Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2012

"Mariage homosexuel" : le point de vue de l'évêque de Chartres, Mgr Pansard :

Mgr Michel Pansard, évêque de Chartres, s'exprime à son tour sur le projet de loi dénaturant le mariage :

 

P"[...] De quelle reconnaissance parle-t-on ? S'agit-il d'une acceptation, refusant toute discrimination et apportant aux personnes des protections juridiques, patrimoniales et fiscales ? Ou s'agit-il d'une mise en valeur publique et symbolique d'une forme de vie qu'une société se donne pour assurer sa pérennité ? Dans ce cas, le sujet devient politique et social et invite légitimement à s'interroger. La différence sexuelle, la différence des genres est-elle structurante ou secondaire voire indifférente dans le mariage et la fondation d'une famille ? Notre société va-t-elle « manifester une indifférence publique à l'altérité sexuelle dans le lieu même où elle joue à plein, celui de la conjugalité et de la filiation ? » Epoux 1 et époux 2 est-ce la même chose qu'époux et épouse ? Parent 1et parent 2 est-ce la même chose que père et mère ?

 

Le mariage n'est pas que la célébration romantique ou utilitaire d'un amour. En concentrant notre attention sur l'individu et ses sentiments nous risquons d'enfermer le mariage dans une affaire privée et intime dont on pourrait se demander en quoi l'Etat aurait à le prendre en charge. Jusqu'à ce jour, la longue histoire de l'Institution du mariage dans l'histoire de l'humanité a été le lieu structurant de la différence de l'homme et de la femme, des parents et des enfants, de l'épousable et du non épousable.

 

Au plan anthropologique et au plan du droit, le mariage est lié à la famille : « Les époux assurent ensemble la direction morale de la famille. Ils pourvoient à l'éducation des enfants et préparent leur avenir». La revendication légitime d'égalité doit-elle neutraliser les différences pour faire du mariage et de la famille une réalité « sexuellement neutre » dans la définition de laquelle ni l'alliance d'un homme et d'une femme, ni la génération n'entreraient ? La prise en compte de différences et de différenciations n'est pas une discrimination. 

 

- Pourquoi donc vouloir appeler « mariage » une réalité autre que la définition reçue du mariage ?

 

- Garderons nous un vocable commun pour désigner l'alliance spécifique d'un homme et d'une femme ?

 

Le mariage implique aussi les enfants. Mais où mettrons-nous l'accent sur le droit à l'enfant ou sur le droit des enfants ? Le droit des enfants, c'est à dire le droit que la société donne aux enfants de pouvoir grandir dans les meilleures conditions pour développer toutes les dimensions de leur humanité dont fait partie l'acquisition de leur identité sexuelle."

 

Source Le Salon beige Cliquez ici

 

Merci Jacques

Dimanche 11 novembre, à Paris, 6e Journée nationale et identitaire de Synthèse nationale...

6 jni sn.jpg

16:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

25/09/2012

L'identité contre l'islamisation et le laïcardisme !

Yves Darchicourt

Il y a environ deux ans, Mme Le Pen lançait une petite phrase assimilant le débordement des prières mahométanes dans certaines rues de Paris à une manifestation "d'occupation"; récemment, elle a suggéré de faire interdire le port du voile islamique dans les lieux publics. Tollé politico-médiatique assuré dans les deux cas et publicité sans frais ! Et hélas à nouveau pain béni pour les ennemis de notre identité et de notre civilisation : déjà les collabos de l'immigration - qui n'envisagent évidemment pas de renvoyer les fidèles musulmans surnuméraires chez eux - avaient en conséquence demandé à ce que les projets de construction de mosquées soient facilités et les laïcards forcenés - pour qui la France n'est pas plus la fille aînée de l'Eglise que celle du Prophète ou n'est l'élue d'un quelconque Eternel - exigent à nouveau l'interdiction absolue de toute référence à une appartenance religieuse sur le domaine public.

Tandis que certains souhaitent voir proliférer les minarets à côté des beffrois et des clochers, d'autres envisagent de légaliser la christianophoblie - et plus particulièrement la cathophobie - en s'attaquant à tout ce qui faisait se hérisser les partisans du petit père Combes : crèches publiques, déambulations de St-Nicolas, processions ou bénédictions traditionnelles, croix publiques, volées de cloches...et pourquoi pas en se laissant aller à  un délire épurateur pourfendeur de l'hagiotoponymie dans nos Provinces en faisant "débaptiser" villes, villages et lieux-dits attachés par leur nom à un saint de l'Eglise catholique. Immigration-islamisation et laïcardisme échevelé se conjuguent dans la même perspective de destruction de notre identité civilisationnelle !

Notre Civilisation est d'un âge immense, developpée sur nos terres par les descendants de ces cavaliers conquérants dont les Dieux allaient par trois, imprégnée d'un christianisme adapté à son infrastructure mentale et religieuse et qui, incomparable, doit être défendue et préservée dans tous ses aspects dont l'Islam (qui s'incrustera avec ou sans voiles tant que ses partisans seront présent en nombre sur nos terres) ou l'absence d'élan mystique ne font pas partie. C'est pourquoi il est fort regrettable que pour se faire admettre aux mangeoires d'une République gangrénée par les FrèresTrois Points, une politicienne prétendant représenter "la France et les Français" en vienne à donner du grain à moudre aux ennemis de notre identité et de notre civilisation. 

Rassemblement Résistance Reconquête !


22:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

22/09/2012

Pour la Nouvelle Droite Populaire, il ne suffit pas de s'en prendre aux effets, il faut s'attaquer aux causes...

Identite.jpgUn communiqué de la Nouvelle Droite Populaire :


Marine Le Pen, dans un entretien au Monde, demande l'interdiction du port du voile islamique et, sans doute pour faire bonne mesure, de la kippa. Dont acte. Evidemment, une telle revendication suscite les glapissements et les couinements habituels des chiens de garde du Système. Jusque-là rien de bien nouveau... En fait, Marine Le Pen demande simplement, en bonne candidate à l'intégration au Système qu'elle est, que soit appliquée la loi interdisant les signes ostentatoires d'appartenance à une religion promulguée il y a quelques années par le même Système.


En réalité Marine Le Pen s'attaque aux effets et non aux causes de la situation actuelle. Au-delà de l'intégrisme islamique, qu'il est certes louable de combattre, c'est à l'immigration incontrôlée, génitrice de cette islamisation, qu'il convient de s'attaquer sérieusement. Or, il semblerait que cette évidence échappe, aujourd'hui, au FN nouvelle vague. Il ne suffit pas de brandir la laïcité à tout va pour contrer l'islam conquérant, il faut redonner à chacun de nos peuples européens une véritable conscience nationale et ethnique. Il faut procéder à un réarmement moral et spirituel des peuples d'Europe. Ce réarmement devant reposer exclusivement sur nos traditions et nos valeurs ancestrales. 

 

L'islam est peut être une religion respectable, mais elle l'est encore plus en terre d'islam. Ici, nous sommes en France et en Europe et, quoiqu'en disent les thuriféraires du prêt à penser institutionnel, l'Europe est une terre de beffrois, de cathédrales et de dolmens, elle n'est pas, et elle ne sera jamais, une terre de mosquées ni de minarets.


20/09/2012

Affaire Charlie hebdo : un communiqué de Roger Holeindre...

4-juin-2011-d.jpg

Un journal français… ou plutôt, un torchon, a cru nécessaire, pour doper ses ventes, d’insulter la religion musulmane en publiant des caricatures de Mahomet, et en faisant sa publicité plusieurs jours à l’avance.

Le Cercle National des Combattants, qui se bat contre l’islamisme, se refuse à voir derrière ces dessins… dont certains sont orduriers… la moindre liberté d’expression. En tant que défenseur des valeurs chrétiennes de la France, il condamne cette provocation… que paieront encore des innocents.
 
Tout cela est d’autant plus scandaleux que ces marchands de papier ont, depuis toujours, fait le jeu des ennemis de la France… trainer celle-ci dans la fange ; en tout premier lieu les catholiques… puis… depuis des années, le Pape, et ce en toute impunité… au nom de la liberté d’expression.
 
Ils ont de plus ridiculisé toutes les mesures nécessaires pour que la paix civile règne dans notre pays par le respect des valeurs qui, depuis nos rois et les différentes républiques, ont permis à notre pays d’être respecté de par le monde, en voyant eux aussi… du racisme partout !
 
Le Cercle National des Combattants demande que tous les frais de protection de ces individus qui vont s’ensuivre… soient portés au compte du journal.

19/09/2012

Dimanche 11 novembre, à Paris, 6e Journée nationale et identitaire de Synthèse nationale...

SN 6 JNI 1ere annonce.jpg

11:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Un grand entretien avec Lionel Baland sur la disparition de Jörg Haider dans Minute de cette semaine...

une.gif

Vous pourrez lire dans Minute de cette semaine un entretien avec notre ami Lionel Baland, spécialiste des droites européennes, sur son livre consacré au chef historique du FPO autrichien disparu il y a 4 ans. Cliquez ici.

 

Rappelons que, dans la dernière livraison de Synthèse nationale, Lionel Baland consacrait aussi un dossier à Jörg Haider. Cliquez là.

 

Pour acheter le livre de Lionel Baland paru aux Editions des Cimes et diffusé par La Librairie française, cliquez ici.

18/09/2012

Mosquée de Tours : qui, comment, pourquoi ?

 

Un communiqué de Vox Populi Tours (cliquez ici) :

 

Récurrentes, les polémiques liées au halal, aux prières de rue ou encore au port du voile ont déjà démontré qu’une grande partie des musulmans installés en France ne souhaitaient pas s’intégrer mais tout au contraire imposer leur mode de vie au peuple français.

 

Aujourd’hui, c’est une mosquée qui se construit dans notre ville. Relevant davantage du symbole de conquête que de l’assimilation discrète… Les citoyens tourangeaux, eux, sont aussi en droit de s’interroger sur le financement de cette mosquée géante dont le coût s’élève à 6 millions d’euros. Tout comme il semble légitime aussi de s’intéresser aux activités parallèles qui seront rattachées à ce lieu. Car comme c’est bien souvent le cas, la mosquée de Tours ne sera pas qu’un lieu de culte mais sera également dotée d’un « centre multiculturel » dédié à l’enseignement du Coran et de la langue arabe. On sait malheureusement trop bien le type d’endoctrinement qui a parfois été professé dans de tels lieux, y compris en France (on peut notamment évoquer les djihadistes formés dans la région lyonnaise et retrouvés combattant à l’étranger). Alors que le traumatisme Merah est toujours présent, il n’est pas interdit de s’inquiéter, ou tout au moins de se questionner.

 

La question du financement est à nos yeux importante, car elle conditionne aussi une bonne partie de la gestion de cette future mosquée.

 

Pour ce qui est de la construction, nous savons déjà que l’Algérie a donné 482 000 euros et que la communauté tourangelle a versé pour sa part (et au mépris des principes de laïcité que la gauche n’hésite jamais à utiliser contre les catholiques, et à bafouer pour les musulmans) 1,5 millions d’euros. Un appel aux dons a aussi été lancé sur internet mais il semble évident que ce ne sont pas les musulmans installés en Touraine qui verseront les 4 millions restants… Qui donc apportera l’argent manquant ? Et, se faisant, contrôlera donc la mosquée… On peut bien sûr penser au Qatar ou à d’autres pays du Golfe. A des pays pour qui la charia est la seule loi…

 

Nous exigeons une transparence totale de la part de Monsieur Salah Merabti, porte-parole de la communauté Islamique du 37, et de Monsieur Jean Germain, maire de Tours, afin de savoir clairement qui finance l’implantation de ce lieu de culte islamique. Nous voulons par ailleurs être assurés qu’il n’y aura aucun risque de dérive extrémiste voire terroriste.

 

Avec les enracinés de Vox Populi, dénoncez la construction de cette mosquée ainsi que les financements dont elle bénéficie tant de la part des pouvoirs publics que de pays étrangers. Avec les enracinés de Vox Populi, venez soulever le débat sur l’islamisation de Tours, de la Touraine… de la France !

 

Restons maître chez nous, DÉFENDONS NOTRE IDENTITÉ !

17/09/2012

Chronique de la France asservie et résistante...

Photo 012.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

(n°3060 du 14 septembre 2012)

 

« L’UMP se situe un peu plus à gauche que le Parti démocrate américain ». C’est la puissante réflexion d’un député UMP, Axel Poniatowski, qui explique les raisons pour lesquelles l’UMP n’a pas envoyé de délégation ni même le moindre représentant à la convention républicaine qui s’est tenue récemment à Tampa (Floride).

 

DIEU, QU’IL EST NUL !

 

L’UMP ne goûte que modérément la rhétorique des Républicains américains qui considèrent que « l’Europe est un continent en déclin. » Incroyable, nous nous en étions aperçus. Le Grand Old Party assimile la France au socialisme et à l’assistanat. Pas possible ! Axel Poniatowski, un de ces génies qui a permis à la droite de verser à gauche alors que la gauche française restait de gauche déclare, l’air pénétré : « Les valeurs de la droite américaine et de la droite française se sont considérablement éloignées depuis 15 ans. » Il ajoute : « On a plus de relations avec les démocrates et les think tanks d’obédience démocrate. On l’occulte toujours, mais l’UMP se situe parfaitement en concordance avec le Parti Démocrate. Et encore, on serait plutôt un peu plus à gauche. » Il conclut par cette considération : « La connotation religieuse est tellement prégnante au sein du Parti républicain qu’on se demande un peu où on est. » Soutenir de facto Obama, qui est aussi soutenu par Hollande et le Parti socialiste, est-ce intelligent et courageux de la part d’un responsable de la “droite” française ? C’est bien la preuve que la droite et la gauche du Système, c’est bonnet rose et rose bonnet.

 

DIEU, QU’ELLE EST NULLE !

 

Il y a deux semaines, Laurence Parisot, patronne du MEDEF, a introduit Bernard-Henri Lévy à son université d’été en ces termes : « Vous êtes l’incarnation de l’intelligentsia française telle que nous l’aimons. » « L’intelligence française » à propos de BHL, il fallait oser… La majorité des patrons a applaudi, ce qui qualifie leur niveau. Pour avoir beaucoup fréquenté ce milieu, je puis témoigner de la médiocrité culturelle et idéologique de la plupart d’entre eux. Ceci dit, ne soyons pas injustes. Un patron d’entreprise qui se consacre comme un forcené à la réussite de sa boîte n’a guère de temps pour se passionner pour Véronèse, Caspar David Friedrich, Arcimboldo, Nietzsche, Montherlant, Michel Déon ou Couperin. Il y a bien sûr des exceptions tout à fait remarquables. Mais la plupart choisissent des domaines d’intérêt faciles d’accès, où l’apparence est maîtresse. Quoi de plus facile que de briller dans une confrérie du cigare ? Il suffit de prendre un air pénétré en inhalant le tabac et en se planquant derrière les volutes de fumée. Idem pour le vin. Très facile de se la jouer super expert en prenant des airs mystérieux et ultra-concernés, autour d’une table, en commentant, avec des termes compliqués, des vins parfois sans intérêt. Les autres convives, qui n’y connaissent pas davantage en vins, se sentent obligés de prendre les mêmes airs graves, qui n’autorisent aucun ricanement. Mais la cuistrerie la plus considérable est atteinte dans le domaine de l’“art”. Beaucoup se revendiquent collectionneurs. J’ai connu un chef d’entreprise qui m’avait confié, avec un air quelque peu mystérieux, qu’il collectionnait des peintures. Lesquelles ? Il me répondit, très fier de lui : « Les peintures que j’achète à la butte Montmartre ». J’ai failli exploser de rire… Ceci dit, à un tout autre niveau, il y a le super-cuistre richissime François Pinault qui collectionne des œuvres contemporaines et les expose dans un magnifique palais de Venise, le palais Gritti. J’y avais vu un gigantesque Mickey, qui trônait devant le canal, réalisé par un gigantesque zozo, Jeff Koons, ancien mari de l’actrice porno la Cicciolina, et qui est l’artiste adoré de la Jetset et du monde de l’art branchouille et institutionnel. Bref, du monde dégénéré.

 

Mais revenons à l’université d’été du MEDEF. L’homélie de BHL a eu lieu après l’intervention du Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Que d’émotions ! BHL a des choses à dire, notamment au sujet de la Syrie. Pas de problème : il est venu les dire à Nicolas Sarkozy, cet été, qui passait ses vacances au Cap Nègre. En attendant sans doute qu’il vienne les dire à François Hollande et qu’il entraîne la France dans une nouvelle guerre imbécile.

 

Spieler.jpg

 

DIEU, QU’ILS SE HAÏSSENT !

 

L’élection du futur Président de l’UMP suscite d’étranges manœuvres. On sait que celle-ci se joue entre Copé et Fillon. Fillon est le favori des sondages (si l’on interroge l’ensemble des Français) mais est très, très loin d’avoir emporté la partie. Car ce sont les militants et cadres de l’UMP qui votent, non les électeurs. Nicolas Sarkozy ne dira pas officiellement sa préférence. Pour autant, elle est limpide. Une petite sauterie a eu lieu, il y a quelques jours, dans un bistrot peu prolo, à vrai dire, de Neuilly : le Winston, ancienne adresse préférée de Nicolas Sarkozy pour ses rencontres politiques. Les figures de la droite locale étaient présentes pour soutenir Copé : Jean Sarkozy, fils de Nicolas, et même Charles Pasqua, venu « en ami ». Certes Fillon a fait une belle « prise de guerre » en obtenant le ralliement de Christian Estrosi. Pour autant, la partie semble mal engagée pour l’ancien Premier ministre. Le ralliement du fils de Sarkozy à Copé est, pour le moins, un signe fort de la préférence de l’ancien président de la République. Par ailleurs, une étrange annonce a eu lieu, il y a quelques jours. Henri Guaino, l’ancien conseiller très influent de Sarkozy, a annoncé sa candidature à la présidence de l’UMP. A deux semaines du dépôt des 8 000 signatures requises. Autant dire qu’il n’a a priori aucune chance de les recueillir. Alors pourquoi cette annonce ? Guaino, fidèle parmi les fidèles de Sarkozy, est tout sauf un imbécile et un inconséquent. S’il le fait, c’est sans doute sur ordre. L’objectif est de lancer un missile furtif sur le vaisseau de Fillon. Il est possible que Guaino, constatant qu’il n’a pas pu réunir en deux semaines les 8 000 signatures, choisisse d’appeler à voter Copé. Et gageons que Copé sera élu. C’est ainsi que cela se passe en démocratie…

 

ALERTE ! L’ANTISÉMITISME EST TOUJOURS PRÉSENT !

 

C’était le soir du Shabbat. Un touriste belge de confession juive, Jack Field, 35 ans, « juif pratiquant » selon ses termes, logeait dans un hôtel des Arcs. Or, il convient de ne pas ignorer que pendant le Shabbat, on ne doit pas allumer les lumières directement ou indirectement. Or, damned, déclare-t-il, « dans le couloir de l’hôtel, il y avait une lumière qui s’allumait automatiquement à mon passage. » Emoi, scandale, couinements. Le touriste, extrêmement arrogant, exigea la condamnation du système d’éclairage, quitte à payer un petit peu (un petit peu !) plus. L’hôtelier, connu pour avoir une forte personnalité, l’envoya derechef promener. Devant la houtspa (culot monstre en hébreu) de notre ami Field, l’hôtelier, ni une, ni deux, récupéra les affaires de celui-ci dans sa chambre, les déposa devant l’hôtel, et l’invita à se faire voir ailleurs. Houlà ! Le Bureau de vigilance contre l’antisémitisme, dirigé par Sammy Ghoslan a été saisi illico.

 

Sammy a fait savoir son intention de déposer plainte pour « refus de vente » et « injure à caractère antisémite ». Rien de moins… L’hôtelier, qui vient d’être auditionné par les gendarmes, a déclaré : « Qu’est-ce que je fais ? Je lui facture deux jours d’électricité et puis il porte plainte parce que c’est trop cher ? » Ils sont vraiment rigolos…

 

PORTONS LA KIPPA EN SIGNE DE SOLIDARITÉ

 

Emotion : des Berlinois chrétiens, juifs et même, paraît-il musulmans, sont sortis dans les rues de la capitale allemande, portant la kippa (on a du mal à le croire pour les musulmans), samedi 1er septembre, afin de manifester contre la haine religieuse. L’agression d’un rabbin par « quatre jeunes apparemment d’origine arabe » (houlà ! en voici une stigmatisation !) a suscité une vive émotion en Allemagne. Le rabbin berlinois Andreas Nachama explique : « Il y a depuis quelques années une forme d’hostilité à l’égard des juifs liée au conflit au Proche-Orient ». « On subit des attaques verbales », ajoute celui qui est aussi directeur de la Topographie de la terreur, un centre de documentation de plein air consacré à la politique de persécution du régime nazi. En attendant, le leader islamophobe néerlandais Geert Wilders, ultra-sioniste parmi les ultra-sionistes, vient de se faire sévèrement remonter les bretelles par le Grand rabbin d’Israël. Wilders prône l’interdiction de l’abattage rituel. Du coup, le Grand rabbin, qui se sent concerné, on se demande pourquoi, menace les Pays-Bas d’un exil massif des Juifs néerlandais. Tout en nuances, ces gens-là…

 

CEUX QUI REFUSENT LA LÉGION D’HONNEUR

 

Cela arrive. Il y a quelques insolents, quelques courageux ou quelques hérétiques à refuser la Légion d’honneur. C’est le cas d’Annie Thébaud-Mony, spécialiste des cancers professionnels, qui vient de dédaigner la plus haute décoration honorifique française afin de dénoncer l’impunité des « crimes industriels ». Philippe Randa le raconte dans sa chronique. Thébaud-Mony dénonce « l’accumulation des masses environnementales, en matière d’amiante, de pesticides, de déchets nucléaires et chimiques. » Pourquoi pas… Bon, il y a certes d’autres déchets, mais passons. C’était l’écologiste Cécile Duflot qui avait décidé de la lui décerner, chaque ministre ayant droit à son lot de breloques. D’autres avaient refusé cette sublime vanité. George Sand la refusa pour « ne pas avoir l’air d’une vieille cantinière », comme Berlioz qui attendait que l’Etat lui règle une facture de 3 000 francs pour un requiem et qui s’écria : « Je me fous de votre croix, donnez-moi mon argent. » Ou encore Marcel Aymé qui entendait, en 1949, dénoncer l’épuration toujours en vigueur. Il déclara « Pour ne plus me trouver dans le cas d’avoir à refuser d’aussi désirables faveurs, je les prierais qu’ils voulussent bien, leur Légion d’honneur, se la carrer dans le train, comme aussi leurs plaisirs élyséens. » L’écrivain communiste Aragon l’avait lui aussi refusée. Commentaire du poète Jacques Prévert : « C’est très bien de l’avoir refusée, mais encore faudrait-il ne pas l’avoir méritée. » Citons aussi Edmond Maire, ancien secrétaire général de la CFDT, qui la refusa en déclarant : « Ce n’est pas à l’Etat de décider ce qui est honorable ou pas. » A côté de ceux qui refusent la Légion d’honneur, il y a ceux qui en rêvent et ceux qui en usent comme d’un colifichet destiné à récompenser quelques menus services. Je passerai rapidement sur le cas de ce député centriste alsacien, que j’ai déjà évoqué dans ces colonnes, qui quémandait depuis trois législatures la divine médaille, qui ne lui fut jamais accordée. Le pauvre était en ces années noires de l’histoire le chef des jeunesses hitlériennes de Colmar. Pas grave en soi. D’autres avaient fait pire, mais la police connaissait l’existence d’une photo qui menaçait d’être rendue publique… A propos de menus services, je me souviens d’une réception avec les élus alsaciens, il y a quinze ans, en présence de Jacques Chirac, président de la République. Ce dernier s’approcha d’un de mes collègues du RPR, syndicaliste agricole, et, visant sa boutonnière, lui dit : « Mais, tu ne l’as pas ? Je vais te la donner. » Voilà comment ça se passe en République…

 

ZEMMOUR ET LE “BÉTON SOCIAL”

 

Le durcissement de la loi SRU prévu par Cécile Duflot, ministre verte de l’Egalité des Territoires et du Logement, visant à bétonner la France d’HLM, dont on devine qui seront les bénéficiaires prioritaires, énerve Eric Zemmour. Que dit-il ? « Il fut un temps pas si lointain où être écologiste signifiait qu’on aimait et défendait la nature, les petites fleurs, les gazouillis des oiseaux, la petite maison dans la prairie. Désormais leurs héritiers ne jurent que par le béton, encore le béton, toujours le béton, mais du béton social, bien sûr ! » Bien vu…

 

ON AURA TOUT VU : UN ENSEIGNANT TRANSSEXUEL DANS UNE ÉCOLE “CATHOLIQUE”

 

Il était homme, et le voici femme. Enfin, presque car l’opération n’aura lieu que dans quelques mois. Il était homme et enseignant au lycée Saint-Stanislas à Nantes. Voici ce professeur de Technologie et sciences industrielles toujours professeur, mais avec un prénom féminin et une apparence féminine, en cette rentrée de septembre, dans le même lycée. Ce changement s’est fait en plein accord et en concertation avec la direction diocésaine de l’enseignement “catholique” à Nantes, ce qu’a confirmé Didier Groleau, adjoint au directeur diocésain de l’enseignement “catholique” de Loire- Atlantique. J’éprouve une immense fascination pour cet improbable oiseau (je parle de l’adjoint au directeur diocésain) pour cette justification qui sent un mélange de cafard et de blette et qui déclare : « Nous avons été prévenus de son choix l’année dernière. Nous l’avons invité à prévenir le rectorat qui est son employeur (on se défausse, mine de rien, comme ça, en passant…). Nous avons ensuite organisé, avec son accord (très important, son accord, ça fait démocrate), l’information auprès des autres enseignants et des parents d’élèves et élèves concernés, qui ne sont qu’une petite vingtaine (une petite vingtaine, mais c’est rien…). » Information hyper importante : des courriers ont été envoyés aux familles et le service psychologique de l’enseignement “catholique” a été avisé. Sans commentaires…

20:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

16/09/2012

Derrière l’assassinat de l’ambassadeur américain à Benghazi...

9783d65d.jpgBernard Lugan

L'Afrique réelle cliquez là

 

Acteur plus qu’actif du renversement de Mouammar Kadhafi, Christopher Stevens, en déplacement à Benghazi, a été pris au piège dans les locaux du consulat de son pays. Au-delà de ce meurtre et de son prétexte pseudo religieux, quelle analyse pouvons-nous faire de la situation en Libye ?

 

Jusqu’à aujourd’hui, et à en croire les médias, la Libye était sur la voie de la normalisation : l’économie redémarrait avec la reprise des exportations de pétrole et de gaz et des institutions démocratiques se mettaient en place à la suite des élections législatives du 7 juillet 2012. Aveugles et sourds, les observateurs bêlèrent de bonheur quand ces dernières virent la défaite des fondamentalistes et la victoire de l’ Alliance des forces nationales (AFN) vite baptisée « libérale ».

 

Or, comme il fallait s’y attendre, ce calendrier démocratique très « européocentré » n’a évidemment pas permis de remettre le pays sur ses pieds et cela pour une simple raison qui est que la Libye n’existe plus.

 

Le colonel Kadhafi avait réussi, au prix d’une dictature sévère, à imposer la stabilité intérieure dans un pays aujourd’hui menacé d’une fragmentation régionale (Tripolitaine-Cyrénaïque-Fezzan) doublée de fractures interrégionales et religieuses.

 

En Tripolitaine deux grandes coalitions régionales s’opposent :

 

1) A l’Ouest, l’AFN de Mahmoud Jibril a pour cœur la fraction tripolitaine des Warfalla, sa tribu qui, à elle seule, totalise 30% de la population. Ses alliés et partenaires se recrutent à Zenten [1] et parmi les tribus de l’ouest, dont les Berbères du jebel Néfusa et de Gahryan.

 

2) A l’Est, la coalition islamo-Misrata est quant à elle puissamment soutenue par le Qatar. Le port de Misrata est aujourd’hui aux mains de ces milices gangsgtéro-fondamentalistes qui lynchèrent le colonel Kadhafi, tranchèrent les mains de son fils cadet avant de lui crever les yeux et de l’égorger. Ce furent ces « combattants de la liberté », ces « démocrates » chers à BHL, que le président Sarkozy ordonna aux commandos français de sauver quand les forces du colonel Kadhafi étaient sur le point de prendre la ville…Joli coup !

 

En Cyrénaïque, où le 6 mars 2012, Ahmed Zubaïr al-Senoussi a été élu émir par les chefs des tribus, deux grandes forces s’opposent, les fédéralistes et les islamistes.

 

L’irrédentisme de la Cyrénaïque est une donnée historique. Dans les années 1945-1950, quand l’ONU força la Grande-Bretagne, l’Italie et la France à accélérer le processus d’indépendance de la Libye, les tribus de Cyrénaïque, réticentes à l’idée de la création d’un Etat libyen, n’acceptèrent l’union qu’à deux conditions :

 

1) Que le chef de la confrérie sénoussiste, Idriss en devienne le chef. Il régna sous le nom d’Idriss I° de 1951 à 1969.

 

2) Qu’une large autonomie soit reconnue à la Cyrénaïque.

 

En 1969, dès sa prise de pouvoir, Mouammar Kadhafi abolit la monarchie et imposa la domination de la Tripolitaine, ce que la Cyrénaïque n’accepta jamais. C’est pourquoi la guerre civile qui allait le renverser y commença.

 

Les islamistes qui ont soutenu la rébellion de la Cyrénaïque veulent maintenant « coiffer » les fédéralistes, mais ils ont en face d’eux d’autres musulmans. Un féroce combat oppose en effet les fondamentalistes qui n’ont pas de tradition locale aux membres des confréries soufies dont le poids régional est important. Le fief des islamistes radicaux est Derna où ils ont constitué un Emirat. Depuis plusieurs semaines, ils tentent de prendre le contrôle de Benghazi. L’attaque contre le consulat américain fait partie de leur stratégie.

 

Qui va l’emporter ? Il est impossible de le dire. Actuellement les fondamentalistes de Cyrénaïque cherchent à s’appuyer sur les milices de Misrata lesquelles recherchent leur soutien contre celles de l’Ouest. Furieux de la défaite de ses protégés à Tripoli, le Qatar semble particulièrement actif dans cette opération.

 

La question qui se pose désormais est de savoir si la Libye peut survivre comme Etat. Peu à peu y apparaît en effet une situation de guerres régionales, tribales, claniques, religieuses ; comme en Somalie. Elles pourraient être suivies d’un éclatement territorial, le pays étant alors découpé en « touches de piano » avec un port dans le prolongement des gisements d’hydrocarbures de l’intérieur.

 

Désormais, l’alternative est simple : soit les nouvelles autorités mettent un terme au chaos - mais comment ? - et reconstruisent l’Etat sous une forme ou sous une autre, soit la Libye demeure ingouvernable. Dans ce cas, les islamistes pourraient alors jouer une carte maîtresse, celle du modèle religieux transcendant les divisions afin de les coaguler dans un tout commun, l’Oumma.

 

Ceux qui ont permis ce désastre avec ses prolongements dans toute la bande sahélienne (voir les numéros de l’Afrique Réelle consacrés à cette question), sont ceux qui ont décidé de s’immiscer dans la guerre civile libyenne, au premier rang desquels l’ancien président de la République française. Quant au malheureux ambassadeur américain, le moins que l’on puisse dire est que ses anciens protégés se sont montrés bien ingrats envers lui…

13/09/2012

Doit-on tout accepter ? Tout renier ? Tout oublier ?

Photo 003.jpgPar Pieter Kerstens

 

Le Coran, livre sacré des musulmans, traite non seulement de l’unicité de Dieu, de la purification et de la vie de la communauté musulmane (Umma) mais il est surtout le fondement de celle-ci, la source du dogme et plus encore de la loi de l’Islam (charia).

 

L’Europe, et ce depuis 21 siècles, est une terre de beffrois et de cathédrales qui a subi à diverses reprises les tentatives d’invasions musulmanes. Notre devoir de mémoire nous rappelle à ce titre les batailles de Poitier en 732, de las Navas de Tolosa en 1212, de Lépante en 1571 et des sièges de Vienne par les Turcs en 1529 et 1683, entre autres …

 

Mais ce à quoi nous assistons depuis 1974 n’a plus rien à voir avec une immigration de travail comme le fut celle des russes fuyant la révolution bolchevique en 1917, celle des espagnols ou des italiens émigrants en France, en Angleterre, en Belgique ou en Allemagne durant la période 1936-1960, puis celle des portugais dans les années 70’. Toutes ces populations s’étant plus ou moins bien assimilées au fil des ans, car issues en grande majorité d’une civilisation européenne et de culture gréco-romaine, ayant en outre de profondes racines chrétiennes.

 

Ces 40 dernières années, nous vivons une réelle « colonisation » par des individus issus de terres lointaines, entreprise imaginée, planifiée, organisée et qui nous est imposée par des lobbies aux mains des mondialistes, souvent issus du capitalisme cosmopolite.

 

Par des études ou des rapports aussi vagues que sectaires, diverses organisations internationales nous matraquent épisodiquement de l’inéluctable obligation de recevoir des dizaines de millions d’immigrés du tiers-monde au prétexte que ce « sang nouveau » nous sauvera de la décadence démographique et du vieillissement des peuples d’Europe.

 

Nul ne propose l’accroissement et le rajeunissement des populations de nos pays par une politique nataliste et des aides à la famille ou à la mère au foyer.

 

Nul ne s’élève contre le constat de 20 millions de chômeurs européens qui pourraient être mis au travail, sans l’aide d’un afflux nouveau d’immigrants extra-européens !

 

Nul n’envisage le rapatriement de millions de clandestins vivant sur notre sol en réels hors-la-loi et source d’innombrables conflits.

 

Nul ne songe à la fermeture de l’espace Schengen, véritable passoire au trafic d’êtres humains qui, au lieu de voyages périlleux, devraient s’acclimater dans les pays voisins de leur patrie respective.

 

Et que dire de la désacralisation de nos églises et de la construction de milliers de mosquées en Europe ? Depuis plus d’un siècle, les laïcards, les libres penseurs, les francs-maçons et les socialauds-humanistes ont combattus la chrétienté, interdits la soutane dans les lieux publics (au même titre que les uniformes), invectivés les religieuses en cornettes et ont mis tout en œuvre pour vider les églises. Cela, décennies après décennies, urbi et orbi, de l’école maternelle jusqu’aux universités, en se servant de la laïcité pour combattre le clergé.

 

Qu’attendent-ils donc pour brandir leur dogme chéri et s’opposer maintenant à l’invasion islamique ? Pourquoi ne manifestent-ils pas avec autant de virulence envers les musulmans qu’ils ne le faisaient hier avec leur haine de la chrétienté ? Pourquoi tolèrent-ils effectivement la généralisation des sacrifices rituels –barbarie moyenâgeuse- quand ils combattaient les processions chrétiennes ? L’heure n’est plus à la complaisance ni aux atermoiements : il faut réagir sous peine de disparaître ou d’accepter la servitude…(ou encore la dhimitude).

23:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

11/09/2012

Chronique de la France asservie et résistante...

robert_spieler_ndp.JPG

 

Chronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

N° 3059 du 7 septembre 2012

 

TABASSÉ à Bizerte (Tunisie) sous les yeux de sa famille. Ce touriste était accompagné de son épouse qui portait un débardeur et un pantacourt, et de sa fille de douze ans qui portait un short et un tee-shirt. Une cinquantaine de salafistes, rendus fous furieux par cette insulte à l’islam l’ont sauvagement tabassé, aux cris de « Le pays est islamique ». Il raconte : « Ils se sont jetés sur moi, m’ont frappé avec un bâton à la nuque, sur l’arcade, la joue et le dos. Si j’avais posé un genou à terre, je pense qu’ils m’achevaient. »

 

UN ÉLU SOCIALISTE FRANÇAIS TABASSÉ PAR LES ISLAMISTES EN TUNISIE

La police, qui était présente n’est pas intervenue. Les gens qui étaient là n’ont pas eu de réaction pour l’aider. Ce Sarthois de 62 ans a écourté son séjour et est rentré avec sa famille en France. Son épouse ne veut plus retourner en Tunisie. Au fait, ce Sarthois s’appelle Jamel Gharbiet. Et ce n’est pas n’importe qui. Il est conseiller régional socialiste des Pays de la Loire. Il pleurniche, se désolant de la montée des islamistes radicaux dans son pays d’origine. Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, condamne vivement cette agression. Mais les salafistes sont comme des poissons dans l’eau dans la nouvelle société tunisienne suscitée par Bernard-Henri Lévy et ses porte-serviettes. Il y a dix jours, des centaines de militants fanatisés ont attaqué un quartier de Sidi Bouzid, faisant au moins sept blessés. Les islamistes voulaient se venger de jeunes les ayant empêchés d’enlever un homme ivre qu’ils souhaitaient punir selon les règles de la charia. Les militants tunisiens de la Ligue des droits de l’Homme sont inquiets. Halima Jouini a déclaré : « Cette année, nous avons vu beaucoup de choses graves et menaçantes pour la liberté. » Elle rapporte que plusieurs femmes ont été récemment agressées pour avoir porté des tenues jugées “indécentes”. Mais, pas de soucis. Le ministre tunisien du Tourisme déclare : « Il s’agit d’actes isolés. » Il n’y a que les imbéciles pour le croire. En attendant la suite des événements, merci qui ?

EN LIBYE, LES ISLAMISTES DÉTRUISENT AUSSI LES MAUSOLÉES

Des islamistes ont détruit le mausolée d’un “saint” musulman à Tripoli à coup de pelleteuse et ont profané sa tombe. Le mausolée d’Al Chaab al-Dahmani, situé près du centre de la capitale libyenne, était un lieu de pèlerinage pour les musulmans, notamment soufis. Dans l’ouest du pays, le plus important mausolée libyen vient aussi d’être détruit. Après les destructions des mausolées de Tombouctou, au Mali, et celles des bouddhas d’Afghanistan… Merci qui ?

EN EGYPTE, UN MONDE DE FOUS

Selon le site El Abad, des Coptes chrétiens, qui représentent 10 % de la population, auraient été victimes de viols et de crucifixions. Les Coptes avaient été contraints à fuir les persécutions après de violents affrontements, début août, dans la région de Dachour. La place Al-Tahrir, lieu emblématique du « printemps arabe » au Caire, a vu des dizaines de femmes violées. Dont plusieurs journalistes. Le dernier viol est celui d’une jeune Anglaise, Natasha Smith, présente au Caire pour un documentaire sur le droit des femmes en Egypte. Elle a été servie, question droit des femmes. Elle raconte : « Des centaines d’hommes m’ont entraînée plus loin. Je criais, me débattais. Ils ont commencé à m’arracher mes vêtements. J’ai été mise à nu. Leur appétit insatiable de me faire mal s’est accru. Ces hommes étaient devenus des animaux. J’ai été ballottée comme de la viande fraîche au milieu de lions affamés. » Autre témoignage, celui de Caroline Sinz, journaliste à France 3 : « J’ai été tabassée par une meute de jeunes et d’adultes qui m’ont arraché mes vêtements et procédé à des attouchements. J’étais lynchée. Cela a duré environ trois quarts d’heure. J’ai cru que j’allais mourir. » La présence de la police n’a évidemment pas fait diminuer ces violences, puisque les militaires s’autorisent dans certains cas à se joindre à ces joyeuses agapes… Merci qui ? En attendant, le site des Fraternités monastiques de Jérusalem, hébergé sur le site de la Conférence des évêques de France, a été piraté le 18 août par des islamistes qui ont fait paraître la photo de La Mecque à la page d’accueil.

JOURNALISTE LIBRE EN EGYPTE ? EN PRISON !

Le rédacteur en chef du quotidien indépendant Al-Dostour, Islam Afifi, pourrait incarner, selon Libération, l’agonie de la liberté de la presse en Egypte. Il est poursuivi pour incitation au “chaos” et « diffusion de fausses nouvelles de nature à déstabiliser l’ordre public. » En attendant son audience le 16 septembre, il dormira en prison tandis que Bernard-Henri Lévy et Sarkozy trinqueront au Mumm Cordon Rouge.

Spieler.jpg

DES DÉTECTEURS D’EXPLOSIFS BIDONS EN IRAK

Et pendant ce temps, les petites affaires continuent à prospérer. Nos lecteurs se souviennent des avions renifleurs qui, sous l’ère Giscard d’Estaing, étaient censés détecter des champs de pétrole. Il s’agissait en fait d’une gigantesque escroquerie dont Giscard et d’autres brillants politiciens furent les dupes. Les Anglais sont aussi assez forts dans le domaine de l’illusionnisme. C’est ainsi qu’une société britannique a vendu une sorte de pistolet à antenne, le ADE 651, aux Irakiens. Il avait la prétention de détecter tous types d’explosifs à plus de 1 km au sol, et jusqu’à 3 km une fois pointé vers le ciel, empêchant les attentats terroristes. Le gouvernement irakien a investi 119,5 millions de dollars dans ce dispositif, chaque appareil étant vendu plus de dix fois son prix initial. De mauvaises langues prétendent que la corruption serait massive en Irak. En attendant, des études américaines, britanniques et irakiennes démontrent que ces pseudo-détecteurs ne servent rigoureusement à rien. Le directeur de la société les produisant a été arrêté pour fraude.

CHEVÈNEMENT S’ÉNERVE

Au moment où le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, entamait une tournée en Jordanie, Jean-Pierre Chevènement a mis les pieds dans le plat, déclarant que « la Syrie n’est ni la Tunisie ni l’Egypte. C’est un pays plongé dans une guerre civile inspirée et alimentée de l’extérieur. » Histoire de mettre les points sur les i, il ajoute : « des professionnels de l’ingérence poussent aujourd’hui la France à intervenir militairement, fusse par la seule voie aérienne, en violation de la légalité internationale et au côté de pays dont les ambitions et les intérêts ne sont pas les nôtres. » Parmi ces professionnels de l’ingérence, citons Sarkozy, qui s’était autorisé à sortir de sa retraite cet été pour exiger une réaction beaucoup plus déterminée du gouvernement français quant à la Syrie. Et pourquoi pas l’envoi d’une bombe thermonucléaire sur Damas ? Ce Sarkozy, qui avait reçu avec les honneurs le président syrien Assad à l’Elysée, comme il avait accueilli Kadhafi dans ses jardins fait décidément preuve, sans doute cornaqué par BHL, d’une incroyable houtspah (culot monstre en hébreu).

“LES ROMS NOUS POLLUENT”

« Les Roms nous polluent et je n’ai pas honte de le dire : ces gens ne sont que vermine. Ils ont le teint crasseux. Les femmes ont des robes en velours avec des chaussettes montantes et des sabots. » Cette puissante réflexion a été twittée la semaine dernière, non par Trierweiler mais par un militant UMP. Il proposait aussi, dans un élan d’humanisme, d’envoyer Anders Breivik à l’université d’été du PS. Bizarrement, il a été exclu illico du parti. Ah, au fait. Ce grand intellectuel s’appelle Mehdi Mikkiche. Bon, ceci dit, il n’a pas tout à fait tort. Les femmes en robes de velours avec des chaussettes montantes et des sabots, c’est d’un ringard…

LA DÉLINQUANCE ROM EXPLOSE

C’est le constat d’une note de 7 pages rédigée par la Direction centrale de la police judiciaire, dont nous nous sommes déjà fait l’écho. Voici ce qu’on peut y lire : « Entre 2009 et 2011, le nombre de mis en cause de nationalité roumaine a progressé de 69,35 %, avec plus de 20 000 mis en cause en 2011 contre à peine plus de 12 000 en 2009. » Et la suite : « En 2011, un étranger mis en cause sur dix est roumain. » La liste des infractions les plus fréquentes : le vol à l’étalage, les cambriolages, les escroqueries. Des grappes d’enfants chapeautés par des réseaux criminels volent des portables, attaquent les victimes près des distributeurs de billets, ou jouent les pickpockets dans le métro. Quand ils sont arrêtés, ils n’ont pas de papiers d’identité et sont placés dans des foyers dont ils s’échappent quelques heures plus tard. Il n’est pas rare que les mêmes soient arrêtés deux fois dans la même journée…

ET MAINTENANT DES FAUX RABBINS BRAQUEURS

Comment se faire ouvrir les portes d’une bijouterie ? Déguisé en imam ? Bof, ça n’a pas l’air très crédible. Habillé en soutane ? Un prêtre qui veut acheter une alliance à sa future épouse, ce n’est pas davantage crédible. Par contre, un rabbin qui sonne à la porte d’une bijouterie, c’est beaucoup, beaucoup plus crédible. C’est ainsi que quatre bijouteries ont été braquées dans le Val-de-Marne en quatre mois. L’avant-dernier braquage s’est mal passé pour le clone de rabbin, car le vigile avait repéré une barbe fâcheusement postiche, et avait quelque peu étrillé le faux rabbin, juif cependant, sous les caméras de vidéosurveillance. Ce dernier parvint cependant à se dégager et à s’enfuir. Pas découragé pour un sou, le trio de braqueurs tendance rabbinique recommençait l’opération l’après-midi même à Saint-Maur-des-Fossés. Las, les policiers, bien renseignés, les attendaient. Une bonne nouvelle cependant, qui devrait leur valoir l’indulgence des tribunaux : Selon une source policière, « il n’y a pas d’élément permettant de dire qu’ils ciblaient des bijoutiers de confession juive ».

HOLLANDE, QUEL HOMME !

Bon, d’accord, les esprits chagrins relèveront que Hollande s’effondre dans les sondages de popularité. Onze points perdus en un mois, avec 44 % d’opinions positives selon Ipsos. Jamais un Président de la République n’a connu une chute aussi vertigineuse et aussi rapide. François Mitterrand avait débuté avec 74 % d’opinions favorables en juin 1981 et n’avait chuté sous les 50 % que 18 mois plus tard. La perte de popularité de Hollande est particulièrement forte dans les classes populaires. Elle chute lourdement chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon (-9 %) et surtout chez les Verts (-18 %). Mais qu’à cela ne tienne. Hollande est droit dans ses bottes et sait faire montre d’autorité. Claquant le bec à ceux qui s’autorisent à le décrire comme mou et indécis, il vient de prendre une décision héroïque : un décret du président de la République publié il y a une quinzaine de jours au Journal officiel prive John Galliano de la Légion d’honneur qui lui avait été attribuée. Motif : Galliano, l’ancien directeur artistique de la maison Dior, avait proféré, manifestement ivre, des insultes antisémites à l’encontre d’une consommatrice attablée à la terrasse d’un café du Marais. On ne plaisante pas avec ces choses-là…

BONUM VINUM

Il n’y a pas de limite à l’imagination dans le domaine du marketing (que les puristes nomment “mercatique”). A l’instigation d’un restaurateur de l’Hérault, des producteurs du Languedoc ont eu l’idée géniale de donner le nom de Vin de Merde à leur production. L’étiquette, avec sa mouche bleue et sa devise — « le pire peut cacher le meilleur » — défie toutes les lois du marketing. Le succès fut derechef au rendez-vous. Du coup l’idée assez délirante a fait des petits. On trouve désormais le Fat Bastard (gros bâtard) qui remporte un beau succès commercial aux Etats-Unis avec 3 millions de bouteilles vendues en 2011. Ou le rouge Sois beau et tais-toi. Ou encore la cuvée Cochon sans oublier Félicie aussi, qui reprend le titre d’une chanson de Fernandel. Comme nous sommes dans le lourd, autant poursuivre. Il y a eu le Zébu qui proposait sur l’étiquette ce titre d’une drôlerie qui aurait mené son auteur devant le peloton d’exécution durant les heures les plus sombres de notre histoire : « QuandZébuzéplussoif ». Ce fut, Dieu merci, un échec. Il est vrai que le Zébu était vraiment un mauvais vin, ce qui n’est pas le cas des vins susmentionnés.

ILS OSENT TOUT… ET C’EST À ÇA QU’ON LES RECONNAÎT !

« Une honte pour notre ville et tous les enfants issus de l’immigration » a écrit Serge Fiori, représentant du PCF et du Front de Gauche à Bollène, dans le quotidien La Provence. La cause de son ire ? Une petite fille en photo sur le plan de la ville édité par la mairie. Mais encore ? La petite fille est blonde. Or comme chacun le sait, la blondeur rappelle l’indicible. Chacun sait que la blondeur est une insulte à tous les enfants d’immigrés qui, nul ne devrait l’ignorer, ont construit la France. Or l’immigré n’est jamais blond. Les blonds, ce sont les envahisseurs, nuance… Et Dieu sait où mène la blondeur.

 

10/09/2012

Le CNC organise sa fête annuelle le dimanche 23 septembre dans le Cher...

XXVIe Fête Champêtre et Familiale

Le Cercle National des Combattants

vous invite à venir passer la journée du

Dimanche 23 septembre 2012

de 10H à 19H

au Château de La Chapelle d’Anguillon

 

18380La Chapelle d’Angillon (Cher)

 

 

● 10 h 15Messe traditionnelle

● 12 h 00Cérémonie des couleurs

● 13 h 00Grand déjeuner patriotique((réservation obligatoire :30€)

 

Nombreux stands :

Restauration vietnamienne

Boissons

Cercle National des Combattants

Livres de Roger HOLEINDRE

Animations diverses

 

● 16 h 30 Discours

 

Pour les adhérents qui le souhaiteraient, un car vous amènera à la Chapelle d’Angillon:

 

■ Départ d’Enghien les Bains : 06 h 15

 

■ Départde Paris Porte de Saint-Cloud : 06 h 45

 

Prix : 15 € par personne. Réservation obligatoire

Le chef de car aura la liste des passagers inscrits

 

Toutes les réservations (car et déjeuner) doivent être faites à l’aide du bon d’inscription ci-joint, accompagné d’un chèque du montant total de la réservation, à l’ordre du Cercle National des Combattants.

 

Aucune réservation ne sera acceptée par téléphone.

 

Merci pour votre aide dans l’organisation de cette grande journée, en vous inscrivant le plus rapidement possible.

 

Pour tous renseignements complémentaires,

appeler le 01.40.59.07.66 de 14 h 30 à 18 h 00.

 

Inscriptions cliquez ici

Tours : lancement du Cercle Jean Royer...

cropped-bannerok-16-24-59.jpg

 

Notre époque qui se dit libertaire encadre chaque jour la liberté de pensée de nouveaux interdits. Assaillis par un diktat médiatique et des lobbys toujours plus puissants, il s’est installé depuis plusieurs années le règne de la pensée unique et du terrorisme intellectuel. Les voix dissonantes sot condamnées à se taire, les procès d’intention se multiplient et l’espace de liberté si cher à nos contemporains se réduit peu à peu.

 

Et pourtant, certains résistent. Des passionnés de la controverse aux amoureux de la vérité ils clament leur voix envers et contre tous. Vilipendés par ceux qui règnent en maître ils sont les véritables garants d’une liberté d’expression toujours plus menacée.

 

Ainsi, conscients de cet état de fait nous avons créé ce cercle d’étude et d’information. Destiné à tous, il aura pour finalité de vous proposer des conférences sur divers sujets comme l’histoire, l’économie, les sciences… et porter à vos oreilles des idées allant à contre-courant de l’opinion commune.

 

Site du Cercle Jean Royer cliquez ici

                                                       

09/09/2012

Signez la pétition !

3585661570.png


NON au"mariage" homosexuel


- François Hollande et son gouvernement ont l'intention d'exaucer les attentes les plus folles du lobby homosexuel. Ces exigences du lobby homosexuel nient la réalité anthropologique. Elles contreviennent à la fois aux lois de Dieu, aux lois naturelles et au simple bon sens le plus élémentaire. Si elles venaient à être approuvées par le législateur, elles défigureraient la nature de la Famille, socle de base de la société, et conduiraient à un bouleversement qui affecterait toutes les familles de France.


- Une loi doit servir le bien commun. Le mariage n'est pas une reconnaissance sociale de l'amour mais un engagement du couple à constituer une famille et, de manière biologique et anthropologique, à assurer la pérennité de la société et du pays 


NON à l'adoption d'enfants par des duos homosexuels


- Le "droit à l'enfant" réclamé par le lobby homosexuel ne correspond à rien sur le plan juridique et s'oppose au bien de l'enfant.

- L'homoparentalité se ferait au détriment des enfants adoptables et des foyers souhaitant adopter ces enfants.

Il est fréquent d'entendre que "même si l'homoparentalité n'est pas une situation idéale, ce serait toujours mieux que de laisser un enfant dans un orphelinat " C'est faux ! Car il y a plus de couples hétérosexuels demandeurs d'adopter un enfant que d'enfants adoptables et qu'autoriser l'adoption d'enfants par les duos homosexuels ne ferait que compliquer l'adoption d'orphelins

Quand on parle d'adoption, il faut en effet savoir :


- qu'un taux important des enfants français placés en institution n’est pas adoptable ;

- qu'un nombre important de pays (la Russie par exemple) proposant des enfants à l'adoption internationale refuse d'accorder le transfert de l'enfant vers un pays ayant légalisé l'adoption par des duos homosexuels.
 
- L'homoparentalité est dangereuse pour la situation psychologique de l'enfant qui a besoin d'un double référent paternel/maternel. Une étude récente réalisée à l'Université du Texas par le Prof. Regnerus constate chez les enfants et adolescents élevés par des homosexuels un pourcentage bien plus élevé que la moyenne de cas de dépression, boulimie, anorexie, tentatives de suicide, consommation de drogue et abus sexuels.

- L'homoparentalité est dangereuse pour l'intégration sociale de l'enfant.

- L'homoparentalité risque de déterminer les enfants concernés vers l'homosexualité.

- L'homoparentalité est la négation du réel.

- Bientôt des enfants avec quatre "papas" mais pas de maman (ou l'inverse) ?

Si les revendications du lobby homosexuel devaient être suivies, les notions de paternité et de maternité seraient remplacées par une notion tronquée de parenté fondée sur l'investissement affectif et le rôle d'éducateur et pouvant concerner un nombre de "parents" quasi illimité au gré des "recompositions familiales"(selon une étude des Pays-Bas, la durée moyenne d'un "mariage" homosexuel est d'un an et demi).

Pour toutes ces raisons, mobilisons-nous contre ce projet qui aura des répercussions graves pour les générations futures. Rien n'est joué. Tout dépend de notre détermination.


Pour signer la pétition, rendez-vous ICI 


Source La France licratisée cliquez là

 

11:19 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)