Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2012

Les Bouquins de Synthèse nationale ont leur site

les bouquin2.jpg

Les Bouquins de Synthèse nationale ont

désormais leur site de présentation : cliquez ici

 

20/08/2012

L’islam est-il devenu religion d’État en France ?

AFFICHE-NDP06.jpgCommuniqué de la Nouvelle Droite Populaire des Alpes-Maritimes cliquez ici

Comme chaque année, alors que le Carême est volontairement et totalement passé sous silence dans l’actualité, le Ramadan qui se termine aujourd’hui est annoncé en boucle dans tous les médias, à toute heure et sur toutes les ondes.

L’islam est-il devenu religion d’État en France ?

Notre pays compte pourtant encore plus de 50 % de baptisés et il est essentiellement de racine et de tradition chrétiennes. Cette surmédiatisation du Ramadan, loin d’être le fruit du hasard, s’inscrit dans un processus toujours plus croissant de déchristianisation-islamisation de notre société, tout cela, bien sûr, au nom de la « laïcité positive ». Cette « laïcité positive » qui permet la multiplication des mosquées-cathédrales et l’occupation illégale de rues par des musulmans pour y prier. Cette « laïcité positive » qui supprime le porc dans certaines cantines et impose progressivement la viande hallal partout.

Cette « laïcité positive » qui hurle lorsque des tombes et édifices musulmans sont profanés mais qui se tait immédiatement lorsque de mêmes exactions frappent les autres religions ! Tout cela n’est pas étonnant de la part d’une classe politique inconsciente et suicidaire qui est allée jusqu’à refuser toute référence aux racines chrétiennes de l’Europe dans la funeste Constitution européenne.

16/08/2012

Angleterre : le prénom le plus donné aux bébés garçons est Mohammed…

EUROPE – Changement en tête du classement masculin. Le prénom Mohammed et ses variantes a été celui le plus donné par des parents anglais et gallois à leur fils en 2011, indique CNN mardi 14 août, qui a compilé les chiffres officiels du Bureau national des statistiques (PDF).

Depuis 2007, ce prénom a toujours occupé la première ou la seconde place du classement. « Il pourrait devenir encore plus populaire, après la médaille d’or de Mohamed Farah » dans l’épreuve du 5 000 m aux JO de Londres, prédit le site internet de la chaîne américaine.

Si vous avez lu cet article de la BBC, publié mardi, vous aurez eu une information différente. Officiellement, Harry a été le prénom le plus donné en 2011 pour les garçons. « Le gouvernement a déclaré que Harry était le prénom préféré, mais si l’on additionne les cinq différentes orthographes de Mohammed, Harry repasse derrière », commente CNN. Mohammed, Muhammad et Mohammad font ainsi partie du top 100, tandis que Muhammed et Mohamed s’inscrivent dans le top 200 des prénoms préférés.

4,6% des Britanniques sont musulmans

En 2010, le Royaume-Uni (Angleterre, pays de Galles, Ecosse, Irlande du Nord) abrite une minorité musulmane forte de près de trois millions de fidèles, pour une population totale d’environ 62 millions de personnes. En Angleterre et au pays de Galles (55 millions d’habitants), au total, 7 907 bébés ont été appelés Mohammed et ses variantes en 2011 (et 37 564 sur cinq ans). En 2011, 723 913, garçons et filles ont vu le jour en Angleterre et au pays de Galles. Le prénom Mohammed et ses variantes n’a donc été choisi que pour un peu plus de 2% des nourrissons garçons.

Parmi les autres prénoms les plus populaires, Oliver (36 653 bébés sur cinq ans) et Jack (36 581 bébés) suivent de près. CNN rappelle que le gouvernement britannique tient des statistiques séparées pour l’Ecosse et l’Irlande du Nord.

Côté filles, la bataille a lieu entre les Y et les A : les parents anglais et gallois ont préféré Amelia en 2011, devant Olivia (pourtant 1er en 2010). Lily, Jessica et Emily sont les trois prénoms qui ferment ce top 5 très convoité. Voici le nuage des prénoms publié par l’Office national des statistiques, sur son site.

Source francetvinfo via fdesouche

14/08/2012

Le nouveau numéro de Terre et Peuple Magazine est paru :

tp52_Copier.jpg

 

Pour le commander : cliquez ici

Pour info : la XVIIe Table ronde de Terre et peuple

aura lieu le dimanche 7 octobre...

LENTEMENT, MAIS SUREMENT, LES ASSIETTES SE VIDENT…

3713956709.jpgPar Pieter Kerstens

Quand en 2008 j’avais écrit « qu’il faudrait que l’on se serre (un peu) la ceinture » (*), avant d’en arriver «à distinguer dans nos dépenses l’indispensable du superflu », nombreux ont été ceux qui me reprochèrent mon ignorance des capacités financières et politiques dont disposaient les gouvernements et l’Union Européenne pour juguler « la CRISE ».

Après l’Islande, l’Irlande, le Portugal, la Grèce et l’Espagne c’est maintenant Chypre qui se trouve en difficultés, en attendant peut être l’Italie, la France ou les Pays-Bas dans les mois à venir …

Et ce n’est pas le fait du hasard. Il est indéniable que la tourmente bancaire et financière trouve son origine outre-Atlantique où les gnomes de Wall Street et les requins de la finance ont été encouragés par Alan Greenspan afin de doper l’économie américaine. Ainsi, l’octroi de prêts financiers irréalistes à des consommateurs insolvables ont été la cause d’une bulle immobilière et la prolifération de « subprimes ». La suite a été longuement analysée et commentée par des économistes indépendants, ce qui a permis la publication de nombreux ouvrages à ce sujet.

 

Mais si la FED (Banque Centrale Américaine) dispose de pouvoirs étendus, tel n’est pas le cas de la BCE (Banque Centrale Européenne) dont la mission principale –imposée par les chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union Européenne- se limite à contenir l’inflation et non pas à intervenir au niveau économique. Là où la FED peut imprimer des centaines de milliards de dollars jour et nuit (65% de la monnaie en circulation dans le monde), la BCE, elle, ne peut qu’émettre des avis ou des recommandations aux états européens quant à la gestion de leurs budgets respectifs.

 

Est-ce de la faute des agences de notation (Standard & Poors, Fitch ou Moodys) ou encore des principales banques internationales –créancières des emprunts d’états- si la plupart des gouvernements européens ont sciemment affichés des budgets négatifs au cours des 30 dernières années, cause de déficits successifs ?

 

Afin de complaire à leurs électeurs, à leurs contribuables et à leurs fonctionnaires, une majorité de pays européens a entassé une dette publique ahurissante à seule fin de permettre la survie de l’ETAT-PROVIDENCE.

 

Comme aucun des responsables n’a tiré la sonnette d’alarme en temps voulu, la dette a enflé au fil du temps (à la plus grande satisfaction des banquiers, « puisqu’un état ne fait pas faillite ? », bien que la France et la Grèce aient connu la banqueroute à plus de 10 reprises au cours des derniers siècles), pour atteindre aujourd’hui un summum abracadabrantesque…

 

De telles situations se sont déjà produites au cours de l’Histoire récente (Finlande, Argentine, Zimbabwe) et systématiquement les populations mises à l’épreuve ont vu leur pouvoir d’achat se restreindre et leur niveau de vie fortement diminué, durant de nombreuses années, avant de retrouver l’espoir d’un retour au « mieux-être ».

 

Les tergiversations, le laxisme et les palabres des Sommets Européens, la mise en place d’outils financiers tels que le FESF ou le MES, les aides, subventions, garanties ou dons ne mettront pas fins aux tares et aux utopies qui nous ont été infligées par la gouvernance euro-mondialiste, aux mains de Commissaires Européens arrogants suffisants et méprisants.

 

Ces incompétents ignorent même le bon sens de la déclaration d’Abraham LINCOLN devant le Congrès américain en 1860 :

 

« Vous ne pouvez pas aider le salarié en anéantissant l’employeur.

Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.

Vous ne pouvez pas éviter les ennuis en dépensant plus que vous ne gagnez.

Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant pour eux ce qu’ils pourraient et devraient faire eux-mêmes. »

 

Une telle méconnaissance de la réalité est consternante, infantile et inquiétante…

 

(*) Synthèse nationale, n°8, été 2008

11:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

04/08/2012

Le numéro d'été de Rivarol est sorti...

3058.jpg

En vente chez les marchands de journaux : 3,50 € (20 pages)

01/08/2012

CELA se PASSE DE COMMENTAIRES...

Le président normal François Hollande a créé une commission de rénovation et de déontologie de la vie publique. Cette commission est chargée de proposer les réformes à répondre aux préoccupations exprimées par le Président de la République dans une lettre, et de formuler toutes les autres recommandations qu'elle jugera utiles. Elle remettra son rapport au Président de la République avant le 15 novembre 2012.

 
Voici la liste des membre de la commission :
> M. Lionel Jospin, ancien Premier ministre, est nommé président de la commission instituée par le présent décret.
> Sont nommés membres de la commission :
> M. Olivier Schrameck, président de section au Conseil d'Etat ;
> Mme Chantal Arens, présidente du tribunal de grande instance de Paris ;
> Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ancienne ministre ;
> Mme Julie Benetti, professeure à l'université de Reims ;
> M. Jean-Claude Casanova, membre de l'Institut, président de la Fondation nationale des sciences politiques ;
> M. Jean-Pierre Duport, préfet de région honoraire ;
> M. Jean-Louis Gallet, conseiller à la Cour de cassation, vice-président du Tribunal des conflits ;
> Mme Marie-Christine Lepetit, chef du service de l'inspection générale des finances ;
> Mme Wanda Mastor, professeure à l'université Toulouse-I ;
> M. Ferdinand Melin-Soucramanien, professeur à l'université Bordeaux-IV ;
> Mme Agnès Roblot-Troizier, professeure à l'université d'Evry ;
> M. Dominique Rousseau, professeur à l'université Paris-I ;
> Mme Hélène Ruiz-Fabri, professeure à l'université Paris-I.
> Est nommé rapporteur général de la commission : M. Alain Ménéménis, conseiller d'Etat.

CE QU’IL FAUT SAVOIR :
> Monsieur Jospin sera rémunéré à hauteur de 122.000€ pour ce travail difficile, Madame Bachelot 92.000€ et les autres auront 80.000€. La presse bienveillante n’en parle pas….
> Mais ce n’est pas tout : Il est écrit dans le décret n° 2012-875 : La commission peut entendre ou consulter toute personne de son choix,
> Ces personnes nommées « Consultant » toucheront une indemnité de 35.000€ pour leurs conseils
> 34 ont déjà été nommés dont voici deux noms :
> Mme Sylviane Agacinski philosophe épouse de Mr Jospin
> Mr Pierre Bachelot Fils de Mme Bachelot

La commission va coûter au contribuable : 2.444.000€ sans compter les frais annexes de ces personnes.
> Le président normal fait travailler les copains et copines.

Et vous, vous allez gagner des taxes, taxes, taxes et IMPÔTS !
 
Faîtes passer le message, il faut faire le travail que la presse gauchiste refuse de faire….

 

Merci Jacques