables « divers droite » ou indépendants locaux qui, grâce au réel travail des uns ou au clientélisme des autres, enregistrent généralement des bons résultats dans les cantons ruraux.

En fait, même si le FN n’atteint pas les scores annoncés par les sondeurs, il n’en demeure pas moins que celui-ci confirme ses résultats là où il est traditionnellement fort et qu’il les renforce dans ce qu’il est convenu d’appeler « la France profonde ». Le déplacement d’un nombre croissant des habitants des villes vers la campagne expliquant en partie cette nouvelle donne.

Il convient aussi de noter, même si cela est marginal compte tenu du nombre restreint de candidats, les scores non négligeables obtenus ici et là par le Parti de la France, la Ligue du Sud ou encore Alsace d’abord.

Quoi qu’il en soit, et quoi qu’en disent les chiens de garde du Système, ces élections prouvent que l’exaspération croissante de notre peuple se traduit par un vote de plus en plus affirmé pour la Droite nationale. Les partis en place sont discrédités. Les résultats de dimanche prochain confirmeront sans doute cette tendance.

Synthèse nationale

 

12/03/2015

Dimanche prochain 15 mars, Roland Hélie interviendra lors des Assises pour la Liberté d'expression à Rungis

ass lib rl 2015.jpg

Programme de la journée cliquez ici

11:22 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

10/01/2015

Dimanche après-midi, on reste chez nous !

SN 2015 01 10.jpg

09/01/2015

Une certaine dose de perversion quand même...

 

Roland Hélie  2 2014.jpgRoland Hélie

Directeur de Synthèse nationale

 

Depuis l’annonce du massacre qui s’est déroulé dans les locaux de Charlie hebdo, le 7 janvier, on assiste à un concert de réactions presque toutes aussi dégoulinantes de niaiseries et d’irresponsabilités les unes que les autres. Toute la classe politico-médiatique y va de son couplet rappelant à qui veut encore l’écouter que cet attentat ne doit pas engendrer « des amalgames douteux » ou encore que « l’islam est une religion de tolérance qu’il ne faut pas confondre avec les tueurs fanatisés ». De Hollande à Sarkozy en passant par Juppé et autres Filippetti, chacun rivalise dans le compassionnel de circonstance et les bons sentiments de vierges effarouchées.

 

Toutes ces simagrées ne doivent pourtant pas nous faire oublier l’énorme part de responsabilité que portent ces gens dans la situation actuelle. A force de refuser de voir les réalités en face, ceux qui sont sensés depuis des décennies diriger notre pays, qu’ils soient de la droite molle ou de la gauche dogmatique, par confort intellectuel ou par soumission à la volonté mondialiste de broyer les identités, ont créé les conditions du carnage qui nous attend. Ils ont bonne mine aujourd’hui d’appeler à « l’unité nationale » alors qu’ils ont tout fait (et qu’ils continueront à tout faire) pour détruire notre nation et anéantir notre civilisation.

 

Depuis cinquante ans les nationalistes sonnent le tocsin. Nous ne cessons de prévenir que l’importation sur notre sol d’une masse de gens déracinés qui ont une toute autre approche des choses que la nôtre ne peut entrainer à terme que des problèmes graves. Lorsque nous disons cela, je précise que c’est sans aucun mépris pour quiconque. Toute civilisation est respectable chez elle, à condition qu’elle reste chez elle. L’islam est peut être une religion adaptée aux pays où il a prospéré mais il se trouve qu’ici, en France, nous sommes en Europe, terre de tradition helléno-chrétienne hérissée de cathédrales et de beffrois sur laquelle il n’a pas vocation à se développer.

 

Mais l’immigration massive et incontrôlée n’est pas la seule raison que nous ayons d’imputer à la classe dirigeante la responsabilité du développement du terrorisme islamique. Depuis une trentaine d’années les gouvernements successifs, et leurs chiens de garde que sont les journalistes aux ordres, se sont tous alignés servilement (à l’exception de Villepin au moment de la seconde guerre du Golfe, reconnaissons-le) sur la volonté américaine de déstabiliser le monde arabe. De l’Irak à la Lybie et de l’Egypte à l’Afghanistan, chacun a pu constater « la brillante réussite » de cette politique hasardeuse imposée par les lobbys et légitimée par quelques donneurs de leçons patentés. Le dénommé Bernard-Henri Levy étant un étalon en la matière. Cette politique belliciste continue à faire des ravages en Syrie aujourd’hui.

 

Revenons à l’attentat qui a visé Charlie hebdo. Cela étonnera peut être certains mais nous aussi nous avons un cœur et, par conséquent, nous partageons la peine des proches des victimes de la tuerie. Cela étant dit, je n’aime pas Charlie hebdo (1). Ce journal réputé satirique est en fait très conforme au « politiquement correct ». Lorsqu’il s’en prend à l’islam, c’est avant tout pour des raisons sociétales. Il refuse de reconnaître la dimension ethnique qui nous en sépare.  L’esprit dans lequel les caricatures de Mahomet ont été publiées il y a quelques années ne pouvait qu’à un moment ou un autre entrainer des représailles de la part des islamistes. Ce moment est hélas arrivé. C’est triste, mais c’est ainsi.

 

Quoiqu’il en soit, il faudra un jour nous expliquer comment d’un côté on se permet d’insulter une croyance quelle qu’elle soit et que de l’autre on favorise l’implantation de celle-ci sur notre sol. Il doit y avoir une certaine dose de perversion chez ces gens là...

 

Note

(1) Un bémol cependant : je n’oublie pas qu’en juin 2013, au moment de l’affaire Esteban/Méric, Charlie hebdo avait publié un article, signé du politologue Jean-Yves Camus, allant à contre-courant des trombes d’insultes déversées alors sur les nationalistes.

 

Faites un don à SN.jpg

 

12:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

28/12/2014

2014 : UNE ANNEE DE COMBAT AVEC SYNTHESE NATIONALE

 

2014 rétro.jpg

 

Janvier 2014 :

 

Dès le début du mois de janvier Les Bouquins de Synthèse nationale sortent le nouveau livre de Jean-Claude Rolinat, La faillite de Mandela, consacré au bilan désastreux du chef de l'ANC en Afrique du Sud. L'icône de la bienpensance universelle étant décédée début décembre 2013, il n'aura fallu qu'un mois à notre organisation pour remettre les choses à leur place.

 

3-Rolinat.jpg

 

Notre ami Jean-Claude Rolinat, qui ne ménage jamais ses efforts pour faire avancer nos idées et diffuser ses livres cliquez ici, fera un certain nombre de conférences et séances de signatures à Paris et en province cliquez là.

 

Ce livre est toujours disponible cliquez ici

 

8859618_orig.jpg

 

C'est aussi au cours du mois de janvier 2014 que nous avons lancé notre site d'achat en ligne Synthèse diffusion cliquez là.

 

15 Janvier :

 

1137745283.jpg

 

Parution du n°34 de la revue Synthèse nationale. Sommaire cliquez ici. Éditorial de Roland Hélie cliquez là

 

18 Janvier :

 

2145126023.jpg

 

Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, et Robert Spieler sont invités à prendre la parole à la réunion annuelle des Amis de Rivarol présidé par André Gandillon.

 

27 Janvier :

 

Manif Jour de colère à Paris.

 

DSC_0347.JPG

 

Synthèse nationale participe à la Journée de colère organisée à Paris en distribuant 25 000 tracts. De nombreux manifestants sont venus spontanément nous demander des tracts pour les diffuser dans leurs villes.

 

tract sn 2014 01 26.jpg

 

Lire le tract cliquez ici

 

Suite à la manifestation qui rassembla plus de 150 000 personnes des provocations policières eurent lieu. Synthèse nationale réagira en ces termes cliquez ici

 

Février 2014 :

 

JCR Mandela Lib franc.jpg

 

Diffusion, tout au long du mois de février, du livre de Jean-Claude Rolinat, La faillite de Mandela.

 

25 février

 

monop rivarol.jpg

 

Solidaire de l'hebdomadaire Rivarol retiré de la vente pour de fallacieux prétextes dans les rayons presse des Monoprix, Synthèse nationale appelle au boycott de cette enseigne de la grande distribution.

 

Mars 2014 :

 

olivier grimaldi.jpg

 

Les nationalistes sont en deuil. Notre camarade et ami Olivier Grimaldi, Président du Cercle Franco-hispanique, nous a quitté le 7 mars à la suite d'une longue et douloureuse maladie cliquez ici. Nous n'oublierons jamais l'aide et les encouragements qu'Olivier nous avait apportés depuis le lancement de notre revue. Olivier était unanimement apprécié dans notre famille politique et bien au-delà cliquez ici.

 

Au cours de l'année 2014, nous avons eu aussi la tristesse de perdre plusieurs amis dont Gilbert Sincyr cliquez ici, Pierre Descaves cliquez ici et  Daniel Tallet cliquez là. Nous ne les oublions pas.

 

23 et 30 mars

 

Les élections municipales se sont déroulées partout en France ces jours là. Plusieurs listes d'Union de la Droite nationale étaient soutenues par la NDP comme ici à Asnières.

 

979552Asnires.jpg

 

Ces élections ont été marquées par une percée spectaculaires du FN. Cette percée sera confirmée aux européennes de juin. Force est de constater que dans l'état actuel des choses le créneau électoral des nationalistes est, hélas, plutôt réduit cliquez là. Cela, alors que nos manifestations et campagnes militantes reçoivent un soutien de plus en plus large. Il fallait donc en tirer les conclusions. À l'issue des municipales nous avons donc décidé d'accentuer nos efforts sur Synthèse nationale plutôt que sur la NDP. Ce d'autant plus qu'un parti comme le Parti de la France, présidé par notre ami Carl Lang, est très présent sur le terrain électoral et assume parfaitement ainsi son rôle de parti politique.

 

Avril 2014 :

 

Le mois d'avril a été riche en événements pour notre association.

 

2014 Lille SN.jpg

 

Tout d'abord, nous avons organisé sous l'impulsion de Luc Pécharman le dimanche 13 avril à côté de Lille, à Nieppe, la deuxième journée régionale Flandre Artois Hainaut de Synthèse nationale. L'invité d'honneur était Gabriele Adinolfi, Président de l'Institut Polaris de Rome.

 

Cahiers-d-histoire.couv_1.jpg

 

Ensuite, à l'occasion de cette journée, nous avons présenté le premier numéro de notre nouvelle revue, les Cahiers d'Histoire du nationalisme, revue bimestrielle qui abordera, comme son nom l'indique, l'histoire de notre famille politique. Ce premier numéro est consacré à Léon Degrelle, chef du rexisme belge, à l'occasion du vingtième anniversaire de sa disparition cliquez ici.

 

10 avril

 

Parution du n°36 de la revue Synthèse nationale

 

SN 35 couv.jpg

 

Au sommaire cliquez là

 

13 avril 

 

Deuxième journée de Synthèse nationale dans le Nord. Une belle réussite, plus de 150 participants cliquez là

 

DSC03951.JPG

 

16 avril

 

Dans le quotidien Présent, qui vient d'être repris en main par une nouvelle équipe, Roland Hélie publie une Tribune libre au sujet du conflit en Ukraine cliquez là

 

Mai 2014 :

 

Début mai, pour le lancement des Cahiers d'Histoire du nationalisme un envoi de plus de 10 000  documents, un triptyque en couleur, est effectué sur nos fichiers. Travail considérable qui a mobilisé de nombreux militants et militantes des soirées entières. Plusieurs centaines d'abonnements, aux Cahiers comme à la revue Synthèse nationale, seront enregistrés suite à cet envoi.

 

16 mai

Dîner-débat organisé à Amiens par Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, avec Roland Hélie.

 

1504240697.jpg

Compte-rendu de cette réunion cliquez ici

 10339664_477068389093315_2389518339270973243_n.jpg

Juin 2014 :

 

Dans Présent du 7 juin, un grand entretien avec Roland Hélie sur le lancement des Cahiers d'Histoire du nationalisme. cliquez ici

 

Sortie du numéro 36 de Synthèse nationale le 10 juin.

 

sn 36.jpg

Au sommaire cliquez ici

25 juin

 

Synthèse nationale organise à Paris une réunion publique contre le Traité transatlantique cliquez là. Fidèle à sa vocation militante notre organisation dénonce sans relâche toutes les fourberies des mondialistes. Ceux-ci essayant de faire passer dans l'indifférence totale ce traité nationicide.

 

sn 26 06 14 ttat.jpg

 

À cette occasion une campagne de tractage sera lancée. Elle durera tout l'été. cliquez ici

 

IMG_9763.JPG

 

Devant une salle pleine les orateurs dénoncèrent cette forfaiture. Surprise au cours de la soirée : un message de sympathie pour notre initiative contre le TTAT de... Jean-Marie Le Pen cliquez ici

 

Juillet 2014 :

10370811_604823629637190_3430261513732329399_n.jpg

 

Au cours de l'été, Estéban, militant nationaliste emprisonné depuis le 5 juin 2013 après avoir été agressé par une horde gauchiste a enfin été libéré.

 

Retour sur cette pénible affaire cliquez là

 

15 juillet

 

Parution du numéro 2 des Cahiers d'Histoire du nationalisme consacré à François Duprat et au nationalisme révolutionnaire cliquez ici. Ce Cahier a été réalisé sous la direction d'Alain Renault, ancien secrétaire général du FN cliquez là

 

2638390_orig.jpg

 

Août 2014 :

 

Lancement de la campagne pour la 8e Journée nationaliste et identitaire qui se tiendra le dimanche 12 octobre à Rungis dans le Val-de-Marne.

 

8 JNI 1.jpg

Septembre 2014 :

 

10 septembre

 

Sortie aux Bouquins de Synthèse nationale d'un livre choc signé Georges Feltin-Tracol intitulé En liberté surveillée. Il s'agit d'un véritable réquisitoire contre le Système liberticide. Ce livre rencontrera un beau succès tant il dénonce avec réalisme toutes les dérives des mondialistes en la matière.

 

GFT Flyer 3.jpg

 

À lire absolument cliquez ici

 

Un entretien avec Georges Feltin-Tracol cliquez ici

 

20 septembre

 

Parution du numéro 3 des Cahiers d'Histoire du nationalisme consacré à Jacques Doriot et au PPF.

 

2952915433.jpg

 

Ce numéro 3 cliquez ici est aussi la suite de l'historisme de Bernard-Henri Lejeune, paru une première fois en 1977 et réédité en 2012 par nos soins cliquez là.

 

La campagne pour la 8e Journée de Synthèse nationale continue. Des milliers de dépliants sont envoyés pour inviter les patriotes à venir nombreux le 12 octobre à Rungis cliquez ici.

 

3535029173.2.jpg

 

Parution fin septembre du numéro 37 de Synthèse nationale cliquez là

 

Octobre 2014 :

 

1621738_474304389378278_6420351679683935083_n.jpg

 

12 octobre, c'est le grand jour de l'année pour Synthèse nationale. La 8e journée se déroule avec un public encore plus nombreux que ces dernières années dans les grands halls de l'Espace Jean Monnet à Rungis cliquez ici.

 

2014-10-12 12.30.16.jpg

 

Cette année notre journée à sensiblement changé sa formule habituelle. En effet, en plus des interventions et des tables-rondes un concert fut organisé en fin d'après-midi avec Dr Merlin et le groupe Northmen Impakt (photo).

 

10612658_1496569423934265_3739085696101846511_n.jpg

 

Vous pouvez consulter les différentes interventions en cliquant ici.

 

8 JNI Aramis.jpg

 

À l'occasion de cette belle réunion le dessinateur Aramis a publié aux Bouquins de Synthèse nationale un remarquable album de 300 pages, intitulé sobrement ça calme !,  reprenant ses meilleurs dessins de presse de ces sept dernières années cliquez là. Cet album peut être un cadeau parfait à offrir à vos amis en cette période de fêtes cliquez ici.

 

10420423_388323284664642_228309091101344176_n.pngAu cours de cette journée Synthèse nationale apportera aussi son soutien à l'initiative prise à Lyon par David Charpen pour lancer l'association Résistance à l'immigration cliquez là

 

 

Novembre 2014 :

 

22 novembre

 

10342803_1511892172430309_5137576213352897785_n.jpg

 

Synthèse nationale est invitée au congrès européen organisé par le Groupe Union Défense à Nanterre. Ce sera l'occasion pour Roland Hélie de rappeler les vieilles histoires qui unissent Nanterre au GUD cliquez là.

 

Différents intervenants au congrès du GUD interrogés par l'Agence infos libres.

 

Au cours du mois de novembre plusieurs séances de dédicaces du livre d'Aramis seront organisées à Paris, en particulier par la revue Livr'arbitre et le quotidien Présent. Ce seront autant d'occasions de présenter Les Bouquins de Synthèse nationale et de faire connaître nos revues.

 

Décembre 2014 :

 

Début décembre, rebelote pour les envois en nombre. Un catalogue présentant nos productions récentes et invitant nos amis à s'abonner à nos revues est largement diffusé. Rappelons que le meilleur moyen de soutenir notre site quotidien d'information (consulté chaque jour par des milliers de personnes – parfois plus de 10 000 dans la journée) c'est de s'abonner à nos publications et d'acheter et diffuser les Bouquins de Synthèse nationale.

 

887543017.2.jpg

 

Consultez ce catalogue cliquez ici

 

7 décembre

 

Table-ronde annuelle de Terre et peuple dirigée par notre ami Pierre Vial. Robert Spieler, Georges Feltin-Tracol et Roland Hélie y prendront la parole. Record d'influence à cette belle journée et aussi à notre stand sur lequel nous avons présenté nos dernières publications :

adi gab 2014 TP.jpg

 

Le livre tant attendu de Gabriele Adinolfi, Années de plomb et semelles de vent, dans lequel il raconte avec brio ses vingt ans de cavale passés en grande partie en France entre 1980 et 2000. Rappelons que le régime corrompu de la Démocratie chrétienne qui servait de gouvernement à l'Italie jusqu'à sa chute à la fin des années 90 avait essayé de faire porter la responsabilité d'attentats barbouzards très meurtriers aux militants nationaux révolutionnaires dont Gabriele Adinolfi était l'un des idéologues cliquez ici

 

1697532143.jpg

 

Parution du numéro 4 des Cahiers d'Histoire du nationalisme consacré au Parti des Forces nouvelles, l'une des principales organisations de la droite nationaliste des années 70 et 80. Le PFN fut créé il y a 40 ans, le 11 novembre 1974. Ce cahier est réalisé sous la direction de Didier Lecerf, historien et ancien membre de la direction du PFN cliquez là.

 

10 décembre

 

Venner 2.jpg

 

Sortie, aux Bouquins de Synthèse nationale, d'un livre de Basile Cérialis intitulé Dominique Venner Soldat politique. L'auteur, étudiant grec fasciné par la vie politique française, revient sur l'engagement du fondateur d'Europe Action cliquez là

 

11 décembre

SN Gabr Adi 2.jpg

 

Conférence organisée par Synthèse nationale à Paris avec Gabriele Adinolfi pour présenter son nouveau livre.

 

Voilà résumé en quelques lignes un an de combat nationaliste et identitaire mené par Synthèse nationale.

 

Notre association et notre revue ont été créées en 2006 et, depuis 9 ans maintenant, nos convictions sont restées intactes. Face au processus de destruction des identités et des nations provoqués par les mondialistes, seul un véritable mouvement de résistance nationaliste et populaire peut libérer notre pays et notre continent.

 

Ce mouvement est en gestation un peu partout en Europe. La multiplication des manifestations, comme celles qui se déroulent actuellement en Allemagne, les résultats croissants obtenus par les formations électoralistes se réclamant de la droite nationale ici et là, la radicalisation d'un grand nombre de nos compatriotes confirment notre analyse.

 

Synthèse nationale est un centre d'agitation politique et de diffusion des idées nationalistes et identitaires. Chaque année le nombre de ses lecteurs augmente et son influence s'étend. Tout cela est possible grâce d'une part à l'équipe qui anime les revues, la maison d'édition et l'association, et d'autre part à vous tous qui nous lisez, nous encouragez et nous soutenez par différents moyens.

 

2015 sera, nous le savons déjà, une année difficile pour notre pays. Raison de plus pour ne pas baisser les bras. Écartons la peur et le doute. Le combat continue !

 

Merci à tous pour votre fidélité.

 

L'équipe de Synthèse nationale

 

Le numéro 38 de la revue Synthèse nationale

sortira en janvier 2015

 

Faites un don à SN.jpg

UN GESTE POUR NOTRE LIBERTE !

17:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

23/12/2014

Les nouvelles publications de Synthèse nationale

111111111.jpg

 

Bulletin de commande cliquez ici

Le commander en ligne cliquez là

 

11111111.jpg

 

Bulletin de commande cliquez ici

Le commander en ligne cliquez là

 

1987366696.jpg

 

Bulletin de commande cliquez ici

Le commander en ligne cliquez là

 

04/11/2014

A lire et à offrir !

C-a-calme.jpg

 

Titre : Ça calme ! Auteur : Aramis Editeur : Les Bouquins de Synthèse nationale

Parution : octobre 2014 

 

Publié à l'occasion de la 8e Journée nationaliste et identitaire, Ça calme ! d'Aramis que l'on ne présente plus est le recueil que tout le milieu réclame à corps et à cris depuis des années. Sept ans de dessins parus dans les meilleurs titres de la presse nationale vous replongeront dans les pires scandales de cette Ve République vérolée dont on n'arrive décidément pas à se défaire…

 

Le regard désabusé mais perçant de notre ami trouve toujours le frai juste pour dénoncer la décadence mortifère de notre société et vilipender notre classe politique toujours plus soumise aux diktats des financiers qui mènent le monde. Gageons que la table de dédicace d'Aramis ne désemplira pas à la 8e journée puisqu'à l'approche des fêtes de fin d'année Ça calme! apparaît déjà comme le cadeau qui plaira à coup sûr à toutes les générations des familles qui veulent rester françaises !

 

Ça calme !, Aramis, Les Bouquins de Synthèse nationale, 310 pages, 23€ (+ 3€ de port)

 

Le commander en ligne cliquez ici

 

Bulletin de commande

La 8e Journée de Synthèse nationale : un succès !

1011634_553026088164211_1483333940836558739_n.jpg

 

David Charpen, Président de Résistance à l'immigration, au cours de son intervention

 

C’est près de 800 personnes qui, au cours de la journée de dimanche, sont venues assister à la réunion annuelle de Synthèse nationale qui se tenait à Rungis (94).

 

Dès 11 h 00, à l’ouverture des portes, nous savions que cette 8e édition des journées nationalistes et identitaires serait un succès. Une fois le guichet passé, les nombreux amis qui étaient venus parfois de très loin purent visiter les stands qui avaient été dressé dans un large couloir et dans un grand hall réservé à cet effet. Le premier d’entre ces stands était bien sûr celui de Synthèse nationale, situé juste après l’accueil, où étaient présentés les livres que nous éditons ainsi que notre nouvelle revue, née au mois d’avril dernier, Les Cahiers d’Histoire du nationalisme. De nombreux abonnements à celle-ci furent enregistrés ce dimanche. Autre attraction sur le stand, la présence du célèbre dessinateur de presse Aramis qui vient de réaliser un recueil de ses meilleurs dessins publiés ces dernières années intitulé « ça calme ! ». Cet album de 310 pages, édité par Les Bouquins de Synthèse nationale, est tout simplement hilarant. Aramis passa sa journée, ou presque, à le dédicacer. Il en fut de même pour Georges Feltin-Tracol avec son dernier livre-choc En liberté surveillée

 

Après l’étape incontournable au stand de Synthèse nationale, les visiteurs, de plus en plus nombreux au fur et à mesure que la matinée s’achevait, pouvaient rencontrer sur le stand du quotidien Présent, dont la nouvelle formule n’a échappé à personne, Francis Bergeron, Catherine Robinson, Thierry Bouzard ou Philippe Randa. Ils purent aussi visiter, dans le grand hall, celui de Rivarol où se trouvaient nos amis Jérôme Bourbon, Scipion de Salm et Robert Spieler. Il y avait là aussi le dernier numéro des Ecrits de Paris et des livres de collaborateurs de l’hebdomadaire de l’opposition nationale et européenne. A côté de Rivarol, la revue et l’association Terre et peuple dont les militants nous furent d’une aide précieuse pour la préparation de la réunion.

 

Côté mouvements, le stand du Parti de la France attira de nombreux sympathisants. Il jouxtait celui de Northmen impakt, le talentueux groupe musical qui devait se produire, juste après Docteur Merlin, à la fin de notre réunion. Il y avait aussi celui du Réseau identités et de la Ligue francilienne d’Hugues Bouchu qui diffusait le dernier livre de Richard Roudier sur le redécoupage fantaisiste de la France que veulent nous imposer Valls et Hollande. Le Cercle Franco-hispanique, fidèle de nos journées, l’association Fier de l’être avec ses fameuses cartes postales non-conformistes, étaient aussi présents ainsi que bien d’autres...

 

IMG_9993.JPG

 

Le Cercle Franco-hispanique reçoit ses amis

 

Côté stands commerciaux, le plus grand était celui de Tribann, le magasin lillois de vêtements qui rencontra un certain succès. Il y avait aussi le sympathique serrurier Pierre Chabot, bien connu des nationaux parisiens, les vins et alcools des terroirs de France et d’ailleurs qui firent un tabac. Il en allait de même pour les éditeurs comme La Diffusion du Lore, Déterna ou les Editions Damase qui présentaient leurs derniers livres parus. Partout régnait la bonne humeur et les exposants tout comme les visiteurs ne regrettaient visiblement pas d’être venus.

 

De nombreux écrivains et collaborateurs de notre revue, tels Jean-Claude Rolinat, Nicolas Tandler, Patrick Gofman, Philippe Randa, Pieter Kerstens dédicaçaient leurs ouvrages sur les stands.

 

A 11 h 30, Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, prononça un discours d’ouverture dans la salle de réunion (400 places) qui était déjà presque pleine. Il annonça que cette 8e journée était dédiée à Olivier Grimaldi, fondateur du Cercle Franco-hispanique et ami de notre revue, qui nous a quitté au début du mois de mars à la suite d’une longue maladie.

 

mmmmm.jpg

 

Dès la première table-ronde, la salle est pleine

 

Débuta ensuite la table-ronde animée par Robert Spieler. Georges Feltin-Tracol, qui vient de publier un remarquable livre-choc, En liberté surveillée, développa le thème de la journée, « Nations, civilisations… des mots qui pour nous veulent encore dire quelque chose ! ». Son exposé sera prochainement en ligne sur ce site. Puis Arnaud Raffard de Brienne attaqua le nationicide Traité transatlantique. Il rappela que Synthèse nationale fut la première, à droite, à dénoncer ce traité. Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France, évoqua pour sa part l’engagement politique et David Charpen, Président de Résistance à l’immigration, l’engagement associatif. Enfin Richard Roudier, Président du Réseau identités développa les propositions identitaires sur le redécoupage de la France.

 

IMG_9981.JPG

 

L'espace restauration qui ne désemplie pas

 

A partir de midi, jusqu’au milieu de l’après-midi, l’espace restauration ne désemplie pas un instant.

 

RUNGIS tribune 2014 10 12 -55-.JPG

 

Luc Pécharman, Jérôme Bourbon, Serge Ayoub, Roland Hélie, Francis Bergeron, Pierre Vial

 

A 15 h 30 débuta le meeting très attendu. Luc Pécharman ouvrit la séance avec une brillante intervention sur la « novlangue », fléau des identités. Puis ce fut le tour de Francis Bergeron qui profita de son intervention pour présenter le nouveau Présent. Jérôme Bourbon qui lui succéda fit, avec le talent que nous lui connaissons, une analyse de la situation politique du moment et rappela que Rivarol était à nouveau victime de la répression du Système. Ce fut le tour de Serge Ayoub. Le porte-parole du Courant solidariste français fit un exposé sur la notion du temps. Le temps qu’il a fallu pour créer une nation comme la France ou une civilisation comme la civilisation européenne. Ce qui ne se fait pas avec le temps ne résiste pas à l’épreuve du temps. Pierre Vial pour sa part nous fit, comme d’habitude, un remarquable exposé sur nos identités menacées. Ce fut un délice de l’écouter.

 

10387306_553026041497549_1955585977349879829_n.jpg

 

Roland Hélie lors de la séance d'ouverture

 

Enfin Roland Hélie conclu le meeting en appelant les participants à continuer et amplifier le combat nationaliste et identitaire : « Nous ne pouvons pas nous résigner à voir notre nation et notre civilisation disparaître. Le combat que nous menons ne s’arrête pas aux échéances électorales, c’est un combat qui doit nous mener à la victoire. Le XXIe siècle sera celui du réveil des peuples et des nations ! »…

 

10612658_1496569423934265_3739085696101846511_n.jpg

 

Nothmen impakt, un groupe comme on les aime

 

La partie politique de la journée étant terminée, ce fut la partie festive qui commença. Docteur Merlin et Northmen Impakt se chargèrent parfaitement de faire passer en chanson les messages qui sont les nôtres. Le concert fut un véritable succès. Terminer une Journée de Synthèse nationale par un concert était une première. Gageons que cela devienne une tradition…

 

A 18 h 30, comme prévu, les portes se refermèrent et chacun rentra chez soit avec la ferme volonté de se battre pour que vive la France française et que vive l’Europe européenne !

 

16:11 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

10/10/2014

Dimanche 12 octobre : TOUS A RUNGIS !

8 JNI R Hélie.jpg

8 JNI R Spieler.jpg

8 JNI Northmen impakt.jpg

8 JNI RESTAURANT.jpg

Plus d'informations cliquez ici

09:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)