Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2012

Dimanche 11 novembre : le grand rendez-vous national et identitaire de l'automne à Paris...

SN 6 JNI Programme Flyer.jpg

 

09:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

30/10/2012

Chronique de la France asservie et résistante...

Photo 001.jpgRobert Spieler

RIVAROL N° 3066 du 26/10/2012

 

 

« Les socialistes, ils ne sont pas mauvais ; ils sont nuls ! » Ce sont les propos qu’il tient à ses visiteurs qu’il reçoit dans ses bureaux financés par l’Etat, 77 rue de Miromesnil, à deux pas de l’Elysée. Nicolas Sarkozy n’a pas de propos assez durs pour fustiger « l’amateurisme » de Hollande, son « manque de réactivité », ses « mensonges de campagne ».

 

 

NICOLAS SARKOZY EXTERMINE HOLLANDE

 

Spieler.jpg

Sa présidence normale ? « Une imbécillité ! Il a pris le train une fois et puis quoi ? Quand on fait ce métier, c’est qu’on n’est pas normal. Il faut de l’autorité, personne n’admire un homme normal ! » Le couturier Karl Lagerfeld se retrouve sur la même ligne. Dans une interview accordée, il y a quelques jours, à l’édition espagnole du magazine Marie-Claire, il explique : « Cet imbécile, il sera aussi désastreux que Zapatero (l’ancien premier ministre espagnol) ». Les premiers pas de Hollande avec sa chancelière Merkel ? Commentaire de Sarkozy : « Avant, nous étions deux à diriger l’Europe. Maintenant, elle est seule. Où est la France sur le plan international ? » Quant à sa politique économique, « la création de fonctionnaires est une aberration. » « La situation économique se dégrade très vite », constate-t-il. « Il risque d’y avoir une crise violente et grave ; ça va déraper. » Sans doute Sarkozy n’a-t-il pas tort, mais il serait peut-être pertinent de s’interroger sur ses responsabilités dans l’émergence de cette crise. Mais Sarkozy est en pleine forme pour se moquer du couple présidentiel. Il leur a trouvé un surnom, après les avoir vus se promener en short sur les plages du Lavandou, cet été : les Bidochon. Sarkozy s’amuse : « Tu sais quel est mon meilleur attaché de presse en ce moment ? » Réponse : « François Hollande. » Sarkozy rêve évidemment d’un retour. Il sait que cela ne sera pas facile, d’autant que certains de ses “amis” s’emploient à lui savonner la planche. C’est le cas de ce sournois de Xavier Bertrand qui a déclaré sur Europe 1 qu’il se présentera aux primaires présidentielles de 2016 à l’UMP, y compris contre lui. En voilà un qui, le moment venu, sera fusillé d’importance… Quant à son retour éventuel, Sarkozy minaude : « Je n’en ai pas très envie, mais je vais peut-être être obligé de le faire », a-t-il confié récemment à un ancien ministre. Ou encore : « Non, je ne reviendrai pas, mais les Français le voudront peut-être. Alors, je ne pourrai pas me dérober. » C’est grandiose. C’est du De Gaulle à Colombey… En fait, déclare un de ses amis : « Son schéma c’est : Hollande va se planter, Copé et Fillon ne seront pas au niveau, je serai regretté, donc je reviendrai. » Quant à la bataille pour la présidence de l’UMP, il veille à rester neutre, même s’il souhaite la victoire de Copé : « J’ai besoin d’amis dans les deux camps », déclare-t-il. Il crédite Fillon de 55 % des suffrages. Mais en attendant, il mène une très discrète campagne pour préparer son retour. Il serre des mains. C’était le cas, il y a trois semaines, lors du match de foot PSG-Bordeaux. Il y a rencontré notamment Malek Boutih, député du PS, qui a commenté : « Je suis persuadé qu’il va revenir. Personne à droite n’est à sa hauteur. »

 

 

CE RIDICULE PRIX NOBEL DE LA PAIX

 

 

L’attribution du prix Nobel de la Paix à l’Union Européenne suscite l’ironie, si ce n’est l’hilarité d’un certain nombre d’insolents. L’eurodéputé Nigel Farage se montre très humaniste, dans le registre morsure de cobra tendance britannique. Il déclare que l’attribution de ce prix à l’UE « montre que les Norvégiens ont un réel sens de l’humour ». Il relève que « l’UE a créé de la pauvreté et du chômage pour des millions de gens. » En France, Jean-Luc Mélenchon a décerné le prix de « l’humour noir » au comité Nobel de la Paix. Il écrit : « Certes, l’Union européenne a garanti la paix aux marchés financiers, aux spéculateurs et aux profits bancaires. Mais ne mène-t-elle pas une guerre contre les peuples qui la composent et leurs droits sociaux ? » Assez bien vu… Le NPA rappelle qu’ « Obama avait aussi reçu le prix Nobel de la Paix, lui le chef d’Etat de la plus grande puissance militaire de la planète. Aujourd’hui, c’est le tour de leur principal allié. Un nouveau geste de propagande pour le compte des maîtres du monde ! ». Marine Le Pen souligne, elle aussi, et fort justement, que l’attribution du prix à l’UE, « trois ans après Barack Obama, l’homme de toutes les guerres, montre la faillite totale du comité Nobel. » Elle conclut : « Le comité Nobel s’est discrédité à jamais. »

 

 

LA MÉGÈRE APPRIVOISÉE VERSE DANS L’HUMANITAIRE

 

 

François Hollande vient, paraît-il, de faire une tournée africaine, où il a rencontré un certain nombre de tyranneaux locaux, dont le président congolais, Kabila : un merveilleux exemple de despotisme africain. Valérie Trierweiler, qui l’accompagnait, y aurait eu une soudaine et congolaise illumination : « Maintenant tout est clair, je sais ce que je veux faire » se serait exclamée la mégère repentie. Elle veut se lancer dans l’humanitaire. Comme l’écrit excellemment notre ami rivarolien Yves Darchicourt sur son blog : « L’humanitaire sauce bobo évidemment, l’humanitaire sélectif, lointain et exotique qui préfère s’exprimer sur le Zambèze plutôt qu’en Corrèze : le Gaulois dans la misère n’intéresse pas les branchés et c’est tellement plus médiatique de donner dans le style Kouchner au sac à riz. Et puis, ça va lui permettre de voyager équatorial en hiver, du tout bon pour la dame mais aussi pour son Roudoudou soulagé de savoir que les éventuelles frasques verbales de la mégère n’arriveront qu’étouffées en France. »

 

 

JEAN-MARIE LE PEN, MIS EN MINORITÉ AU FN

 

 

Cela s’est passé, il y a quelques jours, lors d’une réunion du Bureau Politique du Front national. Le secrétaire général, Steeve Briois, avait décidé de relever Mme Haas, responsable départementale du Finistère, de ses fonctions, pour la remplacer par son adjoint. Ce cadre historique du FN, qui pilotait la fédération depuis 15 ans, avait l’immense tort d’avoir des sympathies pour Bruno Gollnish. JMLP s’est opposé à cette décision. Un vote eut lieu.Sur la trentaine ou quarantaine de membres du BP présents, seuls cinq suivirent l’ancien président. On imagine sa fureur…

 

 

C’est une information erronée que j’avais livrée aux lecteurs de RIVAROL, et je tiens à m’en excuser auprès d’eux et aussi auprès d’Audrey Pulvar, la compagne médiatique d’Arnaud Montebourg. Je racontais qu’elle s’était offert des lunettes dont le modeste coût était de 12 000 euros. Il est vrai qu’il s’agit de lunettes sur mesure chez un haut lunetier du Palais-Royal, à Paris, la très luxueuse Maison Bonnet. Mais 12 000 euros ? Pulvar parle de « grave délire ». En fait, la patronne de l’hebdo gauche caviar Les Inrocks n’a pas tort. Ses lunettes, comme le raconte le Canard Enchaîné, ne coûtent pas 12 000 euros, mais 15 000…

 

 

KAWASHIMA ! FUKUSHIMA !

 

 

Certes, ce n’est pas de très bon goût, mais je trouve l’histoire assez drôle. Le gardien de but de l’équipe du Japon, équipe qui a battu 1-0 l’équipe de France de football, s’appelle Eiji Kawashima. Son nom rime avec Fukushima, où a eu lieu un tremblement de terre, suivi d’un tsunami qui a gravement endommagé une centrale nucléaire. Bilan : 15 000 morts et 3 000 disparus. Eiji Kawashima évolue comme gardien de but au Standard de Liège. Il avait fort peu apprécié que des spectateurs se mettent à crier « Kawashima ! Fukushima ! » après une prestation quelque peu ratée, et était sorti en pleurs du terrain. Voici que Laurent Ruquier en remet une couche, en diffusant un montage photo dans l’une de ses émissions, montrant le gardien nippon avec quatre bras tout en expliquant que c’était « l’effet Fukushima ». Cela a fait rire (presque) tout le monde, mais pas du tout les Japonais. Le vice-Premier ministre Osamu Fujimura a envoyé une lettre de protestation officielle à France 2, qui a fini par s’excuser…

 

 

VAGUE ANTISÉMITE SUR TWITTER

 

 

Un mot clé, “Unbonjuif” sur Twitter a semé l’effroi, entraînant un « record de propos antisémites ». Ce qu’en terme technique on appelle un “Hashtag” est arrivé parmi les mots clé les plus diffusés et a donné lieu à un nombre record de tweets antisémites. Dans le registre : « Un bon juif est un juif mort » ou « Un bon juif est un juif bien cuit ». Ce mot clé est arrivé le 10 octobre parmi les trois les plus diffusés et donc mis en une par Twitter. On ignore, pour l’instant si Trierweiler y est allée de son commentaire mais l’Union des Etudiants Juifs de France vient de demander un « rendez-vous d’urgence » avec Twitter France et « envisage de porter plainte ». Problème : le réseau est entièrement libre et assez difficile à contrôler…

 

 

UNE ADJOINTE AU MAIRE DE PARIS DES PLUS BIZARRES

 

 

Florence Lamblin est cette adjointe au maire, élue parisienne écologiste, mise en examen, il y a deux semaines, pour « blanchiment d’argent en bande organisée » et « association de malfaiteurs » après le démantèlement d’un réseau franco-suisse de blanchiment lié à un important trafic de drogue. La police avait trouvé plusieurs centaines de milliers d’euros planqués chez elle. Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, mais aussi Cécile Duflot, la ministre responsable des Verts, ont demandé sa démission de son mandat. On imagine qu’ils disposent d’informations accablantes, car chez ces gens-là, la solidarité est plutôt la règle. On en apprend de belles. Selon Paris-Match et Le Canard Enchaîné, l’adjointe au maire du 13e arrondissement, architecte et urbaniste de profession, possède 40 % des parts d’une société, Kobisha Sarl, immatriculée à son domicile, qui édite le site sexecolo.com. Le site prône une « écologie festive et non culpabilisante », et propose notamment une gamme de godemichés et de canards vibrants. Ce n’est pas tout. On peut aussi y acheter un « lubrifiant anal à l’extrait naturel de goyave » et des DVD X « certifiés sans silicone ». Sexecolo.com propose une page de conseils favorisant le « romantisme bio ». Celle-là est grandiose, on ne l’avait jamais entendue. Le romantisme bio ? « Prendre une douche ou un bain à deux pour économiser l’eau » ; « se sécher avec des serviettes bio ou du commerce équitable. » En attendant, Florence Lamblin a, nonobstant son humanisme écologiste, de lourds soucis à se faire…

 

 

SOCIALISTE ? EX-DÉPUTÉ ? ET HOP, EN GARDE À VUE !

 

 

Grands restaurants, factures de parking dans les aéroports, de nombreux déplacements à l’étranger. Tous ses frais personnels étaient réglés avec la carte bleue de la Soginorpa, un bailleur social dont Jean-Pierre Kucheida, alors député socialiste dans le Pas-de-Calais, et toujours maire de Liévin, était le président. C’était la belle vie : 47 000 euros soupçonnés d’avoir été détournés, ce n’est quand même pas le bout du monde. Mais les gens sont méchants. Le commissaire aux comptes de la Soginorpa a alerté la police pour de nombreuses irrégularités. Du coup, Kocheida s’est retrouvé placé en garde à vue mercredi 17 octobre pour « abus de biens sociaux ». Convoqué par la police judiciaire de Lille, il geint, il ratiocine, il cherche à faire pleurer dans les chaumières. Son propos est beau, sobre et émouvant, reconnaissons-le. S’adressant aux journalistes présents devant le commissariat de police de Douai où il allait être interrogé, il leur a dit, cherchant à les culpabiliser : « Je suis très heureux que vous soyez aussi nombreux à la rencontre d’un défenseur du bassin minier depuis quarante-deux ans ». Kucheida a beau geindre, les magistrats ne s’en sont pas laissé compter. Quatre enquêtes préliminaires ont été ouvertes par le parquet de Lille au sujet d’accusations de financement occulte de la fédération PS du Pas-de-Calais. Et la fille de Kucheida, Marie, chargée de mission au conseil régional Nord-Pas-de-Calais a aussi été placée en garde à vue pour « recel d’abus de biens sociaux. »

 

 

FIDEL CASTRO AVAIT RECRUTÉ D’ANCIENS OFFICIERS SS

 

 

Ce sont des documents déclassifiés des services de renseignements extérieurs allemands (BND) qui le révèlent. En 1962, en pleine crise des missiles, Cuba avait recruté d’anciens officiers SS, pour former ses troupes. La révélation de l’existence de missiles installés à Cuba par les Soviétiques avait, on s’en souvient, manqué de déclencher une guerre nucléaire. Fidel Castro avait offert aux anciens nazis des salaires quatre fois supérieurs au salaire moyen en Allemagne. Il avait aussi, selon le quotidien Die Welt, tenté de recruter des parachutistes et des officiers du génie. D’après ces documents, Cuba aurait aussi négocié l’achat de 4 000 fusils mitrailleurs de fabrication belge, auprès de deux trafiquants liés à l’extrême-droite allemande. Pourquoi ces étranges connections qui auraient fait hurler de frayeur la grande admiratrice de Fidel Castro qu’était Danielle Mitterrand ? En fait Cuba voulait se libérer quelque peu de sa totale dépendance vis-à-vis du soutien matériel et logistique soviétique.

 

 

UNE FEMME DE 82 ANS QUI EN A…

 

 

Ça se passe en Autriche, et nulle part ailleurs. Une grand-mère de 82 ans se rend à la banque du petit village de Sankt-Egyden, situé dans l’est de l’Autriche. Damned, voici un braqueur qui sort son arme et récupère un sac de billets de banque. Ni une, ni deux, elle lui arrache son masque, puis son sac, lui lançant : « L’argent appartient à la banque. » Le braqueur, qui sera identifié très rapidement, a pris la fuite et sera interpellé quelques heures plus tard. La grand-mère explique : « Peut-être que je regarde trop souvent des séries policières à la télévision. Des hommes se trouvaient également autour. Mais aucun n’a levé le petit doigt. »

 

 

Chaque vendredi, retrouvez la chronique de Robert Spieler dans Rivarol (3,50€, chez votre marchand de journaux).

 

14:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

29/10/2012

Vendredi 16 novembre prochain, Tours rendra hommage à Charles Maurras...

maurras-2.jpg

 

Le 16 novembre 1952, Charles Maurras partait rejoindre l’autre monde. C’est à la Clinique Saint Symphorien lès Tours qu’il poussera son dernier souffle après avoir reçu l’absolution du Chanoine Cormier.

 

Aujourd’hui les fils de la mémoire veulent saluer la personnalité ainsi que l’oeuvre de ce Provençal devenu le maître à penser de toute une génération d’insoumis.
 

Nous invitons donc ceux qui ne veulent pas oublier à venir commémorer les soixante ans du départ de cette figure emblématique de l’Action Française le 16 novembre prochain à Tours (20h00).

 

La clinique Saint Symphorien ayant été rasée pour les besoins de Bouygues Immobilier, le lieu de rendez-vous est donc fixé à l’entrée du pont Saint Symphorien (pont de fil) sur la rive gauche de la ville. Nous vous attendons devant le monument aux morts de 1870 pour saluer encore une fois, à notre manière, celui qui nous a rendu « politique d’abord » !

 

Source Vox Populi cliquez ici

 

27/10/2012

Aïd : la France ensanglantée !

2651091979.2.jpg


Yves Darchicourt


Il paraît que nous sommes le 10e jour du mois de Dhou al Hijja; depuis 09h00 ce matin le sang ovin ruisselle et le bêlement affolé des agneaux se meut en un atroce gargouillis de gorge tranchée par les sacrificateurs agréés ou clandestins. Des milliers de pauvres bêtes couchées sur le flan, la tête tournée vers La Mecque et obligatoirement en pleine conscience vont se vider de leur sang ad maiorem prophetae gloriam. Seuls, théoriquement, les bêtes borgnes, à la queue coupée ou de plus d'un an vont s'en tirer pour cette fois.


La fête du sacrifice (aïd al adha) ou la grande fête (aïd el kebir) commémore un mythe vétéro-testamentaire, récupéré par l'Islam, illustrant la dévotion d'Ibrahim (Abraham) à qui Allah (Yahweh) a demandé de sacrifier son fils Ismaël (Isaac) : innocente victime d'une obéissance religieuse absolue et à qui au dernier moment fut substitué un mouton par l'Archange Gabriel. Légende qui n'est ni plus ni moins invraisemblable finalement que celle de la biche remplaçant in extremis Iphigénie sous le couteau du sacrificateur gràce à l'intervention de la déesse Artemis, un mythe grec, européen, sublimé dans la littérature (Euripide, Racine, Goethe) et la musique (Gluck) mais qui n'a pas donné lieu à survivances barbares. 


Le problème n'est pas la croyance de certains en cet épisode mythologique mais - outre le fait que sa matérialisation est inacceptable en France au regard de la législation sur la torture animale - réside dans le nombre exponentiel de ses adeptes dans notre pays. La France n'est pas terre d'Islam, l'Europe toute entière non plus et notre millénaire civilisation lui est totalement étrangère. Après avoir tenté de soumettre les terres européennes par les armes, les mahométans - bénéficiant de façon ahurissante de l'assistance de collabos à l'esprit tordu (voir les dithyrambes médiatiques béats sur cette sanglante célébration) - venus dans les fourgons de l'immigration sont en train d'installer une véritable colonisation de peuplement chez nous...où ils ne devraient pas être chez eux ! L'islamisation de notre environnement civilisationnel se généralise, s'amplifie, alors vite : Rassemblement Résistance Reconquête !


01:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

26/10/2012

Seulement 18% des Français favorables à l'édification de mosquées...

image_61238500.jpgLa communauté musulmane de France s'apprête à fêter (cliquez là), vendredi, Aïd-el-Kébir. Selon un sondage de l'Ifop pour Le Figaro (cliquez ici) 43 % des sondés considèrent l'islam comme une «menace». 60 % pensent que cette religion a désormais «trop d'importance» contre 55 % il y a seulement deux ans.

 

En 1989, 33 % des sondés se disaient favorables à la construction des mosquées. Ils ne sont plus que 18 %. Pour le voile dans la rue, et sur la même période, les personnes opposées passent de 31 % à 63 %. Quant au voile à l'école, on passe sur la même période de 75 % opposés à 89 % !

 

Source Le Salon beige cliquez ici via PdF cliquez là

 

Recrudescence de vols de troupeaux à l’approche de l’aïd des musulmans

vols_d_agneaux.jpg

Les vols d'agneaux se multiplient à l'approche de la fête musulmane de l'Aïd, qui sera célébrée vendredi, « en raison d'une offre légale largement insuffisante », note la fédération des éleveurs d'ovins. La belle excuse !

 

"L'arrivée prochaine de l'Aïd stimule les appétits: c'est comme pour les huitres à l'approche de Noël", constate le président de la Fédération nationale ovine (FNO) Serge Préveraud joint par l'AFP, sans être en mesure de chiffrer le nombre de larcins. "D'autant plus cette année", renchérit le responsable de la fédération dans le Vaucluse, Julien Bonnet, que "la fête tombe à une période de faible disponibilité en agneaux: en ce moment, ce sont plutôt des mises bas et les agneaux du printemps ont déjà été vendus".
 

Un troupeau de 130 agneaux parqués dans un champ isolé en Isère a ainsi été volé de nuit, la semaine dernière, et le préjudice estimé à 20.000 euros. Pour Rémy Bensson, secrétaire général adjoint de la FNO et responsable des Bouches-du-Rhône, le grand sud-est, région Provence-Alpes-Côte d'Azur en tête, est le plus touché.

 

LES ÉLEVAGES DU VAUCLUSE MIEUX PROTÉGÉS

 

"Sur les 50 sites d'abattages temporaires autorisés, 24 se trouvent en PACA", relève-t-il, évoquant "des réseaux de contrebande organisés". "C'est une période propice avec des débouchés extrêmement rapides", ajoute-t-il, précisant que "ce qui intéresse les voleurs, ce sont surtout les agneaux mâles". L'Aïd-el-Kébir ou Aïd-el-Adha est la plus grande fête de l'islam. Elle commémore le sacrifice d'Abraham.

 

Un agneau de 40 kilos se négocie entre 150 et 160 euros au prix du marché, et peut atteindre jusqu'à 200 euros au marché noir, précise M. Bensson. Ce dernier invite les "éleveurs à signaler les vols". Deux d'entre eux l'ont fait dernièrement dans sa région, dépouillés chaque fois d'une quarantaine de têtes. Même si la parade est difficile. "Nos élevages sont extensifs: (...) les brebis ne sont pas rentrées la nuit et les bergeries sont parfois excentrées".
 
 
C'est d'ailleurs dans des régions comme le Vaucluse où sévit un prédateur naturel comme le loup que les éleveurs sont le mieux organisés pour protéger leurs troupeaux, parqués et gardés par des chiens. Le phénomène des vols est généralement conjoncturel, insiste enfin Serge Préveraud. "Le reste de l'année, il reste anecdotique".
 
 
Source France presse infos cliquez là

 

23/10/2012

Dimanche 11 novembre : TOUS A PARIS ! 6e Journée de Synthèse nationale...

SN 6 JNI  Programme.jpg

 

Chers Amis,

 

Depuis septembre 2008 une crise, sans doute aussi grave que celle de 1929, asphyxie l’Europe. La France n’échappe pas à cette situation de plus en plus préoccupante. Aucun gouvernement, ni aucun parti du Système, ne semble capable d’apporter des solutions efficaces pour sortir de ce marasme. Les peuples européens ne croient plus en leurs dirigeants, pire encore, ils ne croient plus dans leur avenir…

 

En réalité, cette crise remonte à beaucoup plus longtemps. Depuis une soixantaine d’années, l’Europe que l’on nous propose, ou plutôt que l’on nous impose, n’est qu’un ersatz imaginé et réalisé par des technocrates serviles, dénués de toutes conscience nationale ou identitaire, dont la seule raison d’être est de servir, sur notre continent, les intérêts de l’hyper-classe mondialiste. Ils ont livré l’Europe, et les nations qui la composent, au bon vouloir des prédateurs de la Goldman & Sachs et autres banques apatrides…

 

Alors, un autre destin pour l’Europe est-il possible ? Certainement, mais celle-ci devra vite rompre avec les carcans qui lui sont jusqu’à présent imposés. Tout est une question de volonté.

 

C’est de tout cela dont il sera question lors de notre 6e Journée nationale et identitaire que nous organisons le Dimanche 11 novembre prochain (de 11 h à 18 h) à Paris, au Centre de conférences Eurosites (8 bis, rue de la Fontaine au Roi Paris XIe – métros République ou Goncourt).

 

Cette 6e Journée de Synthèse nationale, qui marquera le 6e anniversaire de notre revue, a la volonté d’ouvrir des pistes nouvelles pour une autre Europe, des pistes aussi éloignées les unes que les autres du libéralisme et du socialisme…

 

De nombreux orateurs interviendront au cours des différentes tables-rondes (Arnaud Raffard de Brienne, écrivain, Philippe Randa, écrivain, Luc Pécharman, du Bureau de la Nouvelle Droite Populaire, Hugo Lesimple, directeur de Salut public, Jean-Claude Rolinat, écrivain et membre du Bureau de la NDP, Serge Ayoub, porte-parole de 3e voie, Francis Bergeron, écrivain et journaliste, Lionel Baland, spécialiste des droites nationales et identitaires en Europe, Jérôme Bourbon, directeur de Rivarol, Alexandre Gabriac,Président des Jeunesses nationalistes, Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, André Gandillon, du journal Militant...), ainsi que lors de la séance de clôture à partir de 16 h. (Pierre Vial, Robert Spieler, Roland Hélie et Carl Lang)…

 

De plus, à l’occasion de ce grand rendez-vous nationaliste et identitaire, nous éditerons un ouvrage collectif, auquel a contribué une vingtaine de personnalités, tant françaises qu’européennes, de notre famille d’idée. Ce livre de 150 pages reprendra la thématique de la journée « Face à la crise, une autre Europe ». Il vous sera proposé sur place le dimanche 11 novembre, mais vous pouvez aussi le commander dès maintenant.

Depuis 6 ans maintenant, Synthèse nationale, à travers sa revue (29 numéros sortis + 3 numéros hors-série), ses réunions, conférences, colloques, journées nationales et identitaires, ses éditions (Les Bouquins de Synthèse nationale, créées au mois de février dernier, déjà 4 ouvrages édités), grâce à son influence au sein de la Nouvelle Droite Populaire et son rôle dans la création de l’Union de la Droite Nationale, de par ses relations de confiance qu’elle a établie avec les formations actives de notre famille politique, par ses campagnes militantes (diffusion – à 6 000 exemplaires - du Guide de survie en société islamique a cours de l’été dernier), contribue activement au développement du combat national dans notre pays. Notre revue a répondu ainsi à la mission qu’elle s’était fixée lors de son lancement, en novembre 2006, à savoir remobiliser la Droite nationaliste, populaire, sociale et identitaire. Tout cela a été possible grâce à la fidélité et à la générosité de nos abonnés qui sont, soit dit en passant, de plus en plus nombreux. Aujourd’hui, compte tenu de la situation catastrophique dans laquelle plonge notre pays et les menaces de plus en plus pressantes qui pèsent sur notre identité, nous devons amplifier notre action. Pour cela, nous avons besoins de votre aide. Et le meilleur moyen de nous aider, c’est de s’abonner à la revue Synthèse nationale. En vous abonnant, non seulement vous recevrez tous les deux mois notre revue politique et culturelle (120 pages en moyenne), mais, en plus, vous aiderez notre organisation à se développer et à diffuser vos idées…

 

En espérant que nous nous retrouverons encore plus nombreux le dimanche 11 novembre prochain à Paris lors de notre 6e Journée nationale et identitaire, recevez, Chers Amis, l’expression de nos sentiments nationalistes les plus dévoués.

Roland Hélie

 

Lettre adressée aux amis de SN cliquez ici

Invitation à la 6e JNI cliquez là

Bulletin réponse cliquez ici

 

22/10/2012

Chronique de la France asservie et résistante...

 

3350149693.jpgRIVAROL N° 3065 du 19/10/2012

 

CES quelques anecdotes, très parisiennes, ont été livrées récemment en tout petit comité par un écrivain connu, de droite, grand ami de Jacques Chirac mais aussi proche de Hollande. Elles m’ont parues assez amusantes pour les soumettre à mes lecteurs. Première anecdote : Hollande qui explique : « Je n’aime que les femmes chiantes. » Bon, ça, on l’avait deviné… Deuxième : Sarkozy, qui n’a aucune estime ni sympathie pour Copé, souhaite cependant sa victoire à l’élection du président de l’UMP. Pourquoi ? Il espère en fait ardemment revenir dans le jeu, et Copé lui parait être un adversaire infiniment moins dangereux que Fillon. Troisième : quel lien entre Patrick Devedjian, député UMP et ancien du mouvement d’“extrême-droite” Occident, et Valérie Trierweiler ? Réponse : cinq ans… Pas de commentaires : respect de la vie privée… (Cette information a depuis l’écriture de ce texte paru dans un livre qui suscite la fureur de la mégère…) Quatrième : Une devinette : quelle est l’épouse d’un ancien président de la République qui a dit (en très privé) que sa fille était une “conne” ?

 

CHIRAC INTERDIT DE SORTIE

 

Cinquième : C’est la plus amusante, même s’il n’est évidemment pas question de se moquer des problèmes de santé de l’ancien président de la République. Chirac s’était fait apprécier en tant que ministre de l’Agriculture. Il savait « tâter le cul des vaches ». Il lui en reste apparemment quelques restes… Il paraît qu’aux carrefours, il baissait, encore récemment, la vitre de sa voiture, et s’adressant à des jeunes femmes, il leur disait : « T’as un beau cul ! ». Du coup, Bernadette l’a interdit de sortie, et quand on l’autorise à sortir, les vitres et portières sont bloquées, histoire qu’il ne dérape pas trop.

 

DEVEDJIAN N’EN FINIT PAS DE TRAHIR

 

Patrick Devedjian, ex-militant d’extrême droite du mouvement Occident, filloniste à ses heures, n’a pas apprécié que Jean-François Copé dénonce le « racisme anti-Blanc » dans son dernier livre, Manifeste pour une droite décomplexée. Il faut rappeler que, très anti-Sarko, il n’a pas aimé la campagne supposée très droitière de l’ancien président. L’influence de Trierweiler ? On ne sait pas. Selon Devedjian : « La France est un pays très mélangé, et si l’on veut que l’intégration réussisse, il ne faut pas stigmatiser la différence. » Il est vrai que Devedjian ne vit pas dans une banlieue occupée. Il est vrai que pour lui, le « racisme anti-Blanc est marginal ». Il est vrai que Devedjian a beaucoup, beaucoup de choses à se faire pardonner. Pauvre homme…

 

UN PETIT CONTE, LE CONTE DES DEUX POULES

 

C’est un conte que certains de nos lecteurs connaissent sans doute déjà. Mais il mérite d’être rappelé :

Camarade, si tu avais deux maisons, tu en donnerais une à la révolution ?

— Oui ! répond le camarade

— Et si tu avais deux voitures de luxe, tu en donnerais une à la révolution ?

— Oui ! répond de nouveau le camarade.

— Et si tu avais un million sur ton compte en banque, tu en donnerais la moitié à la révolution ?

— Bien sûr que je le donnerais ! répond le fier camarade.

— Et si tu avais deux poules, tu en donnerais une à la révolution ?

Non ! répond le camarade. Mais pourquoi, non ? Réponse : « Parce que les deux poules, je les ai… »

Moralité : il est facile d’être socialiste avec la propriété et le travail des autres…

 

HUMOUR POLITIQUE

 

« Etre ancien ministre, c’est s’assoir à l’arrière d’une voiture et s’apercevoir qu’elle ne démarre pas. » Ce commentaire de l’ancien ministre UMP de l’Enseignement supérieur, François Goulard, lui a valu de recevoir le grand prix « Humour et politique », décerné par le Press Club. Jean-Pierre Raffarin a, quant à lui, été récompensé pour « l’ensemble de son œuvre. » Il est vrai que les raffarinades de l’ex-Premier ministre valent le détour et sont souvent somptueuses: Le terme raffarinade est un néologisme politique utilisé pour qualifier certaines citations de Jean-Pierre Raffarin, en particulier certaines phrases imagées, mais totalement creuses, dont le Poitevin est friand dans ses interventions publiques. Quelques exemples : « Notre route est droite, mais la pente est forte » ; « Le “oui” a besoin du “non” pour l’emporter contre le “non” (au sujet du référendum sur le Traité établissant une constitution pour l’Europe) » ; « Il est curieux de constater en France que les veuves vivent plus longtemps que leurs maris ». (Grandiose !) A Bernadette Chirac : « Merci de nous montrer que la victoire n’est pas facile, qu’elle se gagne étable par étable, commune par commune » ; « L’avenir est une suite de quotidiens » ; « La route est faite pour bouger, pas pour mourir » et enfin, cette phrase sublime : « Si on met la voiture France à l’envers, nous n’aurons plus la capacité de rebondir. » Allez, encore une : « Les jeunes sont destinés à devenir des adultes. » Raffarin est vraiment rigolo…

 

MARTINE AUBRY, BIENTÔT EN PRISON ?

 

Martine Aubry est convoquée, début novembre, par la juge d’instruction Marie-Odile Bertella-Geffroy dans l’affaire de l’amiante, pour une très probable mise en examen. Il est reproché à la maire de Lille d’avoir, dans ce dossier, totalement mésestimé les dangers de l’amiante, alors qu’elle était directrice des relations du travail. Des directives européennes avaient interdit l’utilisation de l’amiante, dès 1983. Martine Aubry n’en avait tenu aucun compte. Des milliers, des dizaines de vies auraient pu être sauvées, si Martine Aubry s’était réveillée de ses vapeurs. Les experts considèrent que les maladies causées par la fibre d’amiante pourraient faire 100 000 morts d’ici 2025… Mais quelle a été son influence dans la création d’un Comité permanent amiante, dirigé par un de ses collaborateurs, noyauté par les industriels de l’amiante et évidemment d’une inefficacité abyssale ? Comment ? Pardon ? Qui ? Quoi ? Elle n’en a jamais entendu parler… Mais elle a beau chercher à se défausser, son inculpation est inévitable dès lors que son proche collaborateur a été mis en examen. Du coup, elle a pris un ton grave, comme elle sait le prendre. Elle déclare, les sourcils en accent circonflexe (très important, les sourcils, ça fait profond et sincère), qu’elle « apportera évidemment tout son concours à l’enquête judiciaire », déclarant qu’elle « n’a eu de cesse de renforcer la protection des travailleurs de l’amiante. » Les 100 000 morts apprécieront son humour. Martine Aubry en taule ? Mais vous plaisantez !

Spieler 1.jpg

 

ROSELYNE BACHELOT : “J’AI UN PEU L’AIR D’UNE PUTE”

 

Ministre de la Santé des gouvernements Fillon I et II (de mai 2007 à novembre 2010) sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Roselyne Bachelot avait été nommée ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, le 14 novembre 2010, dans le gouvernement François Fillon III. En 2009-2010, elle se retrouvait au centre d’une importante controverse au sujet de la commande par le gouvernement français de 95 millions de doses de vaccin pour lutter contre la grippe A et du coût global de la campagne de vaccination mise en place par le gouvernement : des dépenses colossalement inutiles. Mais Roselyne a su rebondir. L’ex-ministre est devenue chroniqueuse pour l’émission quotidienne « Le Grand 8 » de la nouvelle chaîne D8 du groupe Canal+. Elle présentera l’émission aux côtés d’Audrey Pulvar, la concubine d’Arnaud Montebourg, et de Laurence Ferrari. Elle essayait récemment plusieurs chaussures, pour présenter son émission.

 

L’une d’elles, avec un talon de 12 centimètres, lui amènera ce commentaire qui fera le tour de la Toile : « J’ai un peu l’air d’une pute. » Les prostituées apprécieront… Au fait, il paraît que son salaire mensuel est de 20 000 euros. On en connaît des plus malheureuses.

 

DIEUDONNÉ PERSÉCUTÉ

 

Dieudonné est poursuivi par la justice, qui lui réclame plus de 887 000 euros. Il n’aurait pas payé tous ses impôts depuis quinze ans. Du coup, la justice a ordonné la vente d’un ensemble immobilier lui appartenant, situé près de Dreux. La vente aux enchères, dont la mise à prix a été arrêtée à 500 000 euros, devait avoir lieu ce jeudi 18 octobre. Cet ensemble, situé sur une surface de 1,46 ha, comprend notamment une salle polyvalente, un studio d’enregistrement et des appartements. Un porte-parole de l’artiste a expliqué qu’il était dans une « situation financière très délicate du fait de la multiplication des annulations de ses spectacles. » Dieudonné, quant à lui, a déclaré : « Le pouvoir politico-médiatique ne sait plus quoi faire pour me faire taire et m’étouffer financièrement. » Mais pourquoi Dieudonné ne s’était-il pas couché, face aux lobbys ? Il n’aurait certes pas tous ces ennuis aujourd’hui. J’avais croisé l’humoriste, un mois avant les élections européennes de 2009, au restaurant Le Doux raisin. Il m’avait raconté qu’“ils” étaient venus le voir. La raison ? Dieudonné présentait une liste antisioniste en Ile-de-France. “Ils” lui ont tenu ce langage : « Dieudo, bon d’accord, tu as poussé le bouchon un peu loin, nous aussi, d’ailleurs. Alors, tu arrêtes, et on recommence à travailler ensemble. On oublie tout. » Dieudonné n’avait pas plié…

Spieler 2.jpg

 

NATHALIE KOSCUISKO-MORIZET ATTAQUE À TOUT-VA

 

NKM, qui fut porte-parole de Nicolas Sarkozy et qui n’avait pas hésité à s’en prendre au FN, sur un ton fort peu amène, semble être une grande humaniste. La voici qui incendie, dans Le Figaro, la présidence de Hollande, la qualifiant de « règne d’amateur, fade et triste. » Et elle ajoute : « Etre inaudible, colporteur d’une politique du vide […] ne peut que rendre vaine une présidence déjà fruit du hasard. » Elle poursuit, atteignant des sommets dignes de Léon Bloy : « Ces bourgeois de la politique qui se sont déguisés, bedaines effacées, sourires patelins, se révèlent arrogants, menteurs, tricheurs. Ils ont l’esprit de clan et veulent mettre l’Etat en coupe réglée et se servir. » Fureur, bien entendu, des socialistes, qui dénoncent, tel le maire de Dijon, François Rebsamen, une charge « violente et outrageante » contre l’exécutif, y voyant une conception du débat « au niveau du caniveau. » Bruno Lemaire, ancien ministre sarkoziste, s’est amusé des propos de NKM, affirmant : « La bedaine malheureusement n’est ni de droite ni de gauche, c’est une question d’âge… »

 

LES JÉRÉMIADES INDÉCENTES DE PRASQUIER

 

Richard Prasquier, président du CRIF, a estimé que la société n’avait pas « pris la mesure du mal ». « Il faut prendre la mesure de ce type d’idéologie, je dis que l’islamisme radical c’est du nazisme », a-t-il déclaré. Le président du CRIF avait déjà établi un parallèle entre l’islam radical et le nazisme le 7 octobre, à l’issue d’une réunion à l’Élysée avec le président François Hollande. « L’islam radical compare ses ennemis à des animaux : les juifs sont des fils de singe, les chrétiens sont des fils de porcs, tous sont des fils de chiens. De la même façon que les nazis comparaient les juifs à des bactéries, à des rats, à des animaux… », a-t-il expliqué. « Deuxième point : je ne connais pas une autre idéologie qui permette à quelqu’un de tuer un enfant à bout portant, à bout touchant tout simplement parce qu’il est né juif », a-t-il ajouté. Selon lui, « être fier » d’exterminer ses ennemis, «que ce soit des enfants ou des adultes, ça c’est caractéristique des nazis». A qui la faute ? Qui a pendant des décennies persécuté la résistance nationaliste ? Qui a traîné devant les tribunaux ceux qui désignaient l’envahisseur ?

 

ERIC RAOULT ACCUSÉ D’AVOIR TABASSÉ SA FEMME

 

L’ex-ministre et ex-député UMP Eric Raoult, grand renégat devant l’Eternel (Il avait flirté avec les milieux droitistes, avant de se ranger totalement dans le camp du politiquement correct), vient d’être entendu, il y a quelques jours, dans le cadre d’une enquête pour violences conjugales. Cette garde à vue fait suite à des plaintes de sa femme avec laquelle il est en instance de divorce. Le maire du Raincy se défend : « Elle a porté plainte pour insultes, c’est vrai, mais dire que je l’ai frappée, c’est faux… » Et il ajoute : « Je l’ai insultée, c’est vrai. Mais dire à son épouse, qui a 15 ans de moins que vous, “Tu t’habilles comme une salope”, ce n’est pas une violence conjugale », s’est justifié le maire UMP du Raincy (Seine-Saint-Denis). Eric Raoult est le président de l’Association des élus amis d’Israël (ADELMAD), qui regroupe 800 élus français et qui organise des voyages d’élus français dans l’Etat hébreu. Le 5 mars 2004, alors vice-président de l’Assemblée nationale, il avait soutenu le gouvernement d’Ariel Sharon dans la construction du mur de séparation entre Israël et les territoires palestiniens. On se souvient de cet étonnant épisode que j’avais évoqué dans RIVAROL. Raoult quitte, très pressé, une importante réunion interne à l’UMP, où il est question du régime des retraites. On lui fait la remarque que sa présence est souhaitable. Le grand ami d’Israël s’apprêtait à se rendre à la manifestation, au Trocadéro, pour soutenir Gilad Shalit. Il eut ce cri du cœur : « Pour moi, Israël, c’est plus important que les retraites ». Nous ne pleurerons donc pas sur les malheurs de ce sioniste patenté.

 

20/10/2012

La piteuse attitude d’un maire tombé en dhimmitude…

roland%20helie.jpg

Roland Hélie

Directeur de Synthèse nationale

 

L’affaire se passe à Brou, petite commune de l’Eure-et-Loir située aux confins du Perche. Depuis des décennies, sans que personne jusqu’à présent n’est rien trouvé à redire, une petite croix ornait la grille du cimetière communal. Jusque-là, rien de bien extraordinaire. Cela doit être le cas dans la majorité des cimetières de France. Même les « pires laïcards » du cru ne s’en étaient jamais plaint. D’ailleurs, s’en étaient-ils même seulement aperçus ? En France, une croix à l’entrée d’un cimetière, jusqu’à présent, quoi de plus banal ?

 

Mais l’été dernier, à Brou, tout a changé. Des « citoyens » venus d’ailleurs ont fait part à une conseillère municipale du trouble que causait pour leur conscience la présence de cette croix provocatrice à l’entrée du cimetière. La conseillère zélée alla de suite alerter le maire qui, se référant à la sacrosainte laïcité, s’empressa d’ordonner l’enlèvement de la malheureuse croix. Cet imbécile de maire ne se rendant probablement pas compte qu’en procédant de la sorte (sans doute pour séduire une poignée d’allogènes qu’il espère - il peut toujours espérer… - compter parmi ses électeurs lors d’un prochain scrutin), il venait tout simplement de tomber en dhimmitude… En se couchant devant les désidératas de ceux qui veulent imposer sur notre terre de France une religion et une civilisation qui n’ont rien à y faire, le maire de Brou, se conduit en véritable collabo de l’islamisation de notre pays et de notre continent.

 

Cette histoire pourrait paraître bien insignifiante si elle ne révélait un état d’esprit qui se développe depuis quelques temps chez bon nombre de nos compatriotes. Aveuglés qu’ils sont par la propagande permanente du Système en faveur de l’instauration d’une société multiculturelle, et ne se rendant pas compte du danger que cette société multiculturelle ferait peser sur leur identité, beaucoup de Français, y compris au sein de notre famille politique, pensent trouver dans la laïcité un rempart efficace pour limiter les velléités de l’islam conquérant. Fadaises que tout cela ! Loin d’être un rempart, ni même un paravent, la laïcité est, bien au contraire, un véritable tremplin pour l’islam en France. En remettant en cause les traditions religieuses européennes qui, depuis des millénaires, sont le ciment de notre civilisation, la laïcité simplifie, encourage même, le développement de n’importe quelle autre religion sur notre sol. Qu’on le veuille ou non, et quoiqu’en pense la municipalité de Brou, la France et l’Europe sont des terres de traditions pagano-chrétiennes, elles ne sont pas des terres d’islam. Aujourd’hui, au nom de la laïcité on enlève une croix, demain, toujours au nom de la laïcité, on laissera le croissant musulman s’imposer partout chez nous…

 

En dénonçant l’attitude méprisable de ces édiles percherons, nous dénonçons en fait tout un Système qui a engendré, au nom du mondialisme, une telle situation. Ceux-ci ne font qu’appliquer scrupuleusement les principes de ce Système qui veut réduire à zéro la conscience identitaire de notre peuple qui risquerait de freiner la marche en avant vers la globalisation totale. La présence symbolique de cette petite croix à l’entrée d’un cimetière rappelant aux Français de souches, ne serait-ce que les jours d’enterrements (tout un symbole), qu’ils font encore parti d’un peuple enraciné. Or, des peuples enracinés, le mondialisme n’en veut plus… Et, pour diluer les peuples enracinés, rien de tel que le grand brassage des populations, des races, des religions et des civilisations qu’est l’immigration. Et pour faciliter ce grand brassage, jusqu’à présent, on a rien trouvé de mieux que la laïcité. Celle-ci mettant au même rang les religions ancestrales et les religions importées. Ajouté à cette laïcité une pointe de culpabilisation et quelques séances d’auto-flagellation télévisuelle et, croyez-moi, l’effet est garanti…

 

Que les choses soient claires, en écrivant ces lignes, je ne me livre pas à un quelconque prosélytisme religieux. Cela est l’affaire de chacun d’entre nous. Je veux simplement rappeler que les peuples ont des racines et une histoire, comme ils ont un territoire. Nier ces faits, c’est contribuer à l’anéantissement des peuples en tant que tels au profit d’un vaste magma constitué d’humanoïdes totalement décérébrés et juste bon à consommer. Cela pour le plus grand profit des multinationales apatrides.

 

Face au processus de destruction des identités voulu par les mondialistes, face à l’islamisation de notre continent encouragée par les mêmes mondialistes, seule une véritable prise de conscience nationale et ethnique de nos peuples permettra de sauver à la fois nos nations et notre civilisation européennes. Cette prise de conscience sera possible que grâce au travail acharné de chacun d’entre nous, responsables, militants, sympathisants de la cause nationaliste. Aucun effort allant dans ce sens n’est superflu. Synthèse nationale, à son modeste niveau, participe activement à ce combat salvateur. Grâce à la fidélité de ses lecteurs et à l’arrivée constante de nouveaux abonnés nous développons années après années l’esprit de résistance. Là est notre devoir et là est notre fierté. Nous savons qu’un jour viendra où nos peuples se rendront enfin compte de la situation tragique dans laquelle le Système mondialiste les a conduit. Tout peut changer rapidement. Nul ne sait de quoi demain sera fait. N’oubliez jamais qu’au début des années 80 du siècle dernier, nous étions bien peu nombreux à combattre la barbarie communiste. Les bien-pensants de l’époque nous affirmaient, avec leur morgue habituelle, que celui-ci allait dans le « sens de l’Histoire »…Et pourtant, le communisme finit par s’effondrer. De la même façon, nous devons maintenant combattre le mondialisme, conjonction d’intérêts entre l’ultra-libéralisme, le socialisme internationaliste et l’islamisme conquérant, afin d'instaurer un Ordre nouveau, nationaliste, populaire, social et identitaire, seul garant de la survie de notre belle civilisation européenne.

 

 

Quelques mots sur Synthèse nationale :

 

Le dimanche 11 novembre prochain, de 11 h à 18 h, se déroulera à Paris (au Centre de conférences Eurosites, 8 bis, rue de la Fontaine au Roi dans le XIe arrondissement – métro République ou Goncourt) notre 6e Journée nationale et identitaire. Celle-ci marquera d’ailleurs le 6e anniversaire de notre revue. Le thème de cette réunion : « Face à la crise : une autre Europe ». Tout un programme. A la crise dans laquelle semble avoir définitivement sombré le Système, nous opposerons les solutions nationalistes et identitaires.

 

Conférences, tables ronde, interventions de personnalitésde notre famille politique, présence de nombreux stands d’associations, de mouvements et de journaux… maqueront le bon déroulement de cette journée. Ce sera aussi l’occasion pour nous de vous présenter nos réalisations récentes (le lancement au mois de février des éditions Les Bouquins de Synthèse nationale ou l’édition, en juin, du Guide de survie en société islamique qui a rencontré un franc succès - 6 000 exemplaires diffusés en trois mois - par exemple) et nos projets futurs.

 

L’an dernier, près d’un milliers d’amis de Synthèse nationale a participé à cette journée qui, à chaque édition, rassemble de plus en plus de monde. Nous espérons donc vous retrouver nombreux le dimanche 11 novembre prochain…

 

Editorial de Roland Hélie publié dans le n°29 de la revue Synthèse nationale cliquez ici

 

La mosquée de Poitiers occupée...

 

3697256312.jpg

Depuis ce matin 6 heures, un groupe de jeunes Poitevins occupe le toit de la mosquée de Poitiers, lieu à l'évidence hautement symbolique, afin de protester contre l'islamisation de la France. Cette spectaculaire action identitaire mérite d'être soulignée.
 
Voici le texte du tract distribué sur place : Il y a bientôt 1300 ans, Charles Martel arrêtait les Arabes à Poitiers à l’issue d’une bataille héroïque qui sauva notre pays de l’invasion musulmane. C’était le 25 octobre 732. Aujourd’hui, nous sommes en 2012 et le choix est toujours le même : vivre libre ou mourir. Notre génération refuse de voir son peuple et son identité disparaître dans l’indifférence, nous ne serons jamais les Indiens d’Europe. Depuis ce lieu symbolique de notre passé et du courage de nos ancêtres, nous lançons un appel à la mémoire et au combat !
 
Nous ne voulons plus d’immigration extra-européenne ni de nouvelle construction de mosquée sur le sol français. Depuis les premières vagues d’immigration africaine et le regroupement familial adopté en 1974, notre peuple n’a jamais été consulté sur les populations avec lesquelles on lui impose de vivre. L’immigration massive transforme radicalement notre pays : selon la dernière étude de l’INSEE, 43% des 18-50 ans d’Ile de France sont issus de l’immigration. Un peuple peut se relever d’une crise économique ou d’une guerre mais pas du remplacement de sa population : sans Français, la France n’existe plus. C’est une question de survie : c’est pourquoi chaque peuple a le droit absolu de choisir s’il souhaite accueillir des étrangers et en quelle proportion.
 
Puisque ce droit nous a été refusé et que notre génération en paie le prix fort dans la rue face aux intimidations de la racaille, nous disons : ça suffit, on ne recule plus ! Nous réclamons la mise en place d’un référendum national sur l’immigration et la construction de lieux de culte musulmans en France. Nous ne quitterons pas les lieux avant d’avoir été entendus et satisfaits (...).
 
Lire Terre et peuple Poitiers cliquez là

 

19/10/2012

Dimanche 11 novembre : TOUS A PARIS ! A la 6e Journée de Synthèse nationale...

SN 6 JNI  Programme.jpg     6 JNI Vial Pierre.jpg

 

 

 

09:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

18/10/2012

Les conséquences de la Loi Taubira...

 

Bernard Lugan (L'Afrique réelle)

L’on croyait avoir tout vu à propos de la repentance ! Or, au moment où, à Gorée, François Hollande se couvrait la tête de cendres (voir mon communiqué du 12 octobre), le cabinet du Premier ministre français reconnaissait qu’il avait été demandé à un « collectif » d’associations de « faire des propositions sur ce qui peut être fait en termes de réparations ». Rien de moins ! Français, à vos portefeuilles…

Peut-être pourrait-on suggérer à Monsieur le Premier ministre de mettre particulièrement à contribution les habitants de sa bonne ville de Nantes, elle qui fut une capitale de la Traite et dont les électeurs apportent régulièrement leurs suffrages au parti socialiste…
 
La question des réparations est régulièrement posée depuis que, sous un Président de « droite » et un Premier ministre de gauche, les députés votèrent à l’unanimité et en première lecture, la loi dite « Taubira », loi qui fut définitivement adoptée le 10 mai 2001.

Jacques Chirac décida ensuite que ce même 10 mai, serait désormais célébrée la « Journée des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions ». Cette décision plus qu’insolite rompait avec une sage pratique voulant, sauf exception, que des dates du passé soient toujours choisies pour célébrer les évènements historiques. Or, avec le 10 mai, ce fut une date du présent qui allait permettre de commémorer des évènements du passé.

Pourquoi ne pas avoir choisi le 27 avril, date anniversaire de l’abolition de l’esclavage en France (27 avril 1848) pour célébrer cette « Journée des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions » ? L’air du temps y fut naturellement pour quelque chose…

Il est d’ailleurs proprement stupéfiant de devoir constater que, littéralement couchés devant le politiquement correct, tous les députés de « droite », je dis bien TOUS, votèrent cette loi qui ne dénonce pourtant qu’une seule Traite esclavagiste, celle qui fut pratiquée par les seuls Européens, loi qui passe sous silence le rôle des royaumes esclavagistes africains et la traite arabo-musulmane (1). L’ethno-masochisme de nos « élites » semble sans limites !

Quelques années plus tard, Christiane Taubira a osé déclarer qu’il ne fallait pas évoquer la traite négrière arabo-musulmane afin que les « jeunes Arabes (…) ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes » (L’Express du 4 mai 2006) !!!
 
L’énormité de la demande concernant les réparations est telle que le gouvernement va nécessairement devoir clarifier sa position. Il est même condamné à le faire devant l’impopularité et l’incongruité d’une telle démarche. Mais, harcelé par les groupes de pression qui constituent son noyau électoral, il va devoir donner des compensations « morales » aux « associations » concernées. Nous pouvons donc nous attendre à une nouvelle rafale de mesures de repentance.

Voilà comment l’histoire est violée et comment le totalitarisme liberticide se met en place. Lentement, insidieusement, mais sûrement.

Note
(1) L’Afrique Réelle du mois de novembre 2012 que les abonnés recevront au début du mois consacre un important dossier à ce que fut la réalité des traites esclavagistes.

15/10/2012

Chronique de la France asservie et résistante...

 

RIVAROL N° 3064 du 12/10/20122812160005_3.jpg

 

TROIS livres viennent d’être édités, sans qu’il y ait eu la moindre concertation entre les auteurs et les maisons d’édition. Tous trois dénoncent l’enseignement catastrophique de l’histoire, qui ne s’appuie plus sur la chronologie et évacue des siècles entiers.

 

L’ENSEIGNEMENT DE L’HISTOIRE : UNE CALAMITÉ…

 

Il y a L’Histoire de France interdite, de Dimitri Casali chez Lattès ; Ils ont tué l’histoire-géo de Laurent Wetzel, chez François Bourin, et L’Histoire fabriquée ? aux Editions du Rocher. Du primaire au lycée, les élèves survolent les millénaires, sautillent de l’étude de l’empire du Monomotapa (le Zimbabwe au Moyen Age), à l’étude de la faim dans le monde, au développement durable et au sida dans le monde. L’histoire de la reproduction des coléoptères à travers les siècles, de leur relation avec l’homme et de leur responsabilité dans le déclenchement des guerres n’est, pour l’instant, pas abordée, mais cela viendra. Les batailles napoléoniennes, Disparues ! La guerre 1914-1918 ? Bof, la conséquence d’un simple engrenage diplomatique. Mais des photos, il y en a dans les manuels. Chacun sait que les photos créent l’émotion, et les auteurs de ces livres savent y faire en « festival d’images émotionnelles ». Beaucoup plus facile que d’apprendre qui était Clovis. Un excellent article paru dans Le Parisien évoque une « chronologie sans repères, des sauts dans le temps, des aberrations, des héros disparus et des oublis. » Florilège : à 8 ans, l’enfant est censé « parcourir toute l’histoire de France, de la préhistoire à la société de consommation, sous une approche économique et sociale. » Rien que çà… Un an plus tard, les écoliers auront la joie et l’honneur d’aborder un sujet de thèse : « La religion et le pouvoir, depuis la christianisation de la Gaule romaine jusqu’aux colonisations du XIXe siècle. » Clovis, comme je l’évoquais, disparaît. Le Roi-Soleil (qui, ça ?) est réduit au seul absolutisme. Molière, La Fontaine, Lully, passent à la trappe… Napoléon est bien entendu un dictateur. Ses batailles, la manœuvre géniale d’Austerlitz, ses réformes, out… La crise de 1929, comme vecteur majeur de la Seconde Guerre mondiale ? Les élèves n’en entendront jamais parler, pas davantage que de la Ve République. Quant à la géographie, elle est étudiée à travers le prisme du développement durable. Les élèves ne savent pas où sont les Alpes et la Chine, mais, pas grave. Ils sont censés apprendre que « le climat méditerranéen est chaud » et ne sauront jamais ce qu’est la mousson. Les élèves des filières scientifiques ont de la chance. Ils doivent apprendre par cœur treize cartes et maîtriser « les enjeux de la construction européenne » avant de se présenter au bac. Bon, certes, ils n’auront jamais étudié les Etats-Unis, la Chine ou le Japon, mais ceci n’a aucune importance… Du moment qu’ils auront étudié la civilisation du Zimbabwe au 15e siècle et son influence sur la civilisation européenne, et le rôle du Lichtenstein dans la construction européenne…

 

Spieler 1.jpg

 

 

MAIS QUI EST DONC LE PÈRE DE ZOHRA DATI ?

 

Zohra Dati est la fille de Rachida, l’ex-ministre de la Justice, de Nicolas Sarkozy. Zohra est née en janvier 2009, à la clinique de la Muette, un établissement privé du XVIe arrondissement. Mais qui, diantre, en est le père ? Les hypothèses, des plus saugrenues aux plus sérieuses, ont circulé. Un grand patron, un célèbre acteur, le procureur du Qatar, un ex-Premier ministre espagnol ?

Voire une fécondation in-vitro ? Rachida Dati a décidément la réputation d’être une chaude… Mais le mystère semble devoir se lever sur cette affaire qui nous tenait tous en haleine depuis des mois. Rachida Dati viendrait d’assigner en justice, Dominique Desseigne, le PDG du groupe de casinos Lucien Barrière, pour « reconnaissance de paternité. » Jointe au téléphone par RIVAROL (non, là je ne suis pas sérieux… elle l’a été par Aujourd’hui), elle a fermement démenti : « C’est faux ». Problème : le groupe Barrière confirmait la nouvelle dans les heures qui suivaient. Rachida est folle de rage et s’en prend aux journalistes et à leurs « comportements de charognards irresponsables », disant « Il ne s’agit pas de journalistes, mais de voyous ». Dominique Desseigne, 68 ans, une allure de play-boy, est à la tête de 37 casinos, 15 hôtels de luxe et une centaine de restaurants et de bars. L’homme a la réputation d’être un don Juan. On lui prête une foule d’aventures, avec une prédilection pour les riches héritières. Desseigne nie être le père de Zohra, déclarant : « Le père, ce n’est pas moi, jusqu’à preuve du contraire… » Personne ne le croit, mais ce n’est pas grave… Nicolas Sarkozy, dont il est très proche, fut recueilli par Desseigne, lorsque le couple présidentiel explosa en 2007. Sarkozy fêta d’ailleurs son élection au

Fouquet’s, propriété du groupe Barrière-Desseigne.

 

Spieler 2.jpg

 

 

RACHIDA DATI, PERSONA NON GRATA AU MAROC ?

 

Un juge marocain vient de demander l’arrestation de Rachida Dati. Rachida Dati ne pourrait-elle plus passer ses vacances à Marrakech ? La raison ? L’ex-ministre de la Justice serait en infraction avec le code pénal marocain, rapporte un site d’information de Rabat. L’un des juges les plus connus au Maroc, l’adjoint du procureur du roi près du tribunal de première instance de Taza, Adil Fathi, en est convaincu. Mieux, il a adressé un courrier officiel au ministre de la Justice et des Libertés pour réclamer l’arrestation de l’eurodéputée d’origine marocaine dès qu’elle sera de retour au Maroc. Le crime de l’ancien ministre ? La maire du VIIe arrondissement a eu un enfant né d’une « relation sexuelle illégitime ». Rachida Dati serait en effet sous le coup de l’article 490 du code pénal marocain qui stipule que « sont punis de l’emprisonnement d’un mois à un an, toutes personnes de sexe différent, qui, n’étant pas unies par les liens du mariage ont, entre elles, des relations sexuelles ». Le Haut conseil marocain de la magistrature (HCM) s’est saisi de l’affaire.

 

TRIERWEILER, SUJET DE RIRES ET DE MOQUERIES

 

Ça ne se passe pas bien du tout entre Valérie Trierweiler et la direction de Paris Match. Trierweiler aurait demandé à une secrétaire de faire ses cartons. Elle préfère éviter d’y mettre les pieds, car elle perçoit les regards entendus des journalistes de la maison, qui se moquent doucement d’elle. « Le pire, c’est que maintenant on la lit », ironise, selon le site Pipole.net, un rédacteur qui n’en peut plus de côtoyer l’arrogante perruche. VSD révèle que Trierweiler est le sujet de rires et de moqueries de Nicolas Sarkozy et Carla, et de leur entourage. Du coup, Valérie cherche à réparer la casse. Pas facile du tout. En chute de 20 points dans les sondages de popularité, quatre mois après son tweet cosmoplanétaire contre Ségolène Royal, elle fait, dans Ouest-France, profil bas, très très bas, déclarant : « Ce tweet était une erreur que je regrette. Je n’avais pas encore réalisé que je n’étais plus simplement une simple citoyenne. Cela ne se reproduira pas. » Elle gardera cependant une rubrique dans Paris-Match. La pauvre déclare : « Mes enfants sont à ma charge et je ne vois pas comment faire sans salaire. » Par contre, les projets d’émission sur la chaîne D8, du groupe Canal+, sont tombés à l’eau. Il est vrai que Bernadette Chirac s’était amusée à lui donner un tout petit coup de pied à l’âne, en déclarant sur RTL qu’il n’était pas “convenable”, pour une première dame, fût-elle une première petite amie, de

présenter une émission de télévision. Il y a quelques jours, histoire de revenir sans doute en grâce auprès des Français, elle assistait aux défilés de la maison Saint-Laurent au Grand-Palais. Elle a commis ce commentaire qui passera à l’Histoire, et qui fut, bien entendu, repris par la presse : « Sublime, exactement ce que j’aime. » Cela suffira-t-il pour qu’elle revienne en grâce aux yeux des Français ? Pas sûr du tout. Moins d’un Français sur trois a une bonne opinion de la concubine du Président, et parmi eux, il n’y a que 1 % à avoir « une très bonne opinion ». Pis, Valérie Trierweiler a beau se taire depuis quatre mois, 44 % estiment qu’elle occupe « une place trop importante dans la vie politique depuis l’élection de François Hollande » et que « la vie privée de François Hollande a un impact négatif sur l’image qu’ils se font du président de la République. » Elle n’est décidément pas sortie de l’auberge, pas davantage d’ailleurs que François Hollande…

 

MARTIN SCHULZ : UNE CALAMITÉ EUROPÉENNE AMBULANTE

 

Le Président du Parlement européen, venait de dire, il y a quelques jours, tout le mal qu’il pensait du film L’innocence des musulmans. Mais, à ses yeux, cela ne suffisait pas. Au cours d’une conférence de presse clôturant une rencontre à Bruxelles avec une délégation arabo-musulmane du Golfe Persique, il en a remis une couche, se disant favorable à une fusion des valeurs de l’Occident avec celles de l’Islam. Il souhaite voir ses collègues du Parlement « coopérer avec le conseil musulman de coopération du Golfe Persique concernant les croyances religieuses, les opinions politiques et l’environnement politique et économique des deux parties (islamique et européenne) ». Martin Schulz s’était déjà singularisé récemment lors de la visite du Premier ministre serbe à Bruxelles. Il lui avait fait savoir que l’intégration de la Serbie dans l’Union européenne passait par la reconnaissance du Kossovo, c’est-à-dire l’abandon d’une portion de la Serbie aux Kossovars musulmans…

 

YOM KIPPOUR À LA MAIRIE DE PARIS

 

Bertrand Delanoë a décidé récemment d’écourter les débats du Conseil de Paris en raison du Yom Kippour, le Grand Pardon, une fête juive, ce qui a suscité la réaction courroucée d’un élu communiste. La mairie de Paris subventionne une vingtaine de crèches confessionnelles, principalement juives, dont sont exclus, de facto, ceux qui ne sont pas juifs. Quant aux catholiques, ils n’ont droit qu’à ce que prévoit la loi. Point barre…

 

CHRISTINE (BOUTIN) FAIT ENCORE DES SIENNES

 

C’est Valeurs Actuelles qui rapporte cette confidence d’un député UMP : Christine Boutin vient d’annoncer son soutien et celui de son fantomatique Parti chrétien-démocrate à Jean-François Copé. En contrepartie, elle va toucher 180.000 euros, d’ici au mois de novembre. Une mauvaise langue de l’UMP dit, parlant de Copé : « S’il en est là, c’est qu’il commence vraiment à avoir peur de perdre… » Christine se récrie, face à de si basses insinuations. Elle dément formellement avoir été achetée et se dit « blessée que l’on ait pu, une seconde, imaginer qu’elle était achetable. » Mais attention, ce n’est pas tout ! L’UMP lui devra encore 120 000 euros, fruits de calculs byzantins que nous épargnerons à nos lecteurs. Et comme elle est de naturel prévoyant et prudent, elle précise, faisant état d’un culot de tous les diables : « Fillon devra honorer cette dette s’il est élu président du mouvement. » Pas sûr que Fillon ait, dans cette hypothèse, envie de sortir le chéquier…

 

LES RAVAGES DU PRÉSENTÉISME

 

J’avais déjà évoqué cette curieuse manie typiquement française qui consiste, pour un salarié, à être présent à son poste de travail jusqu’à des heures parfaitement indues. Il pense ainsi faire preuve d’abnégation et espère se faire apprécier de ses patrons. En Amérique du Nord, comme en Allemagne, ce comportement est mal vu. Un ingénieur français, fraîchement débarqué dans une entreprise du Nouveau-Monde, s’est fait tancer : « Etes-vous malade ? Avez-vous des difficultés ? » En fait, une récente étude, tout à fait sérieuse, menée par Ron Goetzel, chercheur à l’université Cornell aux Etats-Unis, démontre que le présentéisme, loin d’être souhaitable, aurait des conséquences négatives. Un salarié trop présent ne rapporte en moyenne rien à son entreprise. Au contraire, il lui coûte, car il dégrade la productivité de l’équipe. Les conséquences du présentéisme ? Manque de concentration, piètre communication, travail à refaire. Toujours est-il que le taux d’absentéisme n’a jamais été aussi bas qu’en cette période de crise. Il s’agit d’un de ses effets pervers. Le salarié, qui craint de perdre son emploi, aura tendance à travailler, ou du moins à faire semblant de travailler davantage…

 

FILLON, POUR UNE FOIS AMUSANT

 

Fillon, ironisant sur les difficultés que rencontre le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a eu cette phrase : « Montebourg a ouvert la boîte à gifles, et prend claques sur claques… » Il est vrai que Montebourg, grand donneur de leçons pendant les primaires socialistes, se retrouve pris à son propre piège. Un piège qu’il était le seul à ne pas avoir pressenti, tant son désir d’être ministre lui avait occulté que sa mission était proprement impossible à mener à terme, dans les conditions actuelles, et selon les règles d’un jeu truqué. Il ne voudra pas, il ne pourra pas, il n’osera pas renverser la table des tricheurs… Tant pis pour lui.

 

MAIS DE QUOI SE MÊLENT-ILS ?

 

L’Union des étudiants juifs de France (UEJF) a annoncé avoir porté plainte contre Jean-Marie Le Pen, auprès du tribunal correctionnel de Saint Nazaire, pour « provocation à la haine raciale » et « diffamation raciale ». Le 22 septembre dernier, le président d’honneur du Front National avait en effet attribué aux Rroms, lors de l’université d’été du mouvement qui se déroulait à la Baule, cette phrase : « Nous, nous sommes comme les oiseaux, nous volons naturellement ». L’affaire sera examinée le 5 février à 14 heures.

12/10/2012

Tout un symbole : un diocèse français s’apprête à vendre une église… à des musulmans

De nombreuses églises restent désormais vides le dimanche, victimes de la déchristianisation à laquelle a d’ailleurs contribué une bonne partie du clergé français, avec sa nouvelle approche de la religion et ses lubies gauchisantes.

 

Mais ça ne suffit pas à certains évêques : il faut encore parfois qu’ils facilitent l’installation de la nouvelle religion.

 

Ainsi, on apprend que dans le Cher, à Vierzon, l’église Saint-Eloi a été mise en vente au prix de 170 000 €, et qu’une association marocaine a pris contact avec la paroisse. Leur objectif : transformer l’église en mosquée.

Il est vrai que le bâtiment est « situé dans un quartier qui a vécu de grands bouleversements démographiques » comme le dit pudiquement Le Berry.

 

Source : http://www.contre-info.com/

 

Vendredi, c'est le jour de Rivarol...

3064.jpg

3,50 €, dans les Maisons de la Presse